L’ATTRACTION DE LA FOUDRE
France - 2022
Image de « L’Attraction de la foudre  »
Dessinateur : Thierry Robin
Scenariste : Thierry Robin
Nombre de pages : 272 pages
Distributeur : Delcourt
Date de sortie : 23 novembre 2022
Bande dessinnée : note
Jaquette de « L’Attraction de la foudre  »
portoflio
LE PITCH
Chen est fasciné par la foudre globulaire depuis une expérience traumatisante vécue dans l'enfance. Doctorant en modélisations mathématiques, il est poussé par son université vers l'armée qui allie ressources financières et capacités d'expérimentation. Chen se retrouve ainsi à tenter de capturer et analyser ces boules d'énergie brute, alors que les tensions internationales s'intensifient.
Partagez sur :
Courant alternatif

Septième volume de Les futurs de Liu Cixin, L'Attraction de la foudre adapte cette fois le roman Boule de foudre paru chez Actes Sud. 400 pages de proses transformées en presque 300 pages de BD pour ce qui est le volume le plus imposant de la série, mais peut-être aussi le plus réussi à ce jour.

Auteur spécialisé dans une science-fiction extrapolant avec précision et sérieux sur d'authentique découvertes ou théories scientifiques, Liu Cixin s'intéressait donc avec Boule de foudre à un phénomène toujours inexpliqué qui donne à de très rares occasions la forme d'une sphère à des émanations électrique. Témoin lui-même de ce petit miracle de la nature, il en fait l'obsession de son protagoniste Chen, qui le jour de ses 14 ans voit ses parents transformés en poussière au contact de l'une d'elles. Quelques années plus tard et dans un futurs proche, ses recherches vont attirer le regard intéressé de l'armée chinoise qui verrait bien là l'origine d'une nouvelle arme à même de faire trembler une Alliance démocratique avec laquelle la guerre s'approche à grand pas. D'une quête personnelle pour la vérité et la compréhension du monde, l'aventure devient alors militaire et Chen, et ses collègues, doivent ainsi faire la part entre leur curiosité scientifique et leur morale parfois loin du nationalisme d'état.

 

électricité statique


Une belle manière de transformer un thriller purement scientifique où les théories quantiques s'amoncellent les unes sur les autres, venant titiller les notions de mondes parallèles, des barrières de perceptions de la réalité, mais aussi l'abnégation de la recherche et les pactes acceptables avec le diable. Plongeant habilement dans les secrets de l'histoires comme la Guerre Froide, pour mieux éclairer les cycles belliqueux des nations humaines, Liu Cixin captive de bout en bout insufflant autant de véritables réflexions politiques et philosophiques, qu'une émotion humaniste, non sans une pointe de fatalisme poétique. Profitant en effet d'une pagination beaucoup plus étendue que ses collègues sur les volumes précédents, Thierry Robin, prouve une nouvelle fois après Rouge de Chine son grand amour de la culture chinoise (il y a vécu et publié) tout autant que ses grands talents de narrateur, réussissant à vulgariser le propos sans en perdre la pertinence, à maintenir l'exigence du récit tout en préservant le regard souvent dépassé d'un héros ne gouttant que bien peu aux dérives de son pays. L'auteur et dessinateur prend son temps, déploie ses talents sur non pas un mais deux panoramas de quatre pages (une des marques de fabrique de la série) bien spectaculaires et écarte le réalisme graphique souvent très poussé des publications précédentes. Dynamique, atypique, avec des accès anguleux et des visages stylisés, Thierry Robin apporte vraiment sa marque d'auteur à un récit déjà assez passionnant.

Nathanaël Bouton-Drouard


 

Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2023