THE KING OF FIGHTERS XV
Japon - 2022
Image plateforme « PC »Image plateforme « Playstation 4 »Image plateforme « Playstation 5 »Image plateforme « XBox Series X »
Image de « The King Of Fighters XV »
Genre : Combat
Musique : Divers
Développeur : SNK
Durée : élevée
Langue : Français
Distributeur : SNK
Date de sortie : 17 février 2022
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « The King Of Fighters XV »
portoflio
LE PITCH
Antonov, l'organisateur du précédent tournoi, a délaissé ses responsabilités pour se consacrer totalement au ring. Mais une certaine Anastasia prend le relais, poussée par d'obscures motivations.
Partagez sur :
La Chapelle Fiftine

Si l'on en croit sa devise (« Shatter All Expectations »), The King Of Fighters XV est censé être l'épisode de toutes les surprises. Ce qui ne devrait pas empêcher les fans de la première heure de retrouver les sensations qu'ils chérissent depuis presque trente ans.

La première nouveauté n'est pas la plus importante, mais elle saute aux yeux puisqu'il s'agit du style graphique. Malgré des modèles 3D repris du précédent volet, l'aspect global a connu une belle évolution, avec des textures plus cartoon : le résultat en devient ainsi plus coloré, plus chaleureux et donc plus agréable à l'œil, malgré un certain manque de finesse dans les effets qui accompagnent les coups spéciaux notamment. Mais ce qui va surtout étonner les fans, c'est le cast de combattants et la répartition des équipes : accompagné des deux stars de l'épisode précédent, Shun'Ei et Meteikun, c'est Benimaru qui complète la Team Hero, tandis que Kyo et Iori sont ici officiellement réunis au sein de la Team Sacred Treasure aux côté de Chizuru ; par ailleurs, Heidern est rejoint par les deux nouvelles que sont Isla et Dolores, dont le rôle dans l'histoire semble être de la plus grande importance. Quelques figures ont toutefois été laissées de côté et les amoureux de Fatal Fury, ou plus généralement de coups de pied acrobatiques, devraient regretter l'absence de la famille Kim. Heureusement, avec 39 personnages disponibles dès le départ, auxquels vont s'ajouter une douzaine de figures populaires via le Season Pass, les joueurs devraient trouver chaussure à leur pied.

 

Spectacle assuré


Cela fait d'ailleurs beaucoup de données à apprendre, surtout pour les débutants, puisque le système de combat se montre toujours aussi riche. On retrouve en effet les différents types de déplacement, comme les sauts à différentes hauteurs, la roulade et les dash avant et arrière, ainsi que les différents Cancel, puisqu'il est toujours possible d'enchaîner un coup spécial avec un coup super spécial, puis avec un coup super spécial Max, si la jauge le permet. L'activation du Max Mode permet également de poursuivre un combo, à moins que l'on décide de l'utiliser « nature » pour profiter plus longtemps de son bénéfice, à savoir une puissance d'attaque accrue. KOFXV introduit au passage l'attaque dite Shatter Strike, un outil à la fois défensif et offensif, qui permet, en consommant un segment de barre spéciale, d'absorber un coup et de sonner brièvement l'adversaire. Tout cela paraît assez intimidant sur le papier et il faut effectivement faire preuve d'une grande précision pour effectuer les enchaînements optimaux. Mais, il reste heureusement tout à fait possible de s'amuser avec quelques combinaisons plus simples. Les moins expérimentés peuvent même compter sur les Rush Combo en utilisant simplement une touche. Son efficacité demeure limitée, mais cela suffit déjà pour punir facilement une erreur grossière de son opposant.

 

Maintenant ou jamais


Si l'équipe de SNK a tout fait pour conserver l'aspect technique et spectaculaire qui a fait la réputation de sa saga, cela passe aussi par l'amélioration du jeu en ligne. Des progrès avaient été effectués entre les épisodes XIII et XIV, mais cela n'était pas suffisant pour rassembler la communauté sur le long terme. C'est pourquoi le studio d'Osaka a collaboré avec Code Mystics et Komi Games afin d'intégrer la technologie du Rollback Netcode afin de proposer les conditions de jeu les plus confortables possible. S'il faut attendre la sortie effective du jeu avant de se faire un avis définitif, les deux phases de Beta-test avaient déjà laissé une impression suffisamment convaincante pour entraîner des retours positifs chez les joueurs. Le jeu en ligne comprend par ailleurs différentes options comme les matchs classés et amicaux contre des adversaires aléatoires, mais aussi des salons à configurer comme on l'entend, notamment au niveau du format des matchs, que ce soit par équipe de trois personnages ou avec un seul, par exemple. Enfin, les amateurs de jeu en solo devraient se tourner vers le mode Histoire : ce dernier est simplement un mode Arcade avec quelques cinématiques, mais il permet de débloquer les bandes originales des précédents KOF lorsqu'on le termine avec des compositions d'équipe spécifiques.

Benoit Barny










Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2022