THE EVIL DEAD : LE SCéNARIO RéANIMé
The Evil Dead #1-4 - Etats-Unis - 2008
Image de « The Evil Dead : Le Scénario réanimé »
Dessinateur : John Bolton
Scenariste : Mark Verheiden
Nombre de pages : 112 pages
Distributeur : Vestron
Date de sortie : 25 février 2022
Bande dessinnée : note
Jaquette de « The Evil Dead : Le Scénario réanimé »
portoflio
LE PITCH
Cinq jeunes vacanciers s'installent dans une baraque au coeur d'une sinistre forêt. En descendant dans une cave lugubre, les deux garçons de la bande découvrent un vieux magnétophone qui, une fois remis en marche, émet une incantation magique. Laquelle réveille les forces du mal, déclenchant ainsi une horreur sans nom.
Partagez sur :
dead again

Retour aux sources avec The Evil Dead Edition 40ème anniversaire (outch!) seule et unique adaptation du film original de Sam Raimi. Une révision à la fois amoureuse et surprenante du classique horrifique, qui est aussi l'occasion de profiter des planches peintes de l'artiste John Bolton.

Publié pour la première fois en 2008 chez Dark Horse Comics, The Evil Dead ne s'est jamais voulu comme une adaptation littérale du film de 1981, mais plutôt une nouvelle variation autour de l'aventure du film, un peu à la manière de ces adaptations très libres en comics produites avant les sorties sur grand écran et contenant donc quelques différences avec le modèle voir même des éléments du scénario coupés au montage. Pas tout à fait le cas ici, mais le scénariste Mark Verheiden à qui on doit tout de même les premières « suites » de Predator et Aliens pour le même éditeur et qui devint par la suite producteur sur Ash vs Evil Dead, s'efforce de marier un très solide respect des évènements connus, tout en y disséminant quelques scénettes inédites. En premier lieu quelques flashbacks qui présentent la petite bande de jeunes, déjà pas toujours sympathiques les uns envers les autres, avant leur arrivée à la cabane, en suivant la virée du pauvre Scott dans les bois avant son retour transfiguré en deadites, ou en prenant quelques pages pour montrer les rites sordides de ceux enfermés dans la cave. Mais le principal changement reste le point de vue choisi par l'auteur.

 

"rejoins nouuuus !" 


Là où Ash (fabuleux Bruce Campbell) n'était encore qu'un personnage parmi d'autres, il en fait le narrateur et permet d'apporter un humour noir et quelques jeux de mots pourris qui égratignent encore et toujours la stature de héros du pauvre Ashley. Une voix intérieure qui fait très efficacement le lien avec le suivant Evil Dead 2, sans dénaturer l'atmosphère gore et brutale. Il faut dire que de ce coté là, le peintre et illustrateur John Bolton fourni un travail assez exceptionnel. Déjà aux commandes de l'adaptation BD de 1992 d'Army of Darkness, celui-ci use de sa patine presque photographique, ultra réaliste, pour obtenir une version papier extrêmement ressemblante des plans du film. Si certaines cases semblent parfois un peu figées (en particulier les séquences plus lumineuses et calmes) son utilisation de couleurs extrêmement sombres, de noirs envahissant associés à des teintes plus vives et décalées sur les visages grotesques des deadites, retrouve parfaitement la folie délirante et macabre de l'opus de Sam Raimi. En particulier ses pleines pages, dynamiques, puissantes et iconiques. Un sacré cadeau pour les fans d'Evil Dead qui trouveront une nouvelle façon de savourer ce qui reste l'un des meilleurs films d'horreur de tous les temps.

Nathanaël Bouton-Drouard


 

Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2022