La Chute de l'empire romain : Test du Bluray
France : Test du Bluray
Dune : Test de l'UHD
Rejoignez-nous sur :
Image de « Fear and Desire : Test du Bluray »

On l'a longtemps cru disparu, chassé même de la filmographie de Kubrick par Stanley en personne, mais Fear and Desire, première vraie réalisation du futur auteur d'Orange mécanique et Full Metal Jacket, a refait surface. Moins un chef d'œuvre oublié que le témoignage de débuts tâtonnants d'un maître en devenir.

Image de « Le Jour de la bête : Test de l'UHD »

Après avoir enfoncé quelques portes avec le délire punk et futuriste Action Mutante, Álex de la Iglesia abattait les derniers murs d'un cinéma hispanique frileux avec Le Jour de la bête et ses trois pieds nickelés aux trousses d'une apocalypse annoncée. L'affirmation d'un grand cinéaste en devenir et la naissance d'un cinéma de genre ibérique qui s'engouffrera dans son sillon.

Image de « Le Roi et quatre reines : Test du Bluray »

Réalisé en 1956 par un Raoul Walsh alors en fin de carrière, Le Roi et quatre reines a souvent été considéré comme une œuvre de vieillesse, un film mineur et un peu facile. Sûrement parce qu'il est un peu filou : se vendant comme un western, c'est en fait une pure comédie de mœurs. Légère assurément, mais confectionnée par un immense cinéaste.

Image de « Holocaust 2000 : Test du Bluray »

Fier de son L'Antéchrist dérivé rital et fier de l'être de L'Exorciste, Alberto De Martino offre avec Holocaust 2000 sa version de La Malédiction et se paye même au passage l'immense Kirk Douglas. Pour le coup certainement pas un monument, mais en tout cas un thriller apocalyptique parfaitement tenu.

Image de « Hitman & Bodyguard 2 : Test du Bluray »

Buddy-movie périmé et poussif, Hitman & Bodyguard était tout de même parvenu à rapporter la coquette somme de 180 millions de dollars au box-office à sa sortie en 2017. Toute affaire un tant soi peu rentable réclamant inévitablement une séquelle, Patrick Hughes et ses joyeux drilles remettent donc le couvert. Et parviennent à s'enfonçer davantages dans les abîmes de nullité qui leur pendaient au nez.

Image de « Concours Studio Ghibli »

Le plus grand studio d'animation japonais est désormais distribué par Wild Side Vidéo. Et c'est une très bonne nouvelle.

Image de « Christmas Evil : Test du Bluray »

Pas aussi répandu que la douce tradition des chants au coin du feu, mais presque, celle de détourner les joies de la trêve des confiseurs pour en faire un théâtre plus sanglant et noir a livré au cours des années quelques petites pépites. Modeste, longtemps resté dans l'ombre, mais profondément emprunt de l'esprit sadique des fêtes de Noël, Christmas Evil est une jolie (re)découverte de la Midnight Collection de Carlotta.

Image de « Harold et Maude : Test du Bluray »

Lui est dépressif et fasciné par la mort, elle a 80 ans et a un sacré pète au casque, pourtant leur love story vaut bien celle de... Love Story. Un petit pied-de-nez du futur réalisateur de La Dernière Corvée et Shampoo, à un tabou qui, mine de rien, à la dent dure.

Image de « Balada Triste de Alex de la Iglesia : Test du Blu-ray »

Après une parenthèse télévisuelle concluante (le terrifiant La chambre du fils) et une tentative infructueuse de percer à l'internationale (le trop sage Crimes à Oxford), le plus fou et talentueux des cinéastes européens revient en terre ibérique, plus enragé et virtuose que jamais. Le résultat ? Un chef-d'œuvre subversif et radical, dont la portée symbolique et émotionnelle n'a pas finit de vous hanter. Olé !

Image de « Itinéraire d'un enfant gâté : Test du Bluray »

Certainement l'un des plus gros succès de longue filmographie de Claude Lelouch, révélation totale d'un Belmondo affirmant enfin son âge à l'écran, porté par un lyrisme que l'on oserait plus aujourd'hui Itinéraire d'un enfant gâté est l'un des sommets du cinéma français des années 80.

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2022