DONKEY KONG COUNTRY RETURNS 3D
Japon / Etats-Unis - 2010 / 2013
Image plateforme « Nintendo 3DS »
Image de « Donkey Kong Country Returns 3D »
Genre : Plates-formes
Musique : Inconnu
Développeur : Retro Studios
Durée : moyenne
Langue : Français
Distributeur : Nintendo
Date de sortie : 25 mai 2013
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Donkey Kong Country Returns 3D »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Une bande de gredins a encore osé toucher au trésor inestimable de Donkey Kong : sa réserve secrète de bananes ! Et ce n’est pas tout : ces monstres ont envoûtés tous les animaux de l’île pour protéger leurs arrières. Mais cela ne suffira pas à arrêter notre héros et son pote Diddy.
Partagez sur :
Lianes Folies

Auteurs des excellents Metroid Prime, DKC Returns et Mario Kart 7, Retro Studios a gagné le titre honorifique du « nouveau Rare » de Nintendo. Compte tenu de la place que tient le studio britannique dans les souvenirs des Nintendophiles, on imagine facilement la valeur du compliment.

 

En attendant de proposer une production inédite, la société texane est revenue sur sa version de Donkey Kong Country. En portant son jeu de la Wii à la 3DS, Retro Studios a conservé tout ce qui faisait le charme de la première mouture, mais a également apporté un petit lot d'ajouts et d'ajustements. Les joueurs les plus téméraires peuvent toujours compter sur un challenge corsé ; mais ceux qui veulent la jouer de manière plus détendue ont le choix d'un nouveau mode (un peu) moins cruel. Tout d'abord, nos deux singes disposent désormais d'un troisième cœur de santé, ce qui leur permet d'encaisser un dégât supplémentaire. Par la même occasion, la boutique de Cranky voit débarquer dans son stock de nouveaux items visant à rendre les choses un peu plus aisées, comme le ballon vert qui permet d'échapper à une chute ou la potion anti-choc utilisables lors des niveaux véhiculés (chariot ou tonneau-fusée). Cela dit, les niveaux demeurent identiques et la difficulté plutôt ardue ; mais ces quelques aides donnent une plus grande marge de manœuvre à ceux qui manquent de confiance en leur skill.

 

terrible jungle

 

Le changement de support impacte logiquement la maniabilité. Exit la détection de mouvement donc, qui serait difficile d'exploiter efficacement sur console portable : par conséquent, toutes les actions, comme frapper le sol ou souffler sur certains éléments du décor, s'effectuent de manière classique, à l'aide des touches. Un choix bienvenu qui rend la maniabilité plus précise et dynamique. Car, même si la mouture Wii était très jouable, secouer la télécommande ne devrait pas manquer à grand monde, en toute honnêteté. Mais, quoi qu'il arrive, ce portage remplit haut la main son objectif : permettre de découvrir ou redécouvrir des niveaux hauts en couleurs. Chacun d'eux témoigne du soin d'orfèvre dont ont fait preuves les gars de Retro Studios, de par leur variété, leur richesse et leur sournoiserie aussi traumatisante que jubilatoire. Par ailleurs, un tout nouveau monde supplémentaire a été conçu spécialement pour les joueurs les plus persévérants. Reprenant les thèmes des mondes précédents, la Porte des Nuages propose un défi encore plus relevé. Ainsi, ceux qui craignaient une révision uniquement dédiée aux joueurs moyens peuvent donc se procurer DKCR 3D sans regret : le challenge est toujours à la hauteur. Pour info, le jeu est toujours jouable en coopération, mais chaque joueur doit alors posséder sa propre cartouche.

Benoit Barny








Partagez sur :
 

Cette version 3DS reprend quasiment au pixel près la réalisation de l'épisode Wii. Le titre demeure donc très plaisant, visuellement parlant. Mais vient naturellement s'ajouter un effet 3D plutôt réussi qui offre une nouvelle perspective à chaque niveau, en particulier lorsque ceux-ci envoient nos deux singes se balader en arrière-plan. Pour le reste, on retrouve les décors variés et exotiques ainsi que les musiques entraînantes inspirées des premiers volets de la saga. En sommes tout ce qui en fait un excellent jeu de plate-forme, en plus de son gameplay aux petits oignons. 

 
Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021