DARIUS BURST ANOTHER CHRONICLE EX+
Japon - 2021
Image plateforme « Playstation 4 »Image plateforme « Nintendo Switch »
Image de « Darius Burst Another Chronicle EX+ »
Genre : Shoot'em up
Musique : Divers
Développeur : Taito Corporation
Durée : moyenne
Langue : Français
Distributeur : ININ Games
Date de sortie : 27 juillet 2021
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Darius Burst Another Chronicle EX+ »
portoflio
LE PITCH
L'humanité est en proie au chaos quand une menace alien vient détruire son réseau hyper-spatial. Mais l'espoir renaît grâce aux Silver Hawk venu de différentes galaxies.
Partagez sur :
Darius Le Grand

Si Taito était déjà très prolifique avant Space Invaders, son activité est loin d'avoir ralenti après la sortie de ce monument. On doit notamment à la société de Tokyo l'une des séries de jeux de tir les plus importantes de l'histoire : Darius.

Sorti dans les salles d'arcade entre les premiers Gradius de Konami (1985) et R-Type d'Irem (1987), le premier Darius s'appuie sur une recette déjà bien rodée à l'époque. Ce jeu de tir à défilement horizontal met en effet le joueur aux commandes d'un vaisseau spatial baptisé le Silver Hawk qui doit se faufiler entre les tirs ennemis et divers obstacles comme des astéroïdes ou autres satellites armés. Pour faire le ménage de la manière la plus efficace possible, on peut alors compter sur un tir principal afin d'éliminer les cibles qui font face ainsi que sur des bombes pour atteindre celles qui se trouvent en contrebas. Un bouclier capable d'encaisser quelques attaques vient enfin compléter l'arsenal à disposition. Malgré cette recette vue et revue, les créateurs de la saga ont su proposer une expérience assez différente, notamment grâce à une présentation très spéciale. En effet, pour se démarquer de la concurrence, les designers ont eu l'idée de bornes composées de trois écrans qui offrent un champ de vision extra large, un jeu de miroir permettant un affichage unifié. Pour une immersion encore plus convaincante, la borne comprend des sièges équipés de haut-parleurs : entre le son qui enveloppe le joueur et les vibrations qui se diffusent à travers tout le corps, chaque partie laisse forcément une impression mémorable.

 

Un immense vaisseau approche rapidement


L'idée de la borne à trois écrans a fait du chemin depuis. Les machines d'origine ont été réutilisées pour d'autres titres comme The Ninja Warriors, également chez Taito, ou le jeu X-Men de Konami. Puis, en 2010, Darius a à nouveau droit à l'honneur d'un ensemble dédié des plus spectaculaires. La borne de Darius Burst ressemble alors à une petite cabine et y prendre place procure des sensations comparables à celles d'une attraction dans un grand parc lorsque les explosions et les accélérations du Silver Hawk font cracher les enceintes. Malheureusement, il est peu probable pour le public occidental de tomber sur ce genre d'installation à l'heure où est rédigé ce texte ; les parisiens ont toutefois eu la chance de pouvoir approcher la bête à Arcade Street, salle qui a malheureusement fermé ses portes il y a quelques années déjà. Pour les autres, il reste cela dit ce portage Switch et PS4. Il faut bien entendu faire quelques concessions au niveau des conditions de jeu, puisque l'affichage en 16/9e des écrans actuels ne rend pas justice à l'installation d'origine, ce qui entraîne quelques inconvénients. On se retrouve ainsi contraint de jouer avec d'épaisses bandes noires horizontales, ce qui est d'autant plus notable en mode nomade sur la console de Nintendo ; en outre, les textes demeurent à l'échelle de départ au point de devenir à peine lisibles.

 

en route vers la prochaine zone


Pourtant, les autres qualités de Darius Burst Another Chronicle restent bien intactes. Les graphismes remis aux goût du jour mettent en valeur les designs originaux de la série, notamment au niveau des boss dont l'inspiration puisée auprès des créatures marines représente une autre marque de fabrique de la saga. La largeur de l'écran permet d'ailleurs toutes les folies en termes de schéma d'attaques tout au long de chaque niveau, ce qui entraîne au passage un défi très élevées : inutile de compter sur tout l'espace disponible pour se cacher avec une menace qui arrive de toutes part, offrant de véritables ballets chorégraphiés. Les experts peuvent, en revanche, s'y donner à cœur joie grâce à l'armement spécifique à chaque vaisseau issu des différents épisodes, avec, pour apogée, les fameux clash de laser contre les boss pour faire grimper le score. Le système de parcours à embranchement, également caractéristiques de Darius, permet bien de choisir la difficulté de la séquence suivante, mais même le parcours le plus facile est loin d'être enfantin. Enfin, il est impossible d'évoquer un épisode de Darius sans en évoquer la musique toujours composée en interne par le collectif Zuntata. Si les membres qui le composent ont quelque peu changé au cours des années, leur inspiration engendre à nouveau des thèmes originaux planants et entraînants, emprunts de jazz et de rock progressif, qui a eux seuls rendent le voyage épique et inoubliable.

Ce Darius Burst Another Chronicle EX+ est donc une belle pièce de collection pour les amateurs de Shoot'em Up. Les simples curieux risquent, en revanche, de ne pas mesurer tout ce que représente cet épisode sans l'affichage d'origine. Si seulement une option permettait de relier trois Switch pour se rapprocher des sensations de l'époque ! Mais c'est peut-être un peu trop demander...

Benoit Barny












Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021