G-DARIUS HD
Japon - 1997 / 2021
Image plateforme « Playstation 4 »Image plateforme « Nintendo Switch »
Image de « G-Darius HD »
Genre : Shoot'em up
Musique : Zuntata
Développeur : M2-
Durée : moyenne
Langue : Anglais
Distributeur : ININ Games
Date de sortie : 28 septembre 2021
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « G-Darius HD »
portoflio
LE PITCH
Alors que la civilisation de la planète Amnelia semble se développer harmonieusement, ses habitants sont un jour menacés par les Thiima, des cyborgs venus de l'un de ses satellites. Les humanoïdes souffrent d'un sévère désavantage face à l'avance technologique de leurs ennemis, mais ils trouvent l'espoir de renverser la situation en créant le Silver Hawk.
Partagez sur :
Bonne pêche !

Avec R-Type et Gradius, Darius a certainement sa place dans la grande trinité des jeux de tir horizontaux. Apparu également dans les salles d'arcade au milieu des années 1980, la saga a traversé les époques, marquant notamment son public grâce à son ambiance aussi singulière que sa présentation.

En effet, les machines conçues pour les deux premiers épisodes de la série ont d'abord fait forte impression avec leur triple écran et leur siège vibrant en offrant un niveau d'immersion sans équivalent à l'époque ; un modèle un peu plus élaboré a ensuite vu le jour pour la sortie de DariusBurst Another Chronicle des années plus tard. Une fois dans le jeu, que ce soit sur borne ou dans l'un des épisodes console, on reconnaît également un Darius à ses caractéristiques comme ses boss aux traits de créatures marines, sa musique planante signée du collectif Zuntata et la progression à embranchements des différents niveaux. Cela, on le retrouve naturellement dans G-Darius, volet sorti dans les salles en 1997 avant d'être porté sur PlayStation un an plus tard. Ce dernier reprend en outre un élément auparavant propre à Darius Gaiden (1994) : la capture d'ennemis. À l'aide d'une balle de capture, il est ainsi possible d'enrôler l'un des vaisseaux adverses et même un mini-boss afin de renforcer sa puissance de feu ou encore de l'utiliser lors d'une attaque unique, sous forme d'une Smart Bomb pour nettoyer l'écran ou d'un rayon laser surpuissant notamment utile lors des duels face aux boss de fin de niveau.

 

Attrapez-les tous !


G-Darius profite également de ses graphismes 3D pour proposer une mise en scène énergique grâce à ses effets de caméra et les différentes animations que l'on peut observer en arrière-plan. Tout cela en fait une aventure vraiment épique, en plus de la difficulté qui augmente rapidement alors que les aliens attaquent de toutes parts. Mais s'il n'y a rien à redire sur le plan ludique, il ne faut pas se laisser tromper par l'appellation HD. Car il faut ici se contenter d'un léger lissage des graphismes : hormis le modèle 3D plus détaillé du Silver Hawk, la réalisation demeure très proche de ce que propose la version d'origine, également incluse ici pour les curieux. Si cela ne devrait pas déranger les amateurs de gros pixels, on peut en revanche, du côté plus pratique, regretter que l'éditeur, ININ Games, n'ait pas choisi de proposer une collection exhaustive, mais plutôt de mixer compilations et sorties indépendantes, un peu à la manière de ce que fait Konami avec Castlevania, du reste. Il faut donc garder à l'esprit que G-Darius HD va également avoir droit à son offre groupée avec DariusBurst Another Chronicle EX+ sous le titre Darius Cozmic Revelation en complément de Darius Cozmic Collection. Mais quoiqu'il arrive, cela reste un excellent épisode de la série et les connaisseurs comme les néophytes devraient vraiment garder un œil sur la réédition de ce véritable classique.

Benoit Barny






Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021