TUNCHE
Pérou - 2021
Image plateforme « PC »Image plateforme « Xbox One »Image plateforme « Nintendo Switch »
Image de « Tunche »
Genre : Action
Musique : David Adams
Développeur : LEAP Game Studios
Durée : élevée
Langue : Français
Distributeur : HypeTrain Digital
Date de sortie : 2 novembre 2021
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Tunche »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Quatre jeunes gens (et une invitée surprise) partent explorer la forêt amazonienne à la recherche de Tunche. Cette quête initiatique est l'occasion pour eux d'en apprendre plus sur les esprits, mais aussi sur eux-mêmes.
Partagez sur :
Voyage en amazonie

Loin d'être enterrés, les graphismes 2D semblent plus à la mode que jamais. Cela dit, si certains studios optent pour des gros pixels à l'ancienne, d'autres ont choisi la voie plus moderne inspirée du film d'animation. C'est le cas de Tunche, développé à Lima, au Pérou.

Si la première option a toujours du charme, il faut reconnaître qu'il est très agréable de voir une 2D haute définition qui s'émancipe de vieilles contraintes techniques pour mieux exploiter les écrans actuels. Tunche, conçu par les péruviens de LEAP Game Studios, charme ainsi immédiatement pour son aspect dessiné à la main qui donne vie à une forêt amazonienne luxuriante et pleine de mystères. Cette forêt, on l'explore en suivant quatre adolescents issus de la population locale auxquels s'ajoutent Hat Kid, protagoniste du jeu de plateforme A Hat In Time. Chacun a ses propres motivations pour se lancer dans cette quête, mais ils peuvent collaborer le temps de sessions multijoueur. Car Tunche est avant tout un Beat'em Up jouable en solo ou jusqu'à quatre simultanément. Mais plutôt qu'un style purement arcade, ses créateurs lui ont donné une orientation Rogue-lite : s'il s'agit bien de faire le ménage en distribuant des mandales, la progression s'appuie sur un système de compétence à acquérir et améliorer ainsi que des aides obtenues aléatoirement à chaque partie. Récupérés sous la forme de ce que l'on appelle les Noyaux, ces aides peuvent, par exemple, permettre de récupérer quelques points de vie à chaque ennemi vaincu ou de lancer un éclair sur une cible éloignée. Seulement, comme le veut le genre, chaque échec signifie un retour au tout début du parcours.

 

rogue la galère


En bon Rogue-lite, Tunche est par conséquent le genre de titre qui va mettre à l'épreuve la ténacité avant de donner plus de marge de manœuvre. Malheureusement, avant de tester le joueur, le jeu aurait peut-être mérité une finition un brin plus soignée. La maniabilité est pourtant assez souple et réactive pour offrir des sensations loin d'être désagréables. Mais quelques couacs viennent un peu gâcher l'expérience. Des détails le manque de retour lorsque l'on subit des dégâts, combiné à l'angle de vue légèrement trop bas : lorsque les ennemis commencent à envahir l'écran, il est parfois difficile de voir les coups arriver, d'autant plus lorsqu'ils viennent d'en dehors des limites ; on peut alors rapidement se retrouver avec une barre de vie à moitié vide sans trop comprendre pourquoi. Tout cela s'avère néanmoins négligeables au fur et à mesure que l'on renforce les héros. Le plus gênant demeure ces bugs plus ou moins bloquants qui rendent certaines attaques inutiles ou, au pire, viennent interrompre la progression à cause d'un ennemi hors d'atteinte, voire un plantage du jeu. Tout cela sans oublier les temps de chargement interminables (du moins sur Switch) qu'il faut subir à intervalles réguliers.

Tunche se révèle donc comme un jeu apéritif plutôt divertissant, surtout à plusieurs. Mais ses quelques soucis de finition l'empêchent de devenir le véritable jeu d'action addictif que l'on espérait. Avec la concurrence qui existe dans sa catégorie, il est donc difficile de le recommander sans réserve.

Benoit Barny








Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021