HISTOIRES D’ELLES
France - 2022
Image de « Histoires d’elles »
Dessinateur : Al Covial
Scenariste : Aurélie Loiseau
Nombre de pages : 48 pages
Distributeur : Tabou BD
Date de sortie : 24 janvier 2023
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Histoires d’elles »
portoflio
LE PITCH
Histoires d'Elles est le reflet de la sexualité des femmes d'aujourd'hui. Les "Elles", qui s'y confient, parlent sans pudeur de leurs interrogations, de leurs désirs, leurs envies, mais aussi de ce qui peut les mettre en difficulté dans leur intimité. Des corps, des fantasmes, des désirs différents qui sont autant de prismes par lesquels on explore et comprend les plaisirs de la femme moderne.
Partagez sur :
Question de désir

Petit album aux goûts prononcés pour les regards féminins, Histoires d'elles décline en cinq anecdotes tour à tour charmantes et amusées, les nouveaux états de la sexualité féminine et un désir libéré et assumé.

Les femmes d'aujourd'hui n'ont plus, normalement, à refouler leurs désirs, à cacher leurs pratiques libertines ou à complexer pour des corps qui ne correspondent que si rarement aux canons exploités dans les médias publicitaires. Ça c'est dans l'idéal bien entendu, car après quelques siècles de phallocratie collégiale, le travail est loin d'être fini et Histoires d'elles entend apporter sa toute petite pierre à l'édifice. Des petites chroniques quotidiennes pour les dames d'aujourd'hui qui se demandent en effet parfois quoi faire de leur pilosité : épilation intégrale ou touffe fière et vaillante, se plier aux désirs des messieurs ou à leur confort plus personnel. Même notion d'ailleurs du coté de la lingerie féminine où tout se joue entre la tenue à jarretières et la culotte petit bateau... Si ce n'est qu'il ne faut pas oublier les combinaisons plus ludiques. Sexothérapeute de métier, Aurélie Loiseau met aussi en situation les questionnements moderne parfois de manière un peu moins triviale, ou en tout cas un poil plus complexe comme lorsqu'une jeune femme se demande jusqu'où elle doit accepter d'aller dans une relation libre dont elle attend manifestement beaucoup plus.

 

la fesse ferme


Une autre se débat avec quelques fantasmes lesbiens qu'elle peine à assumer et enfin la petite dernière redécouvre le plaisir et sa propre sexualité avec un sympathique vibromasseur qui risque de devenir un obstacle entre elle et son amoureux. Un petit côté « chronique du réel » qui aurait été beaucoup plus agréable et pertinent s'il n'était pas jalonné en l'occurrence de quelques dialogues ultra didactiques (on sent le jargon et le phrasé professionnel), déminuant nettement le réalisme général. Des airs de guide au développement personnel, de coaching personnalisé à une sexualité plus affirmée et accomplie qui accompagne une tonalité plutôt légère, coquine malgré des actes et des sexes jamais dissimulés. Il est d'autant plus surprenant de retrouver ici le plutôt rare Al Covial, recréateur du Super Connard d'Omar et Fred en BD, et surtout illustrateur du dernier tome des aventures d'Alef Thau en forme d'hommage à son ami Arno. On ne lui connaissait pas encore ces élans lubriques, mais son style un peu rétro (entre la pinup américaine et la BD francobelge à l'ancienne) n'ajoute pas forcément beaucoup de piquant aux situations surtout quand la colorisation, parfois un peu criarde, peine à dissimuler un encrage un peu lourd et inégal. Une lecture malheureusement assez anecdotique, pas désagréable ni ennuyeuse, mais qui manque sérieusement de piment.

Nathanaël Bouton-Drouard


 

Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2023