FIRST STRIKE - REVOLUTION II
First Strike #0-6 - Etats-Unis - 2017
Image de « First Strike - Revolution II »
Dessinateur : Max Dunbar
Nombre de pages : 144 pages
Distributeur : Vestron
Date de sortie : 23 septembre 2022
Bande dessinnée : note
Jaquette de « First Strike - Revolution II »
portoflio
LE PITCH
Des millions d'années après avoir été ravagée par les débuts de la guerre entre Autobots et Decepticons qui s'est achevée sur Terre, la planète Cybertron s'est reconstituée. Il est temps pour les Transformers survivants de retourner chez eux. Mais le ralliement de la Terre à la 'Communauté Cosmique' décidé par Optimus Prime n'est vraiment pas du goût de certains humains, surtout après le conflit qui a fait des millions de morts sur notre planète... Alors qu'une cérémonie célé...
Partagez sur :
Un monde en expansion

Second énorme crossover Hasbro orchestré par l'ambitieux IDW, First Strike reprend les lignes préparées dans le précédent Revolution et ses répercussions dans Revolutionaries, et entend bien renverser toute la table. De la grosse artillerie mais avec quelques bonnes surprises à l'arrivée.

Reprenant des recettes bien éprouvées par les modèles Marvel et DC, IDW a donc peu à peu réorganisé son univers de licences hérités de la famille Hasbro autour d'un seul univers et d'une chronologie réimaginé. Ici G.I. Joe et Transformers se côtoient tandis que les robots géants ont indirectement amenés à la création de MASK. Si en toile de fond on croise une échappée de Micronauts et on fait quelques allusions à ROM, ce sont bien ces trois licences qui sont au centre de First Strike. La suite logique et directe aux deux tomes de Revolutionnaries donc où finalement Optimus Prime, après avoir enfin mis fin à la guerre l'opposant aux Decepticons, a officiellement annexé la Terre au sein de la Communauté cosmique. L'heure est aux célébrations surtout que la planète Cybertron s'est régénéré est appelle à une ère nouvelle. Ce n'est malheureusement pas aux goûts de Joe Colton, fondateur des G.I. Joe, qui voit cela comme le début d'une nouvelle dictature et une menace directe portée sur l'avenir de l'humanité. Prêt à faire alliance avec Mayhem (le méchant de MASK), Destro et Shazraella, il lance une attaque totale sur la planète des Transformers, la plongeant dans le chaos. Les anciens alliés de G.I Joe et MASK menés par son ancienne mentorée vont devoir faire barrage.

 

hordes mécaniques


Du classique qui promet en effet des tonnes de bastons multipliant les effets d'échelles, les pouvoirs technologiques, les clins d'œil et les explosions, et qui enchaine sans relâche les péripéties, mais où les deux scénaristes Mairghread Scott (Batgirl, The Transformers, Lantern City) et David A Rodriguez (Skylanders) s'efforcent toujours de ménager leur personnages, ou en tout cas d'en poursuivre la trajectoire établie dans leurs séries respectives. La relation Scarlett / Joe Colton est au centre des enjeux, mais le récit fait aussi régulièrement quelques détours du coté des débats politiques complexes de Transformers, affirmant page après page un univers partagé toujours aussi improbable mais de plus en plus solide et convaincant. Pari réussi donc pour ce First Strike, sacré blockbuster particulièrement dense et explosif, très efficacement mis en image par Max Dunbar (Micronauts, Batman Beyond) réussissant à rendre lisible et dynamique ce qui pourrait ressembler de prime abord à un joyeux bordel pétaradent. Et question d'en rajouter une bonne couche, outre un épilogue qui annonce en fanfare l'arrivée prochaine du transformer de taille planétaire Unicron, First Strike marque aussi l'introduction d'une tout nouvelle licence au sein de cette constellation : Visionaries. Des figurines articulées revisitant le mythe arthurien entre SF et magie qui connue en outre une courte série animée diffusée en 1988 dans le Club Dorothée. Encore un bon coup de vieux et de nostalgie, et surtout une nouvelle ligne de comics à prévoir chez Vestron avant quelques crossovers toujours plus chargés.

Nathanaël Bouton-Drouard


 

Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2022