HELLBOY TOME 9 - L'APPEL DES TéNèBRES
Hellboy - Darkness Calls - Etats-Unis
Image de « Hellboy Tome 9 - L'Appel des ténèbres »
Dessinateur : Duncan Fegredo
Scenariste : Mike Mignola
Nombre de pages : 192 pages
Distributeur : Delcourt
Date de sortie : 22 octobre 2008
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Hellboy Tome 9 - L'Appel des ténèbres »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Hellboy est revenu de son périple sous les mers, mais à peine pose-t-il le pied sur la terre ferme qu'une assemblée de sorcières le tire de sa retraite pour le jeter au cœur d'un monde de légendes folkloriques russes. À la merci de la puissante Baba Yaga, aveuglée par la vengeance, l'ex-leader du B.P.R.D. arpente cet univers étrange, aux frontières du mythe et de la réalité...
Partagez sur :
Coups de boule et sorcellerie

Au départ la nouvelle avait jeté un froid. Mike Mignola abandonnait l'illustration de sa propre création ! Maintenant que l'on a l'objet dans les mains, on se sent rassuré : Hellboy est en forme et ce neuvième tome n'a rien à envier à ses aventures cinématographiques. Loin de là.

Alors que Mike Mignola faisait partie de ces rares artistes à maîtriser de A jusqu'à Z ses créations, celui-ci avait depuis maintenant six ans laissé d'autres dessinateurs entrer dans son univers. Il n'est plus question ici de guests (comme Richard Corben) mais bien de véritables collaborateurs. Après Guy Davis sur le BPRD, c'est maintenant Duncan Fegredo (Jay & Silent Bob, Ultimates Adventures) qui prend le pinceau pour donner vie au futur de l'indétrônable Hellboy. Car oui, le fils du diable est enfin de retour dans ses aventures solo. Après avoir quitté le BPRD il y a six ans (tiens, tiens), le spécialiste du surnaturel ne peut décidément pas profiter de sa retraite. Un retour en grandes pompes tant on est surpris dès les premières pages de voir que l'on adhère immédiatement au changement de style visuel, moins figé et sculpté que d'habitude, mais préservant une réelle identité graphique (Mignola toujours au script à tout de même participé aux designs des éléments principaux), aux teintes mates et au rouge vif.

En route vers son destin


C'est clairement un plaisir sans nom de retrouver la série dans une aussi belle forme, s'éloignant des courtes aventures que l'on a connues ces derniers temps. Car oui, L'Appel des ténèbres est bien un tournant dans la saga d'Hellboy, où il va de nouveau devoir affronter Baba Yaga et une pléthore de créatures issues de la mythologie russe. Une véritable galerie de monstres, fantômes et âmes damnées, qui ferait presque penser qu'un certain Guillermo Del Toro commence à avoir de l'influence sur cet univers. Beaucoup d'action et de poésie macabre, voire de merveilleux, comme toujours quelques pincées d'humour à froid, mais surtout une trame en arrière plan qui annonce une suite particulièrement funeste sur fond de sorcellerie et de créatures millénaires. Cela risque d'ailleurs d'être difficile pour les nouveaux lecteurs de comprendre tout les tenants et aboutissants de l'affaire, car cet album s'inscrit dans la droite lignée des tous premiers tomes (Les Germes de la destruction et Le Cercueil enchaîné) en soulignant les conséquences des évènements dévastateurs qui y étaient décris. La série s'étoffe donc magistralement et montre une construction logique et calculée que l'on ne soupçonnait pas forcément.

Nathanaël Bouton-Drouard



Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021