POET ANDERSON : LE MARCHEUR DE RêVE
Poet Anderson: The Dream Walker - Etats-Unis - 2014
Image de « Poet Anderson : Le Marcheur de rêve »
Dessinateur : Djet
Scenariste : Tom De Longe, Ben Kull
Nombre de pages : 96 pages
Distributeur : Glénat
Date de sortie : 11 juillet 2018
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Poet Anderson : Le Marcheur de rêve »
portoflio
LE PITCH
Poet Anderson, doux rêveur, entre par accident dans un univers alternatif généré par les songes du monde entier. C’est ici qu’il rencontre son ange gardien, mais aussi sa plus grande menace, qui veut s’emparer de notre réalité. Dans un combat du bien contre le mal, Poet va devoir apprendre à surmonter ses démons alors que rêve et réalité se conjuguent.
Partagez sur :
en attendant le marchant de sable

Univers concept imaginé par l'artiste Tom Delonge (ancien leader du groupe Blink-182, membre de Angels & Airwaves), Poet Anderson est une œuvre multimédia qui se partage entre un court métrage d'animation plutôt chiadé, quelques bouquins et aussi ce comic. Un one-shot qui se veut un récit des origines, éclairant les connaisseurs sur les premières aventures de ce personnage.

Produit en 2014, le court métrage d'animation Poet Anderson, aka The Dream Walker, contenait déjà toutes les germes de ce qu'allait devenir le personnage et son univers. Avec son chapeau melon, son costard noir, son parapluie et sa capacités à voyager entre le monde réel et le monde des rêves, le jeune héros se prendrait presque pour une version rajeunie de Inception, alors que le royaume fantasmatique hésiterait lui plus entre la cité opaque et pluvieuse de Blade Runner et l'art déco éclairé au néon, façon Hugo Cabret du futur. Une multitude d'inspirations et d'aspirations que Tom Delonge entend bien continuer à explorer par le biais de sa société To The Stars, soit pour l'instant deux romans coécrits avec Suzanne Young (In Darkness et In Nightmare), un album concept du groupe, en attendant un long métrage d'animation bien entendu. Au milieu de tout cela, il y a donc la BD, seul production de cette petite constellation à avoir été officiellement traduite chez nous.

 

aspirations


Un petit bout de l'iceberg, qui heureusement conte donc les origines du personnage qui, avec son frère, va se découvrir la capacité de « rêveur conscient », capable de modeler ses songes et surtout de s'en souvenir. Bien entendu dans ce monde où tout (ou presque) est possible, attend une menace, bien décidée à dévorer celui que l'on connaitra rapidement sous le nom de Poet Anderson. Une trame classique, mais plutôt énergique. Une narration attendue, mais agréablement maitrisée. Un comics en sommes qui pauoocheurs, avant de s'achever de manière des plus ouverte. Pas forcément évident en tant que lecteur français d'y trouver vraiment son compte, car clairement les quelques chapitres disposés ici ne se suffisent pas du tout à eux même. Reste au plus curieux de ce procurer les autres ouvrages en anglais, ou d'attendre une hypothétique (et peu probable) invasion locale... D'autant plus dommage que le dessinateur de ces quelques pages vives et dynamique, n'est autre que le nantais Djet, qui a depuis exposé tout son talent sur le diptyque Croquemitaines. Son trait épuré, très « dessin animé », son expressivité et sa maitrise du découpage, sont totalement en adéquation avec la tonalité « teen » de Poet Anderson.

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2022