NOW FUTURE
L’Imploseur / La Bombe / GodKiller - France - 2001/2002/2005
Image de « Now Future »
Dessinateur : Stan, Vince
Scenariste : Benoît Delépine
Nombre de pages : 160 pages
Distributeur : Glénat
Date de sortie : 28 septembre 2016
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Now Future »
portoflio
LE PITCH
Dans les années 2000, Benoît Delépine s’était associé à Stan & Vince pour publier 3 récits d’anticipation pour adulte : GodKiller, L’Imploseur et La Bombe. Ces 3 albums, aujourd’hui compilés dans l’ouvrage Now Future, nous plongent dans un avenir proche – fait de drogues, de dérives religieuses, de lubricité et d’ultra violence – formant le miroir de notre société en perdition, dans la tradition des grands récits d’anticipation dystopiques – Blade Runner en tête...
Partagez sur :
les bombes humaines

Edités il y a dix ans par Albin Michel, les trois albums cyberpunks, plus punks que cybers, imaginés par Benoît Delépine et le duo d'illustrateurs Stan & Vince (Vortex, Métalfer) reviennent. Réunis en un seul volume, ces trois visions d'un futur très proche, chaotique et amoral, n'ont rien perdu de leur irrévérence cul et trash. De l'anticipation bisseusse et fière de l'être.

Autrefois trublion déconnant dans le fameux Groland sous l'identité du journaliste gonzo et foireux Michael Kael, Benoît Delépine, accompagné de son compère Gustave de Kervern, verse aujourd'hui dans un cinéma indépendant atypique, toujours marqué par un angle politique foutraque et anar, où pointe constamment une forme de désespoir presque humaniste : Aaltra, Avida, Le Grand soir... Des chroniques faussement misérabilistes mais en tout cas capturées dans un quotidien assez fauché. Une question de budget sans doute aussi, qui est forcément totalement absente de ces trois échappées BD produites aux débuts des années 2000. Seule contrainte ici finalement, la pagination cadrée à 48 pages, disparue aujourd'hui pour ce format intégral et qui lui permet au passage de dégommer huit pages de La Bombe pour jouer sur une ellipse bien plus efficace. De quoi ajouter encore à l'impact furieux de ces trois dystopies parallèles, décrivant un monde déliquescent, au bord de l'implosion, totalement contrôlé par des multinationales destructrices, pollué jusqu'à la dernière parcelle d'ADN (la forêt amazonienne est un lointains souvenir) où la population pauvre (soit 99% de l'humanité) oublie sa finalité dans des spectacles holographiques, des massacres télévisés, de sectes abruties et des drogues artistiques.

 

Antisocial


Métal Hurlant, Judge Dredd, L'Incal, Ronin de Frank Miller, l'œuvre de Geoff Darrow, Transmetropolitan, Delépine connait ses gammes mais les rejoue avec sa niaque de «j'menfoutiste» nihiliste balançant trois faux héros dans des quêtes anti-Matrix (rien ne changera jamais) où leurs pauvres gesticulations ne peuvent que provoquer quelques morts supplémentaires. C'est forcément assez jubilatoire surtout que l'humour du bonhomme est omniprésent, et que chaque essai lui permet de jouer avec des codes variés de la série B : le film de casse foireux pour L'Imploseur, l'aventure érotique avec le bien nommé La Bombe et le polar noir avec Godkiller. Un défilé de sociopathes, un mélange d'action ultra-violente et de cul explicite, une accumulation de détails grotesques sur fond de fin du monde, ou s'ébattent tout aussi joyeusement Stan et Vince, poussant le bouchon toujours plus loin à grand coups de déformations, de pétarades scabreuses, d'explosions cérébrales, de mutants dégénérés, et d'urbanisation dégueulasse. Forcément pas à mettre entre toutes les mains, mais immédiatement immensément attachant par cet amour débordant de la BD presque underground, du bis qui tache et cette haine absolue des affamés de pouvoir et de fric qui gangrènent le monde actuel, Now Future trilogie ironique et inconvenante, donne vraiment envie de voir ce que pourrait faire Delèpine (avec Stan & Vince en directeur artistique) sur un long métrage de SF avec un budget digne de ce nom. Aah doux petit rêve...

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2022