SCURRY T.1 : LA COLONIE CONDAMNéE
Etats-Unis - 2019
Image de « Scurry T.1 : La Colonie condamnée »
Dessinateur : Mac Smith
Scenariste : Mac Smith
Nombre de pages : 80 pages
Distributeur : Delcourt
Date de sortie : 10 novembre 2021
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Scurry T.1 : La Colonie condamnée »
portoflio
LE PITCH
Un groupe de souris domestiques lutte pour survivre à un long et étrange hiver. Les humains ont disparu, le soleil se pointe rarement et une pluie froide et sombre empoisonne tout ce qu'elle touche. Les souris, qui dépendaient des humains pour se nourrir, s'accrochent obstinément à leurs vieilles habitudes, pillant les maisons abandonnées à la recherche des restes qu'elles peuvent trouver...
Partagez sur :

 

Des souris et pas d'hommes

Voisins de paliers, grappilleurs de nos restes et parfois sources de frayeurs pour demoiselles en détresse, les charmantes souris et leurs cousins les rats sont les héros d'une nouvelle trilogie BD : Scurry. Mais attention pas de Mickey ici, les animaux ont la dalle et une menace déjà tangible guette aux abords de la forêt.

Artiste encore très méconnu, dévoilant ses illustrations sur le net ou participant épisodiquement à quelques artbooks collectifs (dont l'un dédié à l'univers de Dark Crystal), Mac Smith a donc opté pour se faire connaître avec le doublé désormais coutumier de la prépublication en ligne suivie d'une première édition US en financement participatif. Étonnant de se dire qu'un titre comme Scurry n'ait pas réussi à trouver preneur chez les nombreux éditeurs américains tant celui-ci respire déjà une certaine et évidente maturité. En particulier dans son graphisme, avec ces illustrations peintes à la tablette graphique mais avec un vrai soucis du détail, des matières réalistes et un joli sens du détail sur le pelage ou les mouvements des différentes animaux mis en scène. On est bien loin ici du cartoon à la Tom & Jerry lorsque le chat errant Titan tente d'attraper le jeune Wix dans une cuisine en ruine. A la limite du documentaire BD, si ce n'était la mise en place d'un vrai suspens et une très légère propension à l'anthropomorphisme. Point trop n'en faut, juste suffisamment pour ajouter quelques expressions aux différentes personnages, et étoffer cette dimension d'aventure vécue à hauteur de rongeurs.

 

Pour un bout de gruyère

Impossible pour les moins jeunes de ne pas penser ici, non pas à une quelconque production Disney, mais bien au petit bijou d'animation Brisby et le Secret de NIMH, dans cette manière de décrire la dangerosité du monde vu par les yeux de quelques souris et rats. De la nourriture sur patte pour les félins et les rapaces, confrontée dans ce premier tome, La Colonie condamnée, à la disparition de leurs anciens hôtes, les hommes, et à un étrange hivers qui s'éternise. Une situation catastrophique qui provoque des dissensions entre les différents membres de la colline entre ceux qui veulent persévérer à attendre, ceux qui veulent tenter leur chance dans la forêt et ceux qui sont persuadés que la ville reste leur dernier espoir. Avec bien entendu un traître qui se cache derrière de belles paroles et fait alliance avec les chats pour renverser le pouvoir. Pour l'instant, il faut reconnaître que le scénario reste assez classique et relativement prévisible, mais aussi que Mac Smith met parfaitement en parallèle un univers plus large dont on attend de découvrir les mystères dans les deux prochains tomes. Quid de l'humanité ? Que veulent dirent les paroles sibyllines de ce loup inquiétant ? Wix retrouvera-t-il son ami le rat Umf et surtout la jolie sourie blanche Pict ? Quel est vraiment le but du tortueux Resher ? Malgré une noirceur bien présente et quelques prédateurs des plus inquiétants, Scurry reste pour l'instant une BD assez accessible.

 

Nathanaël Bouton-Drouard


 

 

Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021