Savage Dawn : Test du Bluray
Teen Titans Go ! & DC Super Hero Girls : Test du DVD
My Heart Can't Beat Unless You Tell It To : Test du Bluray
Rejoignez-nous sur :
Image de « Daisy Miller : Test du coffret Bluray »

Considéré par Peter Bogdanovich comme son œuvre sans doute la plus personnelle, Daisy Miller sera aussi l'un de ses plus grands échecs, le faisant chuter de son piédestal de golden boy du nouveau cinéma américain, éreinté par la critique et boudé par le public. Tout ça pour les beaux yeux de Cybill Shepherd.

Image de « Le Proviseur : Test du Bluray »

Pratiquement trois ans jours pour jour après sa sortie du cultissime Class 1984 de Mark Lester, ESC récidive et sort Le Proviseur de Christopher Cain. Si le film n'a pas autant marqué les mémoires (peut-être à cause d'un chouia moins de scie circulaire), il mérite amplement la (re)découverte. Allé, c'est la rentrée avant l'heure.

Image de « Kinjite : Test du Bluray »

Charles Bronson et la Cannon, d'Un justicier dans la ville 2 à ce Kinjite - Sujets tabous, sept années d'outrances bis au service de la loi du Talion. Et la croisade du lieutenant Crowe pour arracher la toute mimi Fumiko Hada des griffes d'un pervers de compétition de griller en guise d'apothéose tous les feux rouges de la bienséance morale. Ou quand le terme de plaisir coupable prend (enfin) tout son sens.

Image de « Urban Legend : Test du Bluray »

Rejeton direct d'une saga Scream naissante, Urban Legend fait partie de la poignée de Neo-slashers qui a réussi à garder une petite aura vingt ans plus tard. Pas un classique loin de là, mais un film d'horreur teen relativement malin et surtout particulièrement bien troussé.

Image de « Les Traqués de l'an 2000 : Test du Bluray »

Mois après mois, l'éditeur Rimini continue de réhabiliter des films dit d'exploitation sous son label « collection Angoisse ». Moyen incontournable pour nous de (re-)découvrir dans des conditions optimales des films tour à tour mal aimés, oublié ou avouons-le, nanardesques.

Image de « Gangs of London Saison 1 : Test du coffret Bluray »

Que se passe t-il lorsque le réalisateur de l'ultra-violent The Raid tente d'injecter à une saga criminelle tout ce qu'il y a de plus classique son sens redoutable pour l'action hard boiled ? Les bourre-pifs s'enchaînent, fracturant les os, et la poudre parle, déchirant les chairs. Ponctuée de morceaux de bravoure d'anthologie, cette première saison parvient in extremis à faire exister ses nombreux personnages.

Image de « La Maison encorcelée : Test du Bluray »

Si la Hammer reste l'indétrônable impératrice du cinéma d'horreur à l'Anglaise, certaines de ses concurrentes, telle la Amicus, eurent aussi leur heure de gloire et quelques titres honorifiques. Moins connue, car née en queue de comète du genre, la Tigon participa elle aussi, avec une poignée de titres, à l'effort de sang. La ressortie de certains d'entre eux dans la collection British Terrors d'ESC est l'occasion rêvée pour les (re)découvrir.

Image de « Lifeline / Loving You : Test des Blurays »

Réunis dans un même mini coffret, Loving You et Lifeline n'appartiennent certes pas aux mêmes genres, mais ils témoignent d'une même dynamique d'émancipation de Johnnie To, cinéaste et bientôt producteur, qui constituent ici sa futur équipe et affirme sa signature.

Image de « Super-héros malgré lui : Test du Bluray »

N'ayant pour seuls atouts qu'un brevet des collèges d'humour touche-pipi, un talent de cinéaste équivalent à celui d'un Claude Zidi manchot et plongé dans le coma et une culture populaire qui se résume à une liste de binge watching sur Netflix, Philippe Lacheau s'est laissé aller à croire que ce ne serait pas si mal de tenter une parodie de films de super-héros. On lui a filé de l'argent pour le faire. Et il l'a fait. Voilà, voilà.

Image de « Frissons d'horreur : Test du Bluray »

Après 4 Mouches de velours gris et Le Parfum de la dame en noir, Mimsy Farmer revient au giallo pour Frissons d'horreur. Une nouvelle expérience aux limites même du genre pour un essai certes parfois un peu cafouilleux mais parsemé de vrais fulgurances putrides.

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2022