SAGA FRONTIER REMASTERED
Japon - 1997 / 2021
Image plateforme « PC »Image plateforme « Playstation 4 »Image plateforme « Nintendo Switch »
Image de « SaGa Frontier Remastered »
Genre : RPG
Musique : Kenji Ito
Développeur : Square-Enix
Durée : élevée
Langue : Anglais, Japonais
Distributeur : Square-Enix
Date de sortie : 15 avril 2021
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « SaGa Frontier Remastered »
portoflio
site officiel
LE PITCH
SaGa Frontier, le RPG classique adulé de 1998, revient avec des graphismes améliorés, des fonctionnalités supplémentaires et un nouveau personnage principal ! Incarnez un héros parmi huit à l'histoire et aux objectifs uniques dans ce jeu d'aventure/RPG. Grâce au système de scénario libre Free Scenario, vous vivez un périple qui vous est propre. Participez à des combats grandioses et utilisez le système Glimmer pour obtenir des aptitudes et exécuter des attaques combinées avec vo...
Partagez sur :
Neverending stories

Sorti en 1997, SaGa Frontier offrait un univers scénaristique dense procédant de la culture particulière du J-RPG de l'ère PS1. Humble représentant de cette époque, tout y fleure bon la fin des années 90, que ce soit à travers les combats, la progression ou la mise en scène. Plus de 20 ans après sa sortie, Square Enix nous propose de (re)découvrir le titre avec une mise jour censée coller à l'ère du temps sans dénaturer la proposition originale.

Globalement, la liste des nouveautés de SaGa Frontier Remastered est relativement longue. Le remaster propose une intégration de scènes coupées dans le jeu d'origine et nous avons même le droit à l'ajout d'un nouveau personnage. Par ailleurs, pour les puristes, toutes ces nouveautés scénaristiques peuvent être désactivées en début de partie. Nous avons également la possibilité d'accélérer le temps ou de fuir les combats. Enfin, si la musique est restée inchangée, quelques nouvelles pistes ont également été ajoutées. Dans le même temps, le jeu s'est converti à la sauvegarde automatique, ce qui s'avère plutôt utile dans un titre qui nous incite à nous perdre. SaGa Frontier se démarquait par une liberté d'exploration qui n'était pas forcément la norme à l'époque de sa première sortie et qui, encore aujourd'hui, pourra décontenancer le joueur qui a besoin de directives claires. Pour ces joueurs, SaGa Frontier Remastered propose maintenant un résumé de l'histoire censé les aider en recensant les événements marquants. Toutefois, il ne faut pas s'y tromper : l'exploration fait partie intégrante de la mécanique d'évolution narrative du jeu et il arrivera un moment où même le résumé de l'histoire ne sera pas utile. Il faudra accepter d'avancer à l'aveugle. Pour résumer, donc, si les nouveautés apportent un certain confort, elles ne changent pas le cœur du jeu. C'est une bonne chose.

 

Lifting californien


La nouveauté la plus évidente est bien entendu la refonte graphique qui reste honnêtement en deçà de ce qu'un fan attendrait. La direction artistique tente sans trop de conviction de garder un aspect retro tout en se pliant aux exigence HD de notre époque. Mais au final, on ne retient ni le charme pixelisé de l'époque, ni le piqué numérique d'aujourd'hui. On devra composer avec des sprites un peu flous qui se détachent des décors de type pré calculé. Dans certains cas, même, ces décors s'affichent au format quatre tiers.
Faire coexister la 2D et la 3D a toujours été délicat. Le titre original explorait déjà ce genre de mariage graphique mais en son temps, c'était une proposition encore nouvelle qui pouvait séduire. Aujourd'hui, cela ressemble plus à un parti pris esthétique pour le moins risqué. Pour toutes ces raisons, nous pensons qu'il est préférable de jouer à ce remaster en version portable, que ce soit sur Nintendo Switch ou téléphone. Les jeu propose d'ailleurs toute une interface tactile clairement destiné à ces supports.

 

Au-delà du maquillage


L'un dans l'autre, Saga Frontier Remastered reste fidèle à son matériau d'origine dans ses forces comme dans ses faiblesses. Les nouveautés ne dénaturent rien et l'on retrouve un titre assez bon. Il s'adressera à un public de niche qui n'aura pas peur de faire ses jeux en anglais (voire même en japonais) et saura prendre les initiatives nécessaires pour avancer dans l'histoire, quoi qu'il en coûte. Il ne faudra pas avoir peur du farmer, par exemple. Les plus anciens regretteront peut être la nouvelle patte graphique du titre mais elle finit par se faire oublier relativement vite. Le système de combat est resté globalement le même, très classique de par son âge mais à la philosophie originale. Il faut dire que les SaGa (série dont est issu notre jeu) n'ont jamais été vraiment mis en avant en Europe. Ici, notre jeu ne propose pas de combattre avec des points de magie mais avec des points d'arme. La bonne gestion de l'équipement est donc essentielle pour bien avancer. Cet aspect du jeu était un peu fastidieuse dans la version originale à cause d'un menu alambiqué. Le remaster corrige le tire avec une refonte plus claire et dotée d'une option d'équipement automatique qui permet d'accélérer les choses.
Pour le reste, les musiques sont toujours aussi accrocheuses, le jeu est plus accessible que jamais et la durée de vie est appréciable. Il y aura même un mode new game + pour les plus engagés.

Sélami Boudjerda










Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021