MAGIC : THE GATHERING – DUELS OF THE PLANESWALKERS
Etats-Unis - 1998 / 2009
Image plateforme « Xbox 360 »
Image de « Magic : The Gathering – Duels of the Planeswalkers »
Genre : Réflexion
Musique : Divers
Développeur : Wizard of the Coast
Durée : élevée
Langue : Français
Distributeur : Stainless Games
Date de sortie : 17 juin 2009
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Magic : The Gathering – Duels of the Planeswalkers »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Découvrez Magic: The Gathering Duels of the Planeswalkers, un jeu de fantasy, de stratégie épique, en déchaînant un torrent de créatures fantastiques et de sorts dévastateurs sur les ennemis qui s'opposent à votre quête pour la domination en ligne !
Partagez sur :
Gambit

Malgré ses 16 ans d'existence, le jeu de carte révolutionnaire inventé par Richard Garfield reste toujours pratiqué aux quatre coins du monde dans les maisons de lycéens, les chambres d'ados ou les clubs de fans. Mais ceux qui n'ont pas de camarades immédiatement à disposition vont enfin pouvoir se lancer dans l'anéantissement guerrier grâce au Xbox Live.

 

Souvent jugé hermétique par les moins curieux, Magic The Gathering (ou L'Assemblée en français) est pourtant au départ un jeu de cartes stratégique des plus simples, dont la mécanique a été largement copiée depuis, en particulier par certains Pokémons. Histoire de ramener un peu de sang neuf dans le rang des joueurs, Wizard of the Coast relance donc un soft PC datant de dix ans sur le Xbox Live, voué autant à servir d'initiation aux petits nouveaux qu'à éprouver la stratégie des adeptes de longue date. Le système de jeu est le même. Chaque joueur possède un paquet de cartes (le deck) dédié à une couleur (blanc, vert, noir ou rouge), chacun comportant son lot de créatures et sortilèges uniques, et doit se mesurer à ses adversaires en réduisant leurs points de vie à 0. Attaques de créatures, gestion des défenses, utilisation inopinée de magie dévastatrice, accumulation de terrains sources d'énergie pour user de cartes de plus en plus puissantes... Le soft respecte à la lettre les qualités du jeu sans que le joueur ne se retrouve avec des centaines de cartes étalées dans le salon. Idem, plus besoin de payer des fortunes pour obtenir le meilleur jeu en se procurant des paquets supplémentaires, puisqu'ici tout le monde est logé à la même enseigne avec une donne de huit paquets de cartes légèrement modifiables.

 

Position du lotus noir

 

Tactique et stratégie sont les maîtres-mots de cette mouture et il faudra sans doute en passer par le mode campagne, 17 challenges contre des joueurs contrôlés par la machine, pour apprécier chacune des cartes et des jeux et justement récupérer quelques cartes plus rares. Une campagne qui existe aussi en mode deux joueurs (sur le même écran) très convivial, auxquels vient s'ajouter une sélection de défis courts mais nécessitant une grande vivacité d'esprit. L'aspect le plus attendus du soft reste cependant la connexion online où les matchs se déroulent en duels de deux à quatre joueurs, seul ou avec un camarade à ses côtés. Un contenu on ne peut plus honnête pour 800 MS points, d'autant que la lisibilité de la table de jeu est parfaite avec un design efficace, de petits effets pour montrer les mouvements et autres sortilèges la possibilité de zoomer à loisir sur les cartes du plateau et surtout une utilisation idéale du pad. Rien de surprenant forcément dans ce Duels of the Planeswalkers, mais un vrai respect du jeu original et des heures de jeu en perspective.

Nathanaël Bouton-Drouard

 

 

 

 

 

Partagez sur :
 

En transposant un jeu purement matériel en version immatérielle, l'équipe de Wizard n'a pas fait l'erreur de vouloir imposer une dynamique artificielle avec modélisation des créatures, effets à tout va et mise en scène intempestive. Préférant privilégier une lisibilité constante, les développeurs se sont donc contentés de scanner les fameuses cartes et de les installer sur une table discrètement « fantasy ». En terme d'effets spéciaux, Magic sur le Xbox Live fait alors simplement apparaître des lignes de lumières pour souligner les futures attaques et mouvements de défenses, des griffures avec tremblements de la manettes pour les impacts, des halos pour les gains de vie... Jamais bluffant mais totalement adéquat et appréciable.

 
Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021