Pandora : Test du coffret collector Bluray
Chiens perdus sans collier : Test du Bluray
La Main qui tue : Test du Bluray
Rejoignez-nous sur :
Image de « Pandora : Test du coffret collector Bluray »

Orchestrant la rencontre entre le mythe grec de Pandore et la légende du Hollandais Volant sous le soleil d'une petite ville de la Costa Brava catalane, magnifiée par le Technicolor de Jack Cardiff, le troisième long-métrage d'Albert Lewin intègre aujourd'hui la prestigieuse collection des coffrets ultra-collector de Carlotta. Une forme de consécration pour ce joyau des années 50, pourtant loin de faire l'unanimité à l'époque de sortie.

Image de « Chiens perdus sans collier : Test du Bluray »

Nouveau titre dans la collection « La Séance » de l'éditeur Coin De Mire, qui permet de vivre le visionnage un film du patrimoine français dans les conditions d'une séance de cinéma de l'époque, Chiens Perdus Sans Collier raconte le quotidien d'un juge pour enfants et de ses protégés, entre dureté et tendresse.

Image de « La Main qui tue : Test du Bluray »

Apparu modestement sur les écrans, mais bien plus remarqué dans les rayons des vidéoclubs, La Main qui tue (titre français d'une flagrance parfaite) détonnait sévèrement dans le cynisme des bandes post-Scream. Une comédie teen bien déjantée, un poil gore et surtout complètement stone.

Image de « Musashi LA Trilogie : Test du coffret Bluray  »

Des grandes figures du folklore historique japonais Musashi est un héros de légende tenace. Maintes fois évoqué dans l'art, le théâtre, la littérature et bien entendu le cinéma, il évoque la construction d'un homme parti de rien. Un homme qui par sa seule volonté se forge : une habilité au combat, des valeurs, et une réputation hors normes. La trilogie mise en chantier par la Toho par l'illustre Hiroshi Inagaki en est le fleuron.

Image de « Queimada : Test du Bluray »

Trois années après la sortie de l'explosif La Bataille d'Alger, Gillo Pontecorvo récidivait en 1969 avec la sortie d'un nouveau pamphlet anti-impérialiste. Porté par un grand Marlon Brando très impliqué, ce Queimada reste, plus de 50 ans après sa sortie, toujours aussi actuel et malaisant.

Image de « L’Œuf du serpent : Test du Bluray  »

Se sentant persécuté dans son pays, Ingmar Bergman répond aux sirènes du dernier mogul Dino De Laurentiis et signe en 1977 son unique film en langue anglaise et sa plus grosse production. Une évocation troublée des origines du mal nazi où la perte d'identité envahi le Berlin de 1923... et son auteur.

Image de « Prison : Test du Bluray »

Dans les années 80, entre deux films de la Cannon, la petite maison de productions Empire Pictures nous offrit quelques petites pellicules délicieusement sanguinolentes qui, si on n'avait pas l'âge de les découvrir, nourrissaient au moins nos fantasmes les plus fous via leurs jaquettes littéralement monstrueuses qui tapissaient les murs des vidéoclubs. Prison fut de celles là.

Image de « L'Agence tous risques : Test du coffret Bluray »

Figurant en bonne place parmi les madeleines de Proust ayant bercé les après-midi télé de la génération 80's, L'Agence tous risques s'offre ce qui ressemble à un ultime tour de piste avec cette superbe intégrale en haute-définition cuisinée avec soin par l'éditeur Elephant Films, déjà responsable de luxueux coffrets consacrés à K2000, Deux Flics à Miami ou encore L'incroyable Hulk. Séquence nostalgie.

Image de « Une Affaire de femmes : Test du Bluray »

Il y a des périodes bien sombres dans notre histoire. Si la Seconde Guerre mondiale n'a été glorieuse pour personne, la France a dû jouer sur deux tableaux. Comme une pièce à double face elle aimerait célébrer ses héros de la résistance côté face en faisant oublier le régime de Vichy côté pile.

Image de « Fisher King : Test du Bluray  »

Sorti épuisé du tournage et meurtris par la réception des Aventures du Baron de Münchhausen (expérience qu'il considère cauchemardesque), Terry Gilliam s'intéresse pour la première fois à un scénario qu'il n'a pas écrit : The Fisher King de Richard LaGravenese. Une fable moderne où il retrouve ses thématiques habituelles et un terrain de jeu idéal pour ses élucubration poétiques.

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021