LA BRIGADE CHIMéRIQUE : ULTIME RENAISSANCE
France - 2022
Image de « La Brigade chimérique : Ultime Renaissance »
Dessinateur : Stéphane De Caneva
Scenariste : Serge Lehman
Nombre de pages : 272 pages
Distributeur : Delcourt
Date de sortie : 5 janvier 2022
Bande dessinnée : note
Jaquette de « La Brigade chimérique : Ultime Renaissance »
portoflio
LE PITCH
Dans le métro parisien, l'apparition d'un mutant monstrueux pousse les autorités à ouvrir leurs archives. Elles y trouvent trace de vieux justiciers aux pouvoirs étranges, oubliés depuis la seconde guerre mondiale. Charles Dex, « spécialiste en aberrations scientifiques », est chargé de les ramener à Paris. Mais y a-t-il encore une place pour les superhéros européens au XXIe siècle ?
Partagez sur :
Reprise de flambeau

Autrefois publiée chez L'Atalante, La Brigade chimérique revient mais chez Delcourt. Une seconde époque directement présentée dans un imposant volume qui reprend élégamment le format intégrale du premier volume et qui donne à cet univers ravivant le merveilleux-scientifique d'autrefois, une suite moderne, mais toujours profondément européenne, qui pourrait aisément concurrencer un blockbuster Marvel.

En 2009 Serge Lehman, accompagné de Fabrice Colin aux textes et Gess aux dessins, posait la question des super-héros européens, et par extension celui d'un imaginaire fantastique et SF, devenu quasiment désert malgré un début du XXème siècle particulièrement riche. On ne parle pas que de Jules Vernes, mais bien de dizaines de surhommes (Le Nyctalope créé par Jean de La Hire en 1911, par exemple) rapidement retombés dans l'oubli au lendemain de la première Guerre Mondiale, alors que les voisins américains connaissaient un regain foudroyant. Entre analyse documentée, démonstration poétique mêlant imaginaire et histoire et pur récit de super-héros, La Brigade chimérique (éditions L'Atalante) redonnait accès à tout un univers oublié et lui offrait une saga à même justement de lui redonner un coup de fouet. Une sorte de Ligue des Gentlemen Extraordinaires à la française (même tendance au name-dropping et aux références multiples) et un joli succès éditorial. Depuis la sortie d'un jeu de rôle, mais aussi une poignées de créations et recréation à la française sont venue depuis nourrir cette envie de vrais super-héros locaux comme le rennois Fox-Boy ou Le Garde Républicain. Serge Lehman lui-même a creusé plus avant sa propre proposition avec L'œil de la nuit, L'Homme truqué, Metropolis et bien entendu Masqué, apparition d'un nouveau justicier au cœur du Grand Paris. On ne parlera pas d'une résurrection, mais plutôt d'un frémissement auquel le nouveau volume de La Brigade chimérique vient apporter ses lumières.

 

sup'héros et rêves modernes


Désormais édité par Delcourt et illustré par Stéphane de Caneva (déjà sur Metropolis), Ultime Renaissance se déroule dans un monde contemporains et demande si ces super-héros peuvent encore y trouver leur place. Suite à une agression dans le métro parisien un homme se transforme en rat géant alors qu'une étrange objet stellaire (une entité cosmique digne de Kirby) se rapproche dangereusement de la terre. D'un coté un Roi des rat qui contamine par la peur tout ceux qu'il approche faisant grouiller une abomination rampante dans les fondations de la capitale, de l'autre une menace de destruction massive à l'imminence apocalyptique... Dans ce contexte quasi-métaphorique, aux parallèles plus qu'évident avec le contexte actuel du monde réel, le scénariste répond bien entendu à la question par une grande affirmative, voyant dans cette nouvelle troupe qu'il va reconstituer, une riposte aux désillusions politiques, aux délitements des vrais valeurs républicaines (vous vous souvenez Liberté, égalité, fraternité ? ), aux craintes en l'avenir. Des héros de nouveaux à leur place, qu'ils soient les symboles du fameux Soldat inconnu, un survivant de l'ère de l'atome, la descendante d'une célèbre sorcière ou une nouvelle femme-tigre végan, que La Brigade chimérique : Ultime renaissance réunit avec une pure structure de comics (on pense beaucoup aux premiers épisodes des Avengers et donc au premier film), tout en multipliant les perspectives grâce au regard plus distancié et geek de Charles Dex, « spécialiste en aberrations scientifiques » et narrateur. Suite logique du premier grand volume de La Brigade chimérique, Ultime renaissance ne vient pas fermer le cycle mais y apporte une nouvelle pierre, solide, étend encore considérablement sa propre mythologie (l'hypermonde et son domaine des possibles) et surtout crédibilise définitivement l'idée que ces obscures créations littéraires du siècle dernier pourraient avoir aujourd'hui d'authentiques héritiers.

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2022