MICKEY’S CRAZIEST ADVENTURES
France - 2016
Image de « Mickey’s Craziest Adventures »
Dessinateur : Nicolas Keramidas
Scenariste : Lewis Trondheim
Nombre de pages : 48 pages
Distributeur : Glénat
Date de sortie : 2 mars 2016
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Mickey’s Craziest Adventures »
portoflio
LE PITCH
Catastrophe, le coffre-fort de Picsou a été dévalisé ! Les responsables ne sont autres que Pat Hibulaire et les Rapetou, ayant réussi à dérober la machine à miniaturiser conçue par Géo Trouvetou lui-même. Pour les arrêter, Mickey et Donald doivent unir leurs forces et partir à leur poursuite. C’est pour eux le début d’une course effrénée, du laboratoire du génial inventeur aux méandres d’une dangereuse jungle, en passant par les ruines d’une cité antique et secrète......
Partagez sur :
Un trésor inéspéré

Distributeur des BD Mickey depuis longtemps déjà, Glénat passe à la vitesse supérieure en proposant une aventure totalement inédite, datant de 1962 et lançant Mickey et Donald dans l'aventure la plus délirante de leur vie... Sauf que bien entendu tout cela n'est qu'une farce concoctée avec talent par Lewis Trondheim et Nicolas Keramidas.

A la manière des one-shot, hors "continuité" des Aventures de Spirou et Fantasio, Glénat a trouvé un accord avec Disney pour développer en interne ses propres BD dédiées à Mickey et ses amis. Publiés en même temps que le Une Mystérieuse mélodie de Cosey et en attendant une future création signée Loisel, ce sont donc Trondheim et Keramidas, deux architectes de Donjon, qui ouvrent le bal. Le duo trouve d'ailleurs une petite astuce, jouant la carte de l'œuvre retrouvée, introduite par un petit texte explicatif, à laquelle donne corps une colorisation très proche de celle des strips de l'époque, à des cartouches titres à chaque page, mais aussi quelques déchirures ou numéros manquants. Plus qu'un effet de style nostalgique, ces ellipses nombreuses, permettent au scénariste de mettre de coté les longs dialogues ou les scènes d'exposition laborieuses, pour privilégier constamment une action débridée, hystérique et joyeusement gagesque perfusée autant par l'art de Tex Avery que par l'esprit des premiers cartoons de Mickey.

 

groa groa


Un album profondément respectueux de l'univers des BDs Disney où l'on s'amuse à croiser Picsou, Geo Trouvetou, Dingo, Pluto ou Gontran, mais où les situations sont poussées à l'extrême comme une compression délirante de 60 ans de Mickey Parade et de Picsou Magazine. D'une page à l'autre, Mickey et Donald poursuivent les Rapetou et Pat Hibulaire, sont réduit à la taille d'insectes, traversent une jungle malfamée, découvre une citée ancestrale secrète, échappent à l'irruption d'un volcan, rencontre le yéti, découvre une autre citée englouties, combattent une pieuvre géante, découvre des ruines antiques, font un saut sur la lune pour se retrouver la planche d'en face à Atlantide... Un énorme et pétillant chaos, au milieu duquel Trondheim délivre sans faiblir un second degré irrésistible, de petits dialogues truculents et un sens de l'humour de répétition imparable. Et dans ce déluge de farces à la fois rétros et postmodernes, Nicolas Keramidas (Alice au pays des singes) réussi à retrouver les codes graphiques de ces fameux comics, de Floyd Gottfredson aux plus récentes écoles italiennes, tout en les réinventant de sa plume énergique et gentiment caricaturale. Tout fonctionne ici, pour aboutir à un Mickey's Craziest Adventures hilarant, bourré d'imagination et de situations ubuesques. Clairement ce qui est arrivé de mieux à la souris depuis bien longtemps !

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2022