Test Switch : NeoGeo Pocket Color Selection Vol.2
Test PS5 / XBoxOne Series X / PC : Mount & Blade II
Test PS5 / PS4 / Vita : Ys VIII - Lacrimosa of DANA
Rejoignez-nous sur :
Image de « Test Switch : NeoGeo Pocket Color Selection Vol.2 »

Un peu de nostalgie n'a jamais fait de mal aux gamers et encore moins aux éditeurs qui ne cessent de ressortir de leurs archives des collections de titres plus ou moins mémorables, parfois oubliés, rhabillés sous la forme de compilations rétro. Ici SNK plonge une seconde fois dans son stock de productions maisons concoctées en leur temps pour la mythique NeoGeo Pocket.

Image de « Test PS5 / XBoxOne Series X / PC : Mount & Blade II »

Où que vous soyez, il y a toujours un étranger à bouter hors de ses terres ancestrales. Mais dans le même temps, il y a toujours cette attente de l'Élu qui le fera. Et si, aujourd'hui, c'était vous, cet Élu ? Partir de rien pour finir par conquérir son prochain et administrer ses terres, c'est tout le programme proposé par Mount and Blade 2 : Bannerlord dans un jeu qui vous promet de la gestion, de la stratégie en temps réel et des combats interactifs. 

Image de « Test PS5 / PS4 / Vita : Ys VIII - Lacrimosa of DANA »

Longue et vénérable série d'Action-RPG japonais apparue sur ordinateur en 1987 (et oui déjà !), la fresque médiévale-fantastique n'aura pourtant que rarement connu les honneurs de l'exportation. Après quelques tentatives timides, voici donc YS VIII, dernier chapitre en date, qui après s'être installé sur PS Vita et sur une PS4 encore compétitive s'offre désormais la suivante PS5. Et toujours avec une localisation intégrale SVP.

Image de « Test PS5 / XBox Series X / Switch : DARQ »

Après une première sortie sur PC suivi d'une Complete Edition en téléchargement sur à peu près toutes les machines, Unfold Games se fend d'une Definitive Edition comprenant les deux extensions et une poignée de goodies sympathiques comme un mini comics, un mini artbook, des stickers et la BO numérique. De quoi aguicher enfin les derniers retardataires.

Image de « Test PS5 : God Of War - Ragnarök »

2018 marque un véritable tournant pour l'une des plus grosses licences de Sony : de pur jeu d'action et ode à la masculinité (toxique?), God Of War devient le conte d'un anti-héros repenti dont la plus grande préoccupation et d'être un bon père pour le fils qu'il élève désormais seul. Les choses se compliquent alors encore un peu lorsque ce dernier rentre dans l'âge ingrat.

Image de « Test PS5 / XBoxOne Series X / PC : Star Ocean The Divine Force »

Après un cinquième opus largement rejeté par les joueurs, la série des Star Ocean avait clairement perdu de sa superbe chez les fans de J-RPG. Pour regagner les faveurs de ce public exigeant, tri-Ace et Square Enix devaient impérativement présenter une copie revue et corrigée.

Image de « Test PS5 / XBoxOne Series X / PC : The Chant »

Si Resident Evil Village s'offre un nouveau petit tour de circuit avec une version améliorée, l'évènement Survival Horror serait plutôt à chercher du coté de l'outsider The Chant. Premier titre plus que prometteur pour le jeune studio Brass Token qui justement à su piocher dans les codes du modèle Capcom mais en y ajoutant un soupçon de spiritualité.

Image de « Test PS5 / XBox Series X / PC : PGA Tour 2K23 »

Le golf est un sport réputé élitiste et réservé aux classes aisées. Il ne saurait être accessible aux masses. Et pourtant, 2k Sports n'a jamais hésité à nous en proposer une version vidéo-ludique qui se veut à la pointe de la fidélité. PGA Tour 2K23 est la dernière proposition en date. Si l'intention est louable, le risque est réel.

Image de « Test Switch : Yomawari Lost in the Dark »

Les possesseurs de Switch aimant trembler avaient déjà pu expérimenter Yomawari avec la compilation The Long Night Collection réunissant les deux premiers Night Alone et Midnights Shadows. Troisième chapitre inédit et toujours aussi éreintant, Lost in the Dark annonce quelques nouvelles nuits blanches.

Image de « Test PS4 / XBoxOne / Switch / PC : Pathfinder - Wrath of the Righteous »

Après avoir conquis les joueurs PC en septembre 2021, Wrath of the Righteous débarque sur le territoire des consoles avec une version dénommée Enhanced Edition pour exhiber son art et séduire les masses. Clairement, pour cette nouvelle mission, le titre a bien des atouts à faire valoir. Mais il a aussi un gros souci, la Némésis de tous les C-RPG qui débarquent sur console : la manette.

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2022