LA REVANCHE DES HUMANOïDES
France - 1983
Image plateforme « Blu-Ray »
Image de « La Revanche des Humanoïdes »
Réalisateur : Albert Barillé
Musique : Michel Legrand
Image : 1.33 4/3
Son : Français DTS HD Master Audio 1.0
Sous-titre : Aucun
Durée : 99 minutes
Distributeur : Carlotta
Date de sortie : 22 novembre 2022
Artistique : note
Technique : note
Interactivité : note
Jaquette de « La Revanche des Humanoïdes »
portoflio
LE PITCH
Sur le chemin du retour d’une mission de routine, Pierrot, Psi et leur robot Métro assistent à un étrange phénomène dans l’espace : de gigantesques vaisseaux s’assemblent afin de réaliser des exercices de tir. La puissance déployée est gigantesque ! Mais lorsque nos héros décident d’en rendre compte à la confédération d’Oméga, leur vaisseau est pris dans une turbulence. Ils échouent alors sur une planète hostile. Psi est capturée par des humanoïdes tandis que Pierrot ...
Partagez sur :
Infini...

Séries cultes pour des milliers de petits français et d'européens, les Il était une fois... sont devenues de véritables institutions, programmes éducatifs pleins d'esprits et de finesses, mais qui se laissèrent aller à plus de fantaisie avec l'étonnante Il était une fois... l'espace et son extension cinématographique La Revanche des humanoïdes, devenant ainsi l'un des trop rares film SF hexagonal.

Père des mythiques séries animées éducatives Il était une fois... l'homme et Il était une fois... la vie, Albert Barillé imagina entre les deux une création beaucoup plus libre et d'une certaine façon plus personnelle. Entre l'exploration du passé de l'humanité et son fonctionnement biologique, il s'échappa le temps de 26 épisodes vers son avenir, son possible, par le biais d'un gigantesque Space Opera. On y retrouvait plus ou moins la même charte esthétique que son premier grand programme, dont les designs de personnages bien connus étaient toujours confiés à Jean Barbaud, un même angle grand public et didactique, mais avec un décorum et une emphase inédite. Et si en ce début des années 80 la science-fiction a nouveau le vent en poupe, Barillé va surtout piocher sa principale inspiration du coté d'un célèbre show américain datant de 1966 : Star Trek. Toute proportion gardée et avec toujours en tête la volonté de rester accessible pour les jeunes spectateurs, Barillé partage en effet cette même double optique alternant les mises en gardes sur les comportements destructeurs de l'humanité, et les grands élans d'espoirs associant ici aussi la conquête spatiale avec la découverte et la vraie rencontre de civilisations autres, venant conforter cette grande fédération de planètes alliées. Et les épisodes sont alors autant d'occasion de rêver à ces mondes lointains, extraterrestres, que d'inviter à d'authentiques réflexions sur la nature humaine, ses évolutions, l'origine de la vie, la puissance de l'esprit, l'écologie et le respect de l'autre...

 

viens prends place, nous partons pour l'espace


Et l'humanité de Barillé autant que son regard visionnaire sont sans doute encore plus frappant avec le long métrage La Revanche des Humanoïdes sorti sur les écrans en 1983. Une version remontée, remaniée, restructurées et resserrée des six derniers épisodes qui résonne clairement comme un aboutissement de cette grande épopée spatiale. Des retrouvailles en l'occurrence avec des hommes machines appelés, Humanoïdes dont on va découvrir ici les origines tragiques et la dictatures inhumaine (et pour cause) qu'ils imposent à leurs voisins humains. Surtout, contrôlés par un grand ordinateur censé conserver la pensée de leur créateur, ils confrontent la confédération d'Omega (les gentils) et l'empire de Cassiopée (les méchants aux gros nez et aux oreilles de Spock) à leurs instincts belliqueux et à l'improbabilité d'une paix durable, leur offrant alors un choix : se soumettre à leur diktat ou disparaitre littéralement. Construit comme un mélange de space opera d'aventure et un trip métaphysique aussi proche de 2001 que de certains épisodes de Star Trek justement, La Revanche des Humanoïdes déploie aussi cette touche un peu flottante, presque artisanale du studio Procidis et d'une certaine école de l'animation française héritée du travail de Paul Grimault.

