PAUL DINI PRéSENTE BATMAN T.1 : LA MORT EN CETTE CITéE
Detective Comics #821-824, 826-828, 831, 833-834, 837 - Etats-Unis - 2006/2007
Image de « Paul Dini présente Batman T.1 : La Mort en cette citée  »
Scenariste : Paul Dini
Nombre de pages : 272 pages
Distributeur : Urban Comics
Date de sortie : 16 janvier 2015
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Paul Dini présente Batman T.1 : La Mort en cette citée  »
portoflio
LE PITCH
Batman n’est pas seulement un super-héros, il est aussi le plus grand détective du monde. Si ses enquêtes l’amène souvent à se confronter à la pègre de Gotham, il devra cette fois-ci s’escrimer devant la haute société. Sur son chemin, il croisera le Sphinx, devenu enquêteur pour les plus fortunés, et développera même une romance contrariée avec la magicienne Zatanna.
Partagez sur :
Face aux crimes

Nouveau titre de la collection DC Signatures, Paul Dini présente Batman contiendra en trois volumes l'ensemble du run du scénariste sur la série Detective Comics qui permit au coproducteur de la mythique série animée Batman des années 90 de donner son propre éclairage sur la petite vie de Gotham.

Au lendemain des évènements des crossovers Identity Crisis et Infinite Crisis, DC Comics opta comme souvent pour une réorganisation de ses pools rédactionnels. Personnage phare de la maison, Batman fit forcément partie de ces transferts en pagaille, confiant d'un coté la série principale à Grant Morrison (voir les 7 volumes disponibles dans la même collection) et sa petite sœur à Paul Dini. Ce dernier n'avait à priori pas la stature de l'écossais mais comptait déjà à son actif quelques numéros canoniques illustrés par Alex Ross, ainsi que les pétillant Batman Adventures avec son compère Bruce Timm. Surtout, l'auteur s'était largement fait connaitre par les fans de Batman grâce à son travail admirable sur la série année Batman (ainsi que ses extensions Superman, Batman La relève...) avec des épisodes toujours brillants démontrant une connaissance irréprochable de l'univers du comic. Et bien entendu, il est le co-créateur d'une certaine Harley Quinn. Un beau palmarès et surtout une patte que l'on retrouve directement dans ses chapitres de Detective Comics, où il approche chaque numéro avec des aventures plus ou moins indépendantes, où brille certes la chauve-souris mais aussi son entourage, parfois lointain, qui peuvent prendre le dessus le temps de quelques pages.

 

usual suspects


On y découvre ainsi une collaboration avec la magicienne sexy Zatanna, une Harley Quinn qui tente de montrer patte blanche, Poison Ivy poursuivie par d'anciennes victimes, Le Sphinx repenti en détective privé ou Robin (version Tim Drake) pris en otage dans une voiture conduite par le Joker. Certaines trames se répondent et s'éclairent les unes les autres, mais là où Grant Morrison construit un gigantesque puzzle, complexe et colossal, triturant l'histoire même du personnage, Dini lui préfère une vision plus classique remettant en avant les facultés de détective du héros. Des enquêtes souvent rondement menées, entre violence urbaine / gothique, et un humour plaisant, voir cruel. Cependant cette lecture efficace et divertissante, marqué par un réel savoir-faire, manque souvent d'un peu de piquant ou d'originalité. Un sentiment sans doute véhiculé aussi par les planches dessinées en grande partie par Don Kramer, un artisan régulier de DC Comics (Dr Fate, JSA, Nightwing...) qui semble très proche visuellement des débuts d'Images Comics, avec des créatures plantureuses et des mâles à la mâchoire carrée. Doué dans son découpage et efficace dans ses scènes d'action, il lui manque tout de même à la fois une vrais précision dans ses traits et une impériosité dans les ambiances inquiétantes de Gotham. On lui préférera clairement le court passage de J.H. Williams III sur le superbe (et unique malheureusement) épisode qui ouvre le volume. Sans doute pas l'un des runs les plus inoubliables de la longue histoire du Dark Knight, mais au moins un feuilleton agréable et parfaitement respectueux de son héritage.

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021