PèRE ET FILLE
Jersey Girl - Etats-Unis - 2004
Image plateforme « DVD »
Image de « Père et fille »
Réalisateur : Kevin Smith
Musique : James L. Venable
Image : 2.35 16/9
Son : Anglais et Français Dolby Digital 5.1
Sous-titre : Français
Durée : 102 minutes
Distributeur : TF1 Vidéo
Date de sortie : 24 février 2005
Artistique : note
Technique : note
Interactivité : note
Jaquette de « Père et fille »
portoflio
LE PITCH
A Manhattan, Ollie Trinke était un publiciste branché qui avait tout pour être heureux jusqu'à la mort soudaine de sa femme. Seul avec un bébé sur les bras, Ollie craque. Congédié sans cérémonie, le voilà obligé de s'éloigner de New York et d'aller loger chez son père, dans la banlieue du New Jersey où il avait passé toute sa jeunesse. Désormais, il se contente d'assurer le quotidien, sacrifiant son temps et son énergie à un boulot ingrat et sans avenir. Seule consolation : sa...
Partagez sur :
Maturité forcée

Après plusieurs comédies bien gratinées comme Dogma ou Jay et Silent Bob contre-attaquent, Kevin Smith annonçait l'arrêt au cinéma de cet  univers. Le bonhomme étant devenu entre temps père et homme marié, son dernier film, Père et fille, révèle une maturité nouvelle, un beau travail dans l'émotion toujours allié à des dialogues irrésistibles.

 

Avec Jay et Silent Bob contre-attaquent, le scénariste / réalisateur Kevin Smith avait mis fin aux aventures débridés de sa bande d'ados et jeunes adultes du New Jersey entamées par Clerks (suivi par Les Glandeurs, Méprises Multiples et Dogma) où circulaient avec plus ou moins d'importance ses deux personnages aux vocabulaire plus que châtié. Père et fille était dès lors attendu comme le lancement d'une seconde carrière pour l'auteur. Devenu depuis un artiste reconnu (du moins aux Etats-Unis), scénariste de comics, et homme de famille, Smith doit également affronter la disparition de son père. Ces expériences semblent l'avoir nourri pour Père et fille, une petite déclaration d'amour à sa progéniture. Cette petite comédie est clairement habitée par la sensibilité et la tendresse du réalisateur, qui réussit à atteindre parfois la même puissance d'évocation que dans Méprises Multiples, son meilleur film à ce jour.

 

leçon de choses

 

Si Père et fille reste un film grand public et familial dans sa prime apparence, le film préserve tout de même la verve de dialoguiste de Smith dialogues et son humour parfois un peu potache, qui permettent de crédibiliser ce qui aurait pu n'être qu'un mélo larmoyant. Ce changement de cap dans une carrière en pleine évolution ne se fait bien entendu pas sans oublier les potes. On retrouve donc Ben Affleck dans le rôle principal (qui décidément ne joue vraiment bien que chez Kevin Smith !), ou George Carlin (comique américain qui tient le haut de l'affiche depuis les années 60) et, en apparitions, Matt Damon, Jason Biggs, Jason Lee sans oublier les deux femmes du film : Jennifer Lopez, Liv Tyler et la toute jeune mais craquante Raquel Castro, dont c'est ici la premier performance. Si Kevin Smith a pris de l'âge et de l'expérience, laissant de côté ses obsessions d'ado nourri à la sous-culture populaire, il est resté le même dans ses qualités et ses défauts, et ne propose finalement ici qu'un nouveau reflet de sa riche personnalité.

Nathanaël Bouton-Drouard




Partagez sur :
 

Image :
Dès l'ouverture, la photographie se contente de couleurs assez neutres et d'un angle direct. Le DVD reprend ce travail à la perfection sans trop se fatiguer. Les couleurs sont bien tenues, les noirs aussi, et la compression fait son taf.

 

Son :
Un petit Dolby Digital 5.1 anglais ou français tout a fait convenable. Les dialogues sont parfaitement audibles et les ambiances, discrètes, jouent le jeu.

 

Interactivité :
Même si le film n'a pas rencontré le succès escompté, on s'attendait à une très belle édition DVD comme dans les habitudes du cinéaste dont les coffrets américains sont en général gargantuesques. Alors que seule l'édition française, distribuée aussi par TF1 Vidéo, de Jay et Silent Bob contre attaquent permettait  de retrouver l'intégralité de l'interactivité US, le pauvre Père et fille se voit largement amputé lors de sa traversée de l'atlantique. Exit donc les deux commentaires audio (pourtant très drôles), l'interview croisée Ben Affleck / Kevin Smith et les premiers essais de la jeune actrice. On devra se contenter d'une featurette de quinze minutes assez sympathique mais un peu trop polie et, heureusement, de vingt minutes de « curiosités du pays », un programme pour la télévision orchestré par le réalisateur qui s'amuse à visiter les lieux les plus ringards de l'Amérique. Hilarant.

 

Liste des bonus : Les curiosités du pays avec Kevin Smith (25'), Interviews (15'), bandes-annonces

 
Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2022