PANORAMA COTTON
Japon - 1994 / 2021
Image plateforme « Playstation 4 »Image plateforme « Nintendo Switch »
Image de « Panorama Cotton »
Genre : Shoot'em up
Musique : Inconnu
Développeur : SUCCESS
Durée : moyenne
Langue : Anglais
Distributeur : United Games Entertainment
Date de sortie : 15 octobre 2021
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Panorama Cotton »
portoflio
LE PITCH
La fée Silk apprend par sa sœur Knit que la reine Velvet se comporte de manière étrange après avoir consommé un Willow brûlé. Mais lorsque Nata de Cotton apprend qu'un malotru gâche ses sucreries favorites de la sorte, son sang ne fait qu'un tour.
Partagez sur :
Et pour quelques bonbons de plus...

L'éditeur continue à célébrer les trente ans de Cotton, série phare du Cute'em Up née en 1991, et arrose les joueurs d'aujourd'hui avec des versions émulées sur Switch et PS4. Mais le cas de Panorama Cotton est un peu particulier.

Paru en 1994, Panorama Cotton est le troisième jeu de la saga et le premier à voir le jour sur une console SEGA, la Mega Drive en l'occurrence. Mais il se distingue surtout par sa toute nouvelle orientation : contrairement aux deux volets précédents, il ne s'agit pas d'un jeu de tir à défilement horizontal, mais d'un jeu de tir sur rail, à la Space Harrier ou Star Fox. Vue de dos, l'héroïne peut ainsi se déplacer sur tout l'écran afin d'éviter les obstacles et surtout canarder tout ce qui bouge, en prenant soin de ramasser les gemmes libérées par les cibles abattues. Cela permet à nouveau d'acquérir et renforcer ses différents pouvoirs élémentaires pour mieux nettoyer l'écran. Si, du point de vue de la réalisation, ce Panorama Cotton fait son âge, il faut se rappeler qu'il apparaissait comme une prouesse technique à son époque, tout comme le portage de Space Harrier de l'arcade jusqu'à la 16 bits de SEGA : point de polygones, c'est à partir de sprites ainsi que d'effets de zoom et de distorsions que l'effet de profondeur est rendu à l'écran.

 

Une question de point de vue


Son aspect brut de décoffrage, avec ses pixels saillants et son animation saccadée s'explique d'abord à cause des limitations de l'époque : alors que l'on espère en 2020 voir 60 images par seconde partout, il est inutile d'espérer retrouver un tel niveau de fluidité ici. Cela dit, les retro gamers en auront certainement vu d'autres et ne devraient pas être gênés plus que cela dans la mesure où la maniabilité demeure suffisamment réactive. Le véritable problème réside plutôt dans quelques soucis d'émulation qui entraînent un affichage parfois déficient, sans doute à cause du taux de rafraîchissement de l'image, justement. Car il arrive que certains éléments, comme des tirs ennemis, deviennent invisibles, ce qui occasionne quelques vies perdues de manière incompréhensible. Heureusement, les fonctionnalités ajoutées à cette version 2021 compensent plus ou moins cela, comme la possibilité de sauvegarder à n'importe quel moment ou encore de rembobiner l'action de quelques secondes. Les plus téméraires peuvent toutefois sélectionner le mode Challenge pour retrouver, à peu de choses près, le défi d'origine, sans aide.

Avec sa réalisation d'époque et ses quelques soucis d'émulation, Panorama Cotton s'adresse plutôt aux joueurs curieux d'explorer l'histoire du Shoot'em up et / ou friands d'ambiance complètement psychédéliques.

Benoit Barny






Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021