ATTACK ON TITANS 2
Shingeki no Kyojin 2 - Japon - 2018
Image plateforme « Playstation 4 »Image plateforme « Xbox One »Image plateforme « Nintendo Switch »
Image de « Attack on Titans 2 »
Genre : Action
Musique : Divers
Développeur : Omega Force
Durée : élevée
Langue : Japonais sous-titré français
Distributeur : Tecmo Koei
Date de sortie : 20 mars 2018
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Attack on Titans 2 »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Retrouvez l’action grisante ayant fait le succès du 1er épisode, avec de nombreuses nouvelles mécaniques de jeu. Armez-vous une fois encore de votre équipement de manœuvre tridimensionnel dans une lutte désespérée pour repousser les redoutables titans qui menacent l’humanité, et rétablissez la paix au sein des murs.
Partagez sur :
Clash of

Phénomène ayant dépassé les frontières du manga, L'Attaque des Titans n'en finit plus d'alimenter les produits dérivés les plus variés. Après des déclinaisons en anime, films, et autres publications et produits marketing, la saga créée par Hajime Isayama se devait de débarquer avec fracas en format vidéoludique. Ce fut chose faite avec plusieurs tentatives pas toujours très convaincantes sur 3DS dès 2013, avant de passer aux choses sérieuses en 2016 avec Attack on Titan: Wings of Freedom, développé par Omega Force.

Un soft soigné mais pas exempt de défauts, sorti à l'époque sur l'ensemble des plateformes du moment. Deux ans plus tard, Omega Force remet le couvert avec ce qui s'apparente davantage à un reboot qu'à une suite à proprement parler. Avec Attack on Titan 2, les concepteurs repartent aux origines de la tragique et anxiogène trame du manga : l'apparition de créatures géantes humanoïdes et carnivores contraint les êtres humains à vivre repliés derrière une succession d'immenses murs destinés à les protéger, tandis qu'une poignée d'entre eux constitue une armée devant protéger la citadelle et trouver un moyen d'anéantir les Titans... Dans AOT 2, manette en main, le joueur devra se lancer à l'assaut de ces foutus Titans amateurs de chair fraîche. Bien que se situant dans le sillage du premier jeu, ce second opus a semble-t-il appris de ses erreurs, les concepteurs ont en effet revu leur copie et ajouté à l'ensemble des ajustements bienvenus, fignolé une technique un peu plus aboutie et bardé le bouzin de quelques nouveautés pas désagréables.

Premier ajout non négligeable, la création du héros, étape importante puisque le joueur n'incarne plus les protagonistes du manga, mais pourra cette fois-ci modeler son avatar de A à Z grâce à un éditeur de personnage assez abouti et complet. La possibilité de customiser son avatar apporte un réel plus en terme d'implication. Niveau scénario, le jeu ne fait pas dans l'inédit, puisqu'il propose un mode histoire qui plonge l'utilisateur aux origines du manga (et de l'anime). Or, le fidèle remarquera aussitôt que c'était déjà le contexte du précédent opus, mais les péripéties narrées ici laissent bientôt place à la suite des aventures d'Eren, Mikasa and co... Pas de panique, donc.

 

profession : chasseur de titans


AOT 2 dispose d'un côté vaguement RPG avec des phases d'interactions avec les autres personnages, construites sur le principe des réponses à choix multiples, il propose également des phases de déambulations plus ou moins guidées dans la cité, afin d'acquérir des objets, de crafter ses armes, de faire évoluer ses compétences. Assez peu rythmées, plutôt redondantes et monotones, ces phases ne constituent pas le coeur même du jeu. C'est dans sa succession de phases d'action, immersives (avec des scènes en vue subjective), dynamiques et bien rythmées, que le soft se montre bien plus à son avantage. L'usage de l'équipement à mobilité tridimensionnel des personnages (en clair, ils virevoltent dans les airs à l'aide de grappins pour atteindre la nuque des Titans, leur point faible) est excellemment bien rendu, et parvient même à procurer des sensations assez grisantes, même si de temps à autre, des soucis de caméras viennent gâcher la fête. Pour autant, on se plaît (une fois l'entraînement en forme de tutoriel assimilé) à manœuvrer son personnage sur les toits et dans les airs pour tenter d'abattre les Titans, avec un soupçon de stratégie puisqu'il est possible de diriger ses coéquipiers en leur donnant des directives. Avec un niveau de difficulté revu à la hausse par rapport à son prédécesseur, et un contenu somme toute très complet, doté d'un scénario qui mobilise une bonne douzaine d'heures et des modes de jeu annexes (notamment en ligne), AOT 2 est doté d'une durée de vie tout à fait correcte, même si une certaine redondance dans les missions et les situations pourra freiner l'ardeur de certains joueurs.

Au final, on ne peut que saluer la belle qualité du jeu, Omega Force n'a pas baclé ce second opus, marqué par une énergie et un aspect jouissif indéniables, qui devraient ravir les amateurs de la saga.

Nicolas Mouchel












Partagez sur :
 

Le jeu est très agréable à l'oeil. Usant de la technique du Cel Shading, AOT 2 trouve le juste équilibre entre graphismes soignés et respect de la direction artistique de l'œuvre originale. Sans être un fleuron technique, le parti-pris aura ses adeptes et ses allergiques, mais force est de constater que ça fonctionne. Le jeu d'Omega Force n'oublie pas non plus l'aspect sonore avec des musiques entraînantes typiquement estampillées "anime japonais". Autre très bon point, l'éditeur a fait le choix de conserver les voix originales japonaises, ce qui apporte un véritable cachet à l'ensemble. A noter au rayon des chouineries, des interfaces pas toujours hyper bien étudiées, pas très pratiques, pour ne pas dire un peu lourdingues par moment. Et d'une manière générale, la lisibilité n'est pas toujours au rendez-vous avec des caméras devenant un peu dingues lorsque l'action s'emballe, durant les scènes d'attaque des Titans notamment. Rien de rédhibitoire pour autant.

 
Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2022