DANGANRONPA 1.2 RELOAD
Japon - 2010/2017
Image plateforme « Playstation 4 »
Image de « Danganronpa 1.2 Reload »
Genre : Aventure
Musique : Inconnu
Développeur : Spike Chunsoft
Durée : élevée
Langue : Anglais
Distributeur : NIS America
Date de sortie : 17 mars 2017
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Danganronpa 1.2 Reload »
portoflio
site officiel
LE PITCH
L’université Hope’s Peak Academy n’accueille que les étudiants qui sont devenus les meilleurs de leur domaine. Mais les choses prennent une tournure abominable lorsque la nouvelle promotion se retrouve prise au piège par un automate aux allures d’ours en peluche…
Partagez sur :
l'enfer, c'est les autres

En attendant un troisième volet prévu simultanément sur Vita et PS4, Spike Chunsoft propose une séance de rattrapage aux curieux qui seraient passés à côté du phénomène Danganronpa. Pour cela, le studio a réuni les deux premiers épisodes sous la forme d'une compilation à déguster sur grand écran.

Mais si Danganronpa mérite ce retour sur le devant de la scène, c'est parce qu'il apporte un nouveau souffle au genre du Visual Novel. Enfermant ses personnages dans un huis clos irrespirable, la série illustre, presque trop littéralement, la citation issue de la pièce de Jean-Paul Sartre. Que ce soit dans l'un ou l'autre des deux épisodes, des jeunes gens simplement réunis pour vivre ensemble leur année universitaire finissent par s'éliminer les uns les autres dans un jeu de massacre malsain. La tension est d'autant plus palpable qu'ils doivent faire face aux facéties macabres de Monokuma, une sorte d'ours en peluche vivante aussi sournois que sadique. Si le jeu injecte occasionnellement quelques éléments de Dating Sim en laissant les protagonistes faire connaissance (tant bien que mal) avec leurs camarades, les séquences de vie quotidiennes plus légères finissent d'enfoncer le clou, au travers du contraste dérangeant qu'elles créent avec les découvertes morbides et les mises à mort sordides jusqu'à l'absurde.

 

l'école des rivaux


A cette ambiance pesante s'ajoute les enquêtes qui donnent l'occasion au joueur de démêler progressivement les mystères de chaque meurtre jusqu'à découvrir les sombres secrets que cache Hope's Peak Academy. Surtout celles-ci débouchent sur de véritables procès où l'ambiance délétère atteint son paroxysme. Ceux-ci rappellent par ailleurs la saga Ace Attorney, mais l'équipe de Spike Chunsoft a tout de même voulu rendre le déroulement plus dynamique et interactif. Les débats se déroulent sans temps mort, d'où l'appellation Non-Stop Debate ; il est même question, dans le second volet, de véritables duels où le joueur doit trancher, au sens propre, les arguments d'un opposant particulièrement remonté. Si les différentes mécaniques de jeu rendent les joutes verbales particulièrement énergiques, l'accumulation de mécaniques de jeu tend tout de même à les rendre un peu fastidieuses ; à tel point que divers tuto viennent interrompre la progression tout au long du jeu. Cela dit, une fois que l'on a mis les doigts dans l'engrenage, il est trop tard pour faire demi-tour : l'histoire, malgré quelques twists parfois tirés par les cheveux, est bien trop accrocheuse pour que l'on refuse d'aller jusqu'au bout de cet éprouvant périple. A moins d'être allergique aux personnages clichés à la japonaise, dont certaines caricatures particulièrement extrême peuvent devenir difficile à supporter pour un joueur peu friand de la culture otaku.

Benoit Barny








Partagez sur :
 

Sortis à l'origine sur PSP, avant d'être portés sur Vita, les deux premiers épisodes de Danganronpa n'ont pas pour but de pousser la PS4 dans ses derniers retranchements. La 3D des environnements demeure ainsi sommaire, tout comme les animations des personnages réduites à leur plus simple expression. C'est toutefois l'occasion de profiter du trait de Rui Komatsuzaki sur grand écran. Enfin, si l'on note avec le plaisir le choix entre les voix anglaises et japonaises, on regrette que le jeu ne soit traduit qu'en anglais ; un choix toujours pénalisant pour une partie du public, puisqu'un certain niveau de connaissance est requis pour apprécier toute la teneur des dialogues. Mais quoiqu'il arrive, cette compilation n'apporte aucun contenu supplémentaire, ce qui la destine avant tout à ceux qui n'ont pas encore pu s'essayer à la série.

 
Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021