AQUAMAN T.1 : PEUR ABYSSALE
Aquaman #1-6 - Etats-Unis - 2011
Image de « Aquaman T.1 : Peur Abyssale »
Dessinateur : Ivan Reis, Joe Prado
Scenariste : Geoff Johns
Nombre de pages : 144 pages
Distributeur : Urban Comics
Date de sortie : 28 septembre 2012
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Aquaman T.1 : Peur Abyssale »
portoflio
LE PITCH
Après des années à régner sur le royaume d'Atlantide, Arthur, dit Aquaman, décide de revenir au monde de la surface avec son épouse, Mera. Mais le retour à la « vie civile » ne se fera pas sans peine, entre la méfiance des autorités à son égard, et les attaques de créatures cannibales issues des profondeurs de l'océan !
Partagez sur :
L'homme de l'atlantide

Personnage mal-aimé de l'univers DC, Aquaman est à l'honneur du relaunch, repris en main par le scénariste-star Geoff Johns. Un dépoussiérage bienvenu pour un héros méconnu retrouvant enfin de sa superbe.

 

Membre fondateur de la Justice League, Roi du peuple Atlante, Arthur Curry est un surhomme issu de l'amour entre un humain et la Reine d'Atlantis. Remis au goût du jour par Johns et Jim Lee dans leur reprise controversée de la JL, Aquaman y était l'un des personnages les plus intéressants, affichant une vraie attitude de monarque et un sens des responsabilités faisant défaut à ses indisciplinés compagnons. Située environ cinq ans après la création de l'équipe, la saga qui nous intéresse voit le super-héros aquatique quitter la gouvernance d'Atlantis pour redécouvrir ses racines humaines. Accompagné de sa femme, la belle Mera, il va se heurter à l'incrédulité des habitants d'une petite ville côtière, qui ne voit en lui qu'un héros de seconde zone. Avec un humour ravageur véhiculé par des dialogues incisifs, Johns joue de ce décalage constant entre Aquaman et les humains qui l'entourent, et de l'appréciation générale des lecteurs envers ce héros méconnu et moqué. Une idée qui trouvera son accomplissement en fin de volume avec un excellent épisode unique consacré à Mera, confrontée à toute l'ambiguïté de la nature humaine.

 

sushi-time

 

Mais le véritable projet de Johns ne se situe pas dans cette approche originale et fraîche du personnage. En confrontant Aquaman et Mera à une horde de créatures cannibales surgis des abysses pour trouver de nouvelles sources de nourriture, le scénariste lance la première pierre à une enquête intime du héros de comprendre ce qui a pu arriver à son royaume pour qu'il sombre dans les flots de nombreuses années auparavant. C'est là que le choix du très doué Ivan Reis s'impose sans problème, tant le dessin simple, les cadrages iconiques et la mise en page rythmée de la série font mouche. Aussi à l'aise pour décrire l'environnement réaliste des personnages que pour mettre en scène des combats dynamiques entre Aquaman et les monstres abyssaux, véritablement cauchemardesques, Reis parvient à donner vie au scénario malin de Johns avec panache et dynamisme. Les deux auteurs, en mettant en relief les questionnements et doutes du héros quant à sa mission et ses origines, et ses formidables aptitudes au combat, lui redonnent une place de choix parmi ses collègues supers-héroïques. Et puis, il faut bien le dire, jamais Mera n'avait été aussi belle. Et ça, c'est pas ce qu'il y a de plus désagréable dans cette sympathique première aventure !

Frédéric Wullscheger


Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021