AGATHA CHRISTIE - HERCULE POIROT : THE FIRST CASES
Royaume-Uni, France - 2021
Image plateforme « PC »Image plateforme « Playstation 4 »Image plateforme « Xbox One »Image plateforme « Nintendo Switch »
Image de « Agatha Christie - Hercule Poirot : The First Cases »
Genre : Policier
Musique : Inconnu
Développeur : Blazing Griffin
Durée : moyenne
Langue : Français
Distributeur : Microïds
Date de sortie : 28 septembre 2021
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Agatha Christie - Hercule Poirot : The First Cases »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Au début de sa carrière de détective, Hercule Poirot est invité à une réception par l'influente famille Van den Bosch, à l’occasion de l’annonce des fiançailles de leur fille. Mais les tensions entre les invités s’animent alors qu’une tempête de neige s'abat sur la ville, emprisonnant tout le monde dans le manoir. L'heureux événement est bientôt entaché par le meurtre de l’un des invités… Poirot, au bon endroit au bon moment, se lance alors dans une nouvelle enquête. ...
Partagez sur :
L'autre plus grand détective du monde.

Il n'y a pas que Sherlock Holmes dans la vie. Et ce brave Hercule Poirot peut enfin démontrer tout ses talents dans un Point & Click moderne. Une enquête de jeunesse inédite mais qui maintient certainement la tradition des œuvres de Madame Agatha Christie.

Bienvenue dans la famille Van den Bosch pour célébrer comme il se doit les fiançailles de leur merveilleuse fille : par un meurtre. Enfin un premier car bien entendu les choses vont rapidement se tendre entre les hôtes et leurs invités, en particulier lorsqu'une tempête de neige isole tout ce beau monde dans le gigantesque manoir. Coupés du monde, un ou des tueurs embusqués... Heureusement qu'Hercule Poirot, détective débutant, a été invité. Certainement pas un héros d'action comme The First Cases entend bien le rappeler, développant surtout son atmosphère aristocratique européenne, une certaine et lente élégance, où l'enquête ne se développera que par la collecte d'indices, les conversations avec les témoins et l'exploration attentives des lieux. Mr Poirot se déplace tranquillement dans les lieux, et le joueur balaye l'écran avec son curseur espérant voir un élément apparaitre en surbrillance. Le jeu étant ensuite de comprendre l'indice, sa place dans l'affaire, le combiner avec un autre ou pas, puis de repartir avec ce nouvel élément en poche.

 

ils étaient plus que dix


Une mécanique bien rodée, et déjà bien connue des amateurs, couplé ici avec la petite trouvaille des Écossais de Blazing Griffin, et déjà éprouvé sur leur précédent Murder Mystery Machine : une interface relayant de manière très visuelle et complète les liens entre les différents personnages et éléments collectés, afin des tirer les conclusions qui s'imposent. Bien entendu certain éléments se montrent un petit peu trop évidents (en particulier dans les toutes premières heures), mais ce qui s'avère extrêmement plaisant voir prenant au début peu devenir un peu redondant plus on avance dans les différents chapitres. Ces derniers n'apportent pas vraiment de surprise dans leurs déroulés et peu de possibilités justement dans la mise en place de SA propre enquête. Un jeu d'aventure un peu trop sur rail, un peu trop prévisible, mais qui malgré son col un peu trop resserré et un gameplay un poil limité, reste une expérience particulièrement délectable, en particulier un bon thé chaud à la main (le nuage de lait est optionnel). Car ces petits impairs sont facilement oubliés grâce à un petit scénario rondement mené, à l'écriture très soigné et aux dialogues incisifs et so british. Une atmosphère propre aux écrits d'Agatha Christie retranscrite avec ferveur par Hercule Poirot : The First Cases qui se permet même quelques jolies petites cut scenes et des dialogues doublés en français. On n'ira pas jusqu'à dire que c'est le grand luxe au vu des modélisations un peu vieillottes et animations rigides, mais ça fait son petit effet.

Nathanaël Bouton-Drouard






Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021