Plus poétique que nerveux donc, parfois un peu rigide dans sa narration (les fondus aux noirs trop télévisuels), et si l'animation proprement dite peut parfois montrer quelques limites, il est difficile de ne pas être impressionné par la puissance d'évocation des sublimes décors et designs mécaniques peints par le talentueux Manchu, ou ne pas se faire emporter par les compositions inoubliables de Michel Legrand. Quel dommage d'ailleurs d'avoir opté à l'époque pour une réinterprétation, avec un horrible accent américain, de la chanson titre là où le générique de la série emportait immédiatement le spectateur à des années lumières. Voyager loin, très loin, tout en grandissant, en apprenant, en questionnant le monde et sa nature, c'était bien là la grande promesse des créations d'Albert Barillé.

Nathanaël Bouton-Drouard








 

Partagez sur :
 

Image :
C'est un travail important qui a été effectué ici puisque monté à partir des copies des épisodes de la série TV, La Revanche des Humanoïdes n'était pas forcément des plus aisés à restaurer. Retour alors aux sources initiales, aux négatifs sources rescannés en 4K et débarrassés numériquement de toutes ses petites, mais nombreuses, défaillances : taches, griffures, points... Un travail méticuleux mais qui a pris le parti de préserver les imperfections propres aux cellulos, souvent visibles lorsque les différentes couches sont en mouvements. La preuve du sérieux de l'affaire, retrouvant toutes les textures d'époque, le léger grain de pellicule, la fermeté des contrastes et les reflets argentiques. Et la définition est largement à la hauteur accompagnant avec force l'ampleur des superbes décors peints avec nombres de détails enfin apparents.

 


Son :
La piste française originale a elle aussi été restaurée et raffermie mais sans tripatouillage intempestif. Le mono reste donc sobre, ferme et équilibré, avec une clarté mieux prononcée et un DTS HD Master Audio qui sied à merveille aux musiques de Michel Legrand.

 


Interactivité :
Nouveau coffret collector chez Carlotta avec cette très belle présentation dédiée à La Revanche des Humanoïdes. Le boitier solide propose ainsi à nouveau son petit lots de goodies pour collectionneurs avec un paquet de stickers à mettre dans l'album type Panini disponible sur le net, les reproductions de l'affiche et des photos d'exploitations sous formes de cartes, mais aussi la reproduction en petit format de l'album du film. Un ouvrage contenant une version romancée du film, agrémentée d'illustrations et croquis, qui permit à de nombreux gamins d'en revivre l'aventure à la maison à une époque où DVD et plateformes de streaming n'existaient pas.

Joli trésor complété sur les galettes Bluray et DVD avec la réapparition du commentaire audio chaleureux d'Albert Barillé enregistré autrefois pour le coffret intégral de la série chez IDP et un tout nouveau « Il était une fois... la restauration ». Un documentaire qui s'achève effectivement sur l'aspect technique de cette sortie 4K (salle et home cinéma), mais qui retrace aussi les origines de la série et du film ou les méthodes de travail de leurs créateurs avec les participations des artistes Jean Barbaud ou Manchu (entre autres). Autre et dernière bonne surprise, il est ici possible de visionner le film uniquement avec sa magnifique bande originale disponible en piste séparée.

Liste des bonus : Fac-similé de l'album du film (56 pages), un jeu de 6 cartes/dessins, préparatoires, un paquet de 8 stickers collector, l'affiche du film (40 x 60), Commentaire audio d'Albert Barillé, Piste musicale isolée de Michel Legrand, « Il était une fois... la restauration » : histoire de la création du film et processus de la restauration 4K avec Jean Barbaud, Manchu et Alain Dorval (HD, 35'), Bandes-annonces.

 

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2022