MORTAL KOMBAT
Etats-Unis - 2021
Image plateforme « Bluray 4K »
Image de « Mortal Kombat »
Réalisateur : Simon McQuoid
Musique : Benjamin Wallfisch
Image : 2.35 16/9
Son : Dolby Atmos et Dolby True HD 7.1 anglais, Dolby Digital 5.1 français, espagnol...
Sous-titre : Français, anglais, italien, allemand...
Durée : 110 minutes
Distributeur : Warner Home Video
Date de sortie : 21 juillet 2021
Artistique : note
Technique : note
Interactivité : note
Jaquette de « Mortal Kombat »
portoflio
LE PITCH
Lorsque les plus grands champions de la Terre sont appelés à combattre les ennemis de l’Autre Monde, ils doivent découvrir leurs véritables pouvoirs pour sauver notre planète de l’annihilation totale.
Partagez sur :
Finish Him !

Attendu comme le messie par une horde de fans les pouces élimés par les heures passées sur les multiples épisodes classiques ou new gen, Mortal Kombat version 2021 aura finalement subit lui aussi les effets secondaires du Covid, perdant sa place en salles au profit d'une sortie VOD puis Home Cinema. Est-ce que le bousin aurait été plus supportable sur grand écran ? Pas sûr.

Annoncé depuis pas moins de onze ans et largement rattrapé par le lancement d'une toute nouvelle trilogie vidéoludique initiée par NetherRealm, le reboot cinéma de Mortal Kombat aura tout de même connu un petit boost avec l'arrivée de James Wan (The Conjuring, Aquaman...) à la réalisation puis simplement à la production. Des notes d'intentions encourageantes annonçant un respect méticuleux de la franchise, une poignée de bandes annonces séduisant par des acteurs à la ressemblance frappante et des successions de fatalités bien gores pour un trailer... On pouvait alors penser que la New Line avait enfin compris l'engouement des fans pour une série de jeux de baston bordéliques à souhait, bisseux en diable, gratuitement gore et brutaux. On pouvait. Malheureusement, malgré toutes les bonnes intentions affichées par le scénariste inconnu Greg Russo, ces égards aux multiples jeux, voir produits dérivés en pagailles, l'opération relève ici du fourre-tout de niche, multipliant les apparitions plus ou moins remarquables d'une pelletée de combattants extraits de l'imposant roaster de la saga, bazardant quelques références à leur background ou à la mythologie du jeu, habillant le tout de catch line coup-de-coude dans les côtes et de quelques coups et enchaînements célèbres.

 

you looose !!!


Abordé comme un film pour niche, mais malheureusement avec une certaine condescendance, s'efforçant constamment de l'extraire vers des « hauteurs » plus respectable. Nos chers Liu Kang, Kung Lao ou Scorpion ne sont plus motivés que par la hargne et le besoin de victoire mais bien par des blessures profondes et un passé douloureux. Des caractérisations lourdes et maladroites qui plus est, qui trouvent leur meilleur représentant avec l'inédit Cole Young. Un personnage crée de toutes pièces pour ce que l'on nous annonce déjà comme une trilogie, et qui a toute les caractéristiques du personnage jouable personnalisable crée maladroitement par le joueur en début de partie : un physique fade sans once de charisme (pardon Lewis Tan), des techniques et des accessoires piochés à droite à gauche... Sans compter sur un destin incommensurable et une famille qui l'aime. Traité avec un sérieux confondant, Mortal Kombat en oublie alors l'essentiel : le fun et le mauvais goût assumé. Certes quelques effets un poil sanglants viennent émailler le spectacle, mais sont sans grand débordement comme pour remplir le cahier des charges, tandis que les bastons tant attendues semblent souvent bien courtes, voir expédiées, le moindre effort chorégraphique étant abimé par la mise en scène pataude de Simon McQuoid. Premier long métrage pour ce réalisateur venu de la pub qui n'accompagne jamais les mouvements et les corps comme il le devrait, et qui se contente le reste du temps de cadrer sobrement l'espace de studio mis à sa disposition et de glisser sans conviction quelques reprises d'arènes bien connues... Pour mieux livrer son final dans une salle de sport transformée en frigidaire.

Trop sage, trop propre, trop classique et clairement pas assez Mortal Kombat, l'essai nous fait regretter le bis assumé de la péloche crétine mais marrante de Paul W.S. Anderson, sa photo néo-gothique, sa techno en fond sonore et le rire de Christophe Lambert.

Nathanaël Bouton-Drouard








Partagez sur :
 

Image :
Reprenant naturellement sa source de captation 4K, ce Mortal Kombat profite donc aisément d'un disque UHD d'excellente facture. La précision est constante, même sur les nombreux plans en images de synthèses, la profondeur aussi marquée que les décors le permettent, et le tout profite à chaque instant des capacités du traitement HDR avec une palette de couleurs riche et variée. Finalement ici c'est surtout la direction artistique et les limites budgétaires qui obstruent un peu les prouesses du support.

 


Son :
Warner ne lâche pas sa Rolls sonore et délivre une nouvelle fois une piste originale Dolby Atmos particulièrement impressionnante. Pas si évident puisque le métrage se montre finalement assez bavard et avare en grand scène d'action, mais outre une limpide totale, le mix développe dès qu'il le peut une dynamique explosive, fluide et redoutable. Les affrontements y gagnent certainement en spectaculaire et en impact.
Bon comme toujours malheureusement la version française est à la traine avec son Dolby Digital 5.1 de DVD.

 


Interactivité :
Comme le film, les bonus de l'édition ont manifestement été conçus pour satisfaire essentiellement les fans de la franchise. La preuve avec le segment énumérant la plupart des nombreux clins d'œil disséminés dans le film, le défilés de featurettes sur les personnages / perso jouables, ou l'angle choisit par le making of qui ne cesse justement de se comparer aux différents jeux et design originaux. Un doc plutôt agréable d'ailleurs complété généreusement par quelques détours sur les chorégraphies martiales, le tournage des combats et quatre petites scènes coupées effectivement dispensables.

Liste des bonus : Scènes coupées (4'), « Du jeu au grand écran » : les coulisses de Mortal Kombat (21'), « Mortal Kombat : les personnages préférés des fans » : 11 featurettes (16'), La chorégraphie des combats (9'), « Dans la crypte » : les easter eggs de Mortal Kombat (4'), « Une scène décortiquée » : 7 featurettes (12').

 
Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021