RéINCARNé DANS UN AUTRE MONDE T.1
転生賢者の異世界ライフ ~第二の職業を得て、世界最強になりました~ - Japon - 2018
Image de « Réincarné dans un autre monde T.1 »
Dessinateur : Ponjea
Scenariste : Ponjea
Nombre de pages : 192 pages
Distributeur : Tonkam
Date de sortie : 14 juillet 2021
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Réincarné dans un autre monde T.1 »
portoflio
LE PITCH
Yûji Sano employé d'une société sans scrupules se retrouve dans un monde semblable à celui d'un jeu vidéo, avec une fenêtre de stats et des compétences. En face de lui se tient un slime. Il l'apprivoise sans mal et devient un dresseur. Un vieux grimoire trouvé non loin de son lieu d'arrivé, va lui enseigner plusieurs magies qui lui octroient une deuxième classe, celle d'érudit !
Partagez sur :
Héros malgré lui

Le titre annonce d'emblée la couleur : Réincarné dans un autre monde est bel et bien l'un de ses fameux récits isekai, offrant à un jeune japonais l'opportunité de devenir l'un des plus grands héros du monde dans lequel il est débarqué. Et de ce coté là le manga remplit toutes les cases, consciencieusement.

Fantasme assumé de nombreux jeunes, japonais de surcroit, le voyage inespéré dans un autre monde, loin de la grisaille urbaine et du travail les fesses rivées devant un bureau, est devenu l'argument numéro 1 de toute une branche de la production manga. Les Isekai donc, réunissant tous ces récits, romans ou BD, dans lequel le héros souvent écrasé par la vie quotidienne et les inégalités modernes, le plus souvent un looser, devient le héros de sa propre histoire, admiré par les hommes, adulé par les femmes, respecté par les démons de tous bords. Les titres sont légions, et les éditeurs français s'y sont largement engouffrés ces derniers mois : So i'm a Spider, So What, Moi quand je me réincarne en slime... Là où autre fois des titres comme Escaflowne transposait une demoiselle comme les autres et lui offrait une quête lui permettant de grandir, de s'élever, le Isekai nouvelle formule se présentent surtout sous la forme d'une comédie Fantasy dont le personnage principal connait déjà les codes, les règles et ne s'empêche jamais de les commenter. Publication parmi d'autres, adaptant un roman à succès de Shinkô Shotô, le bien nommé Réincarné dans un autre monde est parfaitement symptomatique, voir un résumé à lui tout seul du genre.

 

pour un slime de plus


Jeune Salary man ne comptant plus ses heures depuis longtemps, Yûji accepte une invitation spam sans le vouloir et se réveille dans un décors digne de Dragon Quest. Il se découvre reclassé comme dresseur après avoir gentiment caressé un slime, mais va aussi découvrir dans une maison isolée une bibliothèque que le feuilletage express des grimoires va le transformer en quelques minutes en érudit, une classe largement supérieur le dotant de pouvoir incommensurables. « c'est trop cheaté ! » s'exclame t-il, devenant en plus de l'acolyte de 80 slime aux transformations multiples, un sorcier surpuissant capable d'éradiquer un dragon géant sans s'en rendre compte. L'humour reposant ici bien entendu sur le contraste entre l'attitude totalement blasée du héros et les réactions hallucinées de la population et des autres héros. Pour l'instant se contentant de passer son examen d'aventurier, il en met déjà plein les mirettes et met à l'amende les instructeurs. Une lecture plaisante et pas désagréable mais qui donc se contente de rejouer point par point tous les contours de l'isekai classique, sans vraiment s'efforcer d'y apporter un semblant de nouveauté, un décalage plus poussée ou une réflexion quelconque. Une sensation de déjà lu d'autant plus entêtante que les planches de Ponjea (Chronos Ruler) sans être bâclées ou mal fagotés, ne brillent pas plus par une originalité débordante. Vite lu, vite oublié, Réincarné dans un autre monde en est pourtant déjà à son 12 volume au japon où il rencontre un joli petit succès. Comme quoi.

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021