CRISIS CORE FINAL FANTASY.VII REUNION
Japon - 2008 / 2022
Image plateforme « PC »Image plateforme « Nintendo Switch »Image plateforme « Playstation 5 »Image plateforme « XBox Series X »
Image de « Crisis Core Final Fantasy.VII Reunion  »
Genre : Action
Développeur : Square-Enix
Durée : élevée
Langue : Voix japonaises et anglaises, Textes français
Distributeur : Square-Enix
Date de sortie : 13 décembre 2022
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Crisis Core Final Fantasy.VII Reunion  »
portoflio
site officiel
LE PITCH
L'histoire débute sept ans avant les événements de FINAL FANTASY VII et suit les aventures de Zack Fair, un jeune et ambitieux SOLDAT de la Shinra. Il se voit confier la mission de retrouver un SOLDAT 1re classe dénommé Génésis Rhapsodos. Mais au fil de son aventure, il découvre les sinistres secrets des expériences menées par la Shinra et des monstres qu'elles ont créé. Le jeu inclut divers personnages de la franchise FINAL FANTASY VII, comme Cloud, Séphiroth, et Aerith, parmi d'au...
Partagez sur :
Zack Attack !

Est-il réellement nécessaire de faire les présentations ? Crisis Core est une préquelle du mythique Final Fantasy VII. Sorti en 2007 sur PSP, cet épisode revient à nous sous la forme d'un remaster, sobrement dénommé Crisis Core : Final Fantasy VII - Reunion, que l'on réduira ici à Reunion. On pouvait s'attendre à tout pour le remaster d'un titre que les joueurs connaissent bien. Et pourtant, Square-Enix nous a tout de même surpris.

Profitant des technologies proposées par les derniers supports, Crisis Core : Final Fantasy VII - Reunion propose des graphismes retravaillés avec des textures plus fines, des shaders remis au goût du jour et une gestion dynamique de la lumière pour un éclairage réaliste. Les décors ont également été retravaillés pour présenter plus de détails, que ce soit au niveau des infrastructures et architectures urbaines ou des divers environnements sauvages. Ils restent tout de même fidèles au level design original et, de ce fait, gardent encore un aspect linéaire assez marqué à certains endroits et pourront paraître un peu vide pour les plus pointilleux.
Cette refonte graphique touche également la modélisation des personnages, qui présentent tous un maillage plus fin et un rig (squelette) bien plus élaboré que dans la version originale. Cela permet notamment d'affiner leurs animations, en particulier sur les expressions faciales dans les scènes importantes. Il reste toutefois quelques phases ici et là où ce sont les animations PSP qui se jouent, mais globalement, le travail est bien présent. Et le tout est rendu dans une définition plus élevée que sur PSP, cela va sans dire. Dans le même temps, Square-Enix a poussé le bouchon de la finition en allant jusqu'à retoucher la musique du jeu, qui a profité de cette mise à jour pour proposer une nouvelle orchestration.
On le sent bien, l'objectif est de proposer un style en accord avec celui de Final Fantasy VII Remake. On pourra toujours faire la fine bouche sur quelques points précis, comme l'absence de doublage en français ou la piètre qualité des fichiers vidéos issus de la PSP et retravaillés pour être affichés sur de grand écran, mais on ne pourra pas nier que c'est un vrai remaster que nous avons là. C'est même un peu plus.

 

remaster n'est pas remake ?


Ce qui différencie un remaster d'un remake, c'est que le premier ne change rien au matériau d'origine là où le second propose une refonte totale. Reunion est bel et bien présenté comme un remaster. Mais il se permet tout de même quelques petites modifications de game design qui le rapprochent à bien des égards d'un remake.
On l'a dit plus haut : l'objectif clair est d'unifier l'esthétique de Reunion à celui de FFVII Remake. Ainsi, l'ensemble de l'ergonomie d'origine a-t-elle été repensée dans ce sens. Il en va de même pour le système de combat, qui se déleste maintenant de son principal défaut. Dans la version originale, sous certaines conditions, des attaques s'enclenchaient automatiquement, qu'importe ce qui était en train de se faire à l'écran. Cela pouvait amener à des situations intéressantes mais c'était au détriment du rythme, qui se retrouvait cassé. Dorénavant, le joueur peut choisir de garder ces attaques de côté pour les lancer le moment voulu. Cette nouveauté fait partie d'un ensemble de modifications qui permettent aux combats de gagner en fluidifié tout en donnant au joueur un plus grand sentiment de contrôle. C'est d'autant plus prenant que ces mêmes combats ont gagné en rapidité. Cela est rendu possible autant par l'augmentation des cadences des frappes et des animations que par l'exploitation du nombre de boutons des manettes de nos consoles actuelles, plus fournies que celle proposée par la PSP, et qui permettent d'enchaîner les combinaisons sans devoir évoluer dans un sous menu. Tous ces ajustements aboutissent à une expérience utilisateur améliorée pour un jeu qui était déjà très bon à son époque.

Disons le clairement, nous n'attendions pas Reunion à ce niveau de qualité. Bien sûr, Crisis Core était déjà le meilleurs spin off de Final Fantasy VII, loin devant les Dirge of Cerberus et autre (insaisissable) Before Crisis. Mais cela ne présageait pas la finition du jeu qui nous est proposé. Certes, Reunion garde encore des traces de son support d'origine, présente des cinématiques de faibles qualités, quelques couloirs et parfois des animations un peu rigides. Mais quand on parle du cœur du jeu, fluide, dynamique, accessible, on tape dans le haut du panier en terme d'action RPG, et le tout est servi avec une histoire accrocheuse. Une petite réussite qui a le don de réveiller notre intérêt pour le prochain Final Fantasy VII Rebirth.

Sélami Boudjerda










 

Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2023