UEFA EURO 2016 - PRO EVOLUTION SOCCER
Japon - 2016
Image plateforme « Playstation 4 »Image plateforme « Xbox One »
Image de « UEFA Euro 2016 - Pro Evolution Soccer »
Genre : Sport
Musique : Divers
Développeur : Konami
Durée : élevée
Langue : Français
Distributeur : Konami
Date de sortie : 22 avril 2016
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « UEFA Euro 2016 - Pro Evolution Soccer »
portoflio
LE PITCH
Tous les quatre ans, l’Europe réunit ses meilleures sélections et les voit s’affronter pour décrocher la coupe continentale. Et en 2016, la compétition revient en France !
Partagez sur :
le sacre continental

De 2000 à 2012, c'est Electronic Arts qui s'était occupé de produire les jeux dédiés au Championnat d'Europe des Nations. Mais cette année, Konami reprend le flambeau.

En se contentant d'une simple extension téléchargeable en 2012, l'éditeur semble ne plus trouver son compte avec ce genre d'édition spéciale. Mais son rival japonais peut compter sur son partenariat avec la fédération européenne pour tenter sa chance. Un partenariat qui avait commencé en 2008 avec l'utilisation de l'habillage visuel et sonore de la Ligue des Champions, auquel s'est ajouté celui de l'Europa Ligue dans la mouture suivante. Mais, au risque de décevoir les plus grands amateurs de ballon rond, la manœuvre n'est ici que l'occasion d'écouler quelques milliers d'exemplaires supplémentaires du PES 2016 sorti en octobre dernier, puisqu'il s'agit simplement du même jeu repackagé aux couleurs de l'évènement. On ne trouve en outre pas de véritable mode spécialement dédié à la compétition internationale, mais simplement le logo officiel ainsi que quelques animations supplémentaires dans le mode Coupe ; de plus, seul le Stade de France a été ajouté pour l'occasion. Les joueurs qui possèdent déjà le jeu d'origine ont toutefois pu bénéficier d'une mise à jour gratuite incluant tout le nouveau contenu, comme les 15 sélections supplémentaires désormais sous licence et une centaine de visages retravaillés pour être plus conformes à leur modèle.

 

Champion Edition


Du coup, pas de surprise côté jeu. C'est donc l'occasion de rappeler que la série de Konami a décidément bien profité des nouvelles consoles après une période PS3 / Xbox 360 pour le moins troublée. On retrouve ainsi une maniabilité bien plus souple et une action bien plus fluide que sur les consoles de génération précédente ; une différence que l'on pouvait déjà observer avec le volet 2015. Tout ceci rend forcément le jeu bien plus agréable à jouer, d'autant que, contrairement aux équipes d'EA Sports, celles de Konami ne se sont pas perdues entre la simulation et l'arcade pour un mix qui frustre forcément les amateurs d'un genre ou de l'autre. Cela dit, malgré les dernières mises à jour, PES 2016, tout comme cette mouture Euro 2016, souffre de quelques couacs malheureux, à commencer par le niveau très aléatoire des gardiens. Ceux-ci ont trop tendance à laisser passer des tirs qui semblent pourtant largement à leur portée, ce qui explique les nombreux scores fleuves malgré un rythme de jeu relativement posé et des défenses un peu plus compactes qu'auparavant. Impossible non plus de ne pas pester contre les arbitres qui ont bien du mal à dégainer leur sifflet, surtout lorsque l'on affronte l'IA. Enfin, on déplore encore et toujours l'absence de certaines licences officielles, notamment celles de la Premiere League ; mais le menu Modifier et le travail de fans acharnés permettent de contourner le problème sans trop de difficulté. Il serait donc dommage de se priver d'un PES qui demeure largement recommandable pour une histoire de tunique.

Benoit Barny








Partagez sur :
 

Ce second PES développé pour la génération actuelle ne se démarque pas énormément de son prédécesseur, mais la réalisation semble tout de même s'affiner, avec des modélisations toujours plus réalistes, notamment pour les visages des plus grandes stars ; les joueurs moins célèbres, en revanche, doivent toujours se contenter de visages génériques bien moins réussis. On note surtout des animations enfin fluides lors des séquences annexes comme l'entrée sur le terrain et la célébration des buts. Une amélioration qui fait bien plaisir, mine de rien, lorsque l'on repense à ces horribles saccades qui ont longtemps gâchés ces moments d'émotion.

 
Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021