LOCKE & KEY T2 : CASSE-TêTE
Locke & Key : Head Games - Etats-Unis - 2009
Image de « Locke & Key T2 : Casse-Tête »
Dessinateur : Gabriel Rodriguez
Scenariste : Joe Hill
Nombre de pages : 140 pages
Distributeur : Milady
Date de sortie : 24 juin 2011
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Locke & Key T2 : Casse-Tête »
portoflio
LE PITCH
Et si surmonter ses peurs était aussi simple que de tourner une clé dans une serrure ? Après le drame qui a frappé leur famille, Kinsey et Tyler Locke cherchent du réconfort auprès de Dodge, leur nouvel ami. Mais ils sont loin d’imaginer les noirs secrets de son cœur. Pendant ce temps, leur petit frère Bode met la main sur une clé au pouvoir insoupçonnable. Un pouvoir qui pourrait bien leur coûter la vie.
Partagez sur :
Les autres dieux

Lors de la sortie du premier tome en édition française, était évoqué le projet d'une série TV produite, entre autres, par Steven Spielberg. Une entreprise a priori enterrée (le pilote sera cependant diffusé), sans doute à cause de l'impossibilité de rendre toute la démence des pages concoctées par le duo Hill / Rodriguez.

 

Grosse surprise lors du dernier Comic Con' parisien. Alors que rien n'était prévu autour de ce titre (et que l'absence de Bragelonne et sa filiale Milady se faisait tristement remarquer), la productrice mythique Gale Ann Hurd (Terminator, Walking Dead, Aliens) a profité de sa conférence pour faire une aparté. Prenant les spectateurs a parti, elle les invite chaleureusement a se jeter sur la lecture de Locke & Key. C'est dire l'importance qu'est en train de prendre le premier comics du romancier Joe Hill (fis de Stephen King) auprès des amateurs de genre et de fantastique en particulier. Déjà particulièrement étonnante sur le premier tome, son écriture joue admirablement sur l'empreinte dramatique d'une famille déchirée par le destin et la magie (noire ?), au sein de leur grande demeure à la Lovecraft. Après la clef qui permet de transformer son possesseur en fantôme, une nouvelle fait son apparition. Celle-ci permet ainsi, en l'enfonçant à la base de la nuque, d'ouvrir un crâne pour y observer des visions délirantes faites de souvenirs revisités, de traumas cauchemardesques et d'inconscient révélé.

 

the call


Cette idée saugrenue, et purement graphique, souligne l'imagination débordante d'un titre dont la ressemblance de plus en plus nette avec les écrits romantique de Clive Barker ne fait qu'approfondir un univers riche et détonnant. Entre immortels manipulateurs, secrets de famille et mystères enfouis dans le passé, Casse-tête creuse plus profondément encore dans les origines du Mal, exploite largement ses quelques personnages secondaires, mais n'oublie jamais de crédibiliser et de donner corps à ses héros. C'est qu'en quelques lignes et une esquisse, Locke & Key impose l'air de rien une relecture brillante des nouvelles mythologies américaines (dont HP Lovecraft serait le vaillant gourou), tout en l'attachant à certains codes de la comédie teenage.  Attachants, pleins d'humour et blessés, Kinsey, Tyler et Bode ressemblent à des gamins (dont deux ados) parfaitement normaux qui découvriraient quelques nouveaux jouets... aussi étrange soient-ils. Déjà particulièrement à l'aise sur l'adaptation de Secret Show, l'illustrateur Gabriel Rodriguez a trouvé avec cette BD un terrain de jeu incroyable, permettant d'explorer l'expressivité des personnages, la poésie et le macabre des visions tout en travaillant un découpage vif et efficace. Rien à reprocher à cette œuvre aussi ludique que passionnante qui, on l'espère, va continuer de subjuguer les lecteurs quelques années encore.

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :
Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2022