L’OR DU TEMPS T.1
France - 2021
Image de « L’Or du temps T.1 »
Dessinateur : Oriol
Scenariste : Rodolphe
Nombre de pages : 72 pages
Distributeur : Editions Daniel Maghen
Date de sortie : 16 septembre 2021
Bande dessinnée : note
Jaquette de « L’Or du temps T.1 »
portoflio
LE PITCH
Hugo de Reuhman, un historien et égyptologue distingué achète à un libraire parisien un ensemble de lettres écrites par Bernardino Drovetti, ambassadeur de France au Caire et adressées à un ami féru d’antiquités. Il y décrit notamment la découverte d’un tombeau phénicien recélant un sarcophage qui contiendrait la dépouille de Archass-Malik, prêtre de Moloch. De Reuhman mène des recherches concernant le culte de Moloch et ses rites. La piste du sarcophage disparu passera par l...
Partagez sur :
Les Mystères de Paris

Nouveau très bel album édité par la maison Maghen avec un Rodolphe qui s'éloigne de ses décorums spatiaux récents pour revenir aux charmes parisiens du 19ème siècle. Avec Oriol aux pinceaux, ce voyage dans le temps est un grand feuilleton foisonnant.

Paris 1890, presque le centre du monde, grand lieu d'excitation culturel, industriel, mais aussi décors dans lequel un certain retour à l'ésotérisme a toujours su inspirer les auteurs, et en particulier les grands écrivains de feuilletons populaires à l'instar du Fantomas de Pierre Souvestre et Marcel Allain ou du Belphégor d'Arthur Bernède. Des atmosphères inquiétantes, entre mystères fantastiques et enquête criminels qui animent ici la plume de Rodolphe qui nous invite à suivre la recherche de deux amis aventureux sur les traces d'un étrange sarcophage dérobé à la collection du Louvre. Une quête qui s'accélère doucement pour devenir une authentique course au trésors contre un ennemis pour l'instant invisible. L'occasion pour le lecteur de les accompagner aussi bien dans une soirée mondaine en compagnie de Marcel Proust et Oscar Wilde, dans les quartier chauds de la capitale du coté du bar L'Enfer ou au Moulin Rouge où s'ébat la Goulue devant les yeux d'un certain Toulouse Lautrec.

 

le temps des poètes


Un arrière plan historique, une vision impressionniste de toute une époque, où le surnaturel affleure des plus naturellement, emporté par une séance médiumnique, un fantômes qui hante les couloirs du Louvres la nuit, les effluves de la mode égyptienne et bien entendu de nombreux cauchemars où semblent s'inviter civilisations hyperboréenne et la momie de Rascar Capac. Un melting-pot intrigant qui malgré des notes en bas de pages un peu inutiles et dommageables (y avait-il vraiment besoin de souligner tous les clins d'œil ?) ne marche pas forcément sur les traces post-modernes et vertigineuses d'Alan Moore, mais fait revivre presque sans distance l'esprit pulp d'alors. Impossible de ne pas penser ici parfois aux premiers tomes des aventures d'Adèle Blanc-Sec, Rodolphe se « contentant » lui aussi de livrer une intrigue intelligente, élégante et particulièrement prenante, tout en jouant avec un cadre riche en possibilité. Impressionnant d'observer d'ailleurs la fusion totale qui existe entre son texte et l'approche visuelle d'Oriol (La Peau de l'ours, Les Trois fruits), qui s'engouffre là aussi dans les grands courants artistiques de cette ère bouillonnante. Une épure des formes, des recherches impressionnistes à la Degas, un mouvement foisonnant et libre marqué par les toiles de Toulouse-Lautrec, font que ses planches solidement découpées, se constituent comme autant de peintures aux couleurs fauves et aux compositions Art Nouveaux. Un talent incroyable qui réhausse considérablement ce premier tome du diptyque L'Or du temps.

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021