FALLEN LEGION REVENANTS
Etats-Unis - 2021
Image plateforme « Playstation 4 »Image plateforme « Nintendo Switch »
Image de « Fallen Legion Revenants »
Genre : RPG
Musique : Divers
Développeur : YummyYummyTummy
Durée : moyenne
Langue : Anglais
Distributeur : NIS America
Date de sortie : 19 février 2021
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Fallen Legion Revenants »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Le monde est recouvert de miasme et les derniers rescapés de l'humanité a trouvé refuge dans un château flottant où règne un fou. Alternez entre Lucien, politicien charismatique, et Rowena, fantôme vengeresse, pour effectuer des manœuvres politiques dans le château et affronter des monstres dans les terres désolées qui s'étendent dessous.
Partagez sur :
Et tu tapes, tapes, tapes...

Après deux opus sorties en 2017 sur PS4 et PS Vita puis une compilation les regroupant, en 2018 sur Switch et PC, la série Fallen Legion revient avec un nouvel opus, cette fois-ci sur PS4 et Switch. 4 ans après le dyptique initial, ce troisième volet reste dans sa droite lignée, pour le meilleur mais surtout pour le pire.

Premiers jeux développés par la jeune boite de développement YummyYummyTummy, les deux volets de Fallen Legion (Sins of an Empire et Flammes of the Rebellion) sorties simultanément sur deux consoles différentes, PS4 et PS Vita, se présentaient comme des action-RPG. Mais pas action du type Zelda où l'on contrôle le personnage constamment, dans les phases de déplacements et de combats. Le gameplay des Fallen Legion se présente plutôt comme du type « jeu mobile » avec un déroulement de l'action dans un couloir où l'on a pas vraiment de prise. Les seules actions possibles sont lors des combats où chaque personnages de votre groupe est assigné à une touche de la manette et où il faut donc enchainer des combos pour venir à bout de ses adversaires. Un gameplay qui faute de renouvellement rendait les jeux extrêmement répétitifs surtout en faisant les deux jeux, qui proposaient la même aventure mais avec des points de vue différents. Une bonne idée sur le papier mais vite rébarbative dans les faits. Et c'était là, le principal défaut qui était pointé du doigt à la sortie des jeux et dont ce nouveau volet devait s'affranchir. Malheureusement ce n'est pas du tout le cas !

 

Jeux de trônes


Finis les deux campagnes aux points de vues opposées, Fallen Legion : Revenants se concentre sur une seule histoire mais où l'on va quand même incarner deux personnages différents en alternance. Alors qu'une horde de morts-vivants déferle sur Terre pour s'en prendre aux derniers survivants de la race humaine, deux héros se dressent contre l'ennemi. Rowena, le fantôme d'une femme, capable d'invoquer des guerriers pour affronter les monstres et Lucien, un politicien enfermé dans un château volant avec plusieurs nobles et personnes influentes. Ce sont ces deux personnages que l'on va incarner et avec eux, deux manières différentes (a défaut de deux gameplay différents) de faire avancer l'intrigue.
Rowena pour les phases actions où comme pour les premiers volets, le système de combat associe chaque guerrier à une touche de la manette, qu'il faudra alterner de la meilleur manière pour briser la barre défense des ennemies et maximiser les dégâts. Avec Lucien, on quitte la stratégie martiale pour la stratégie politique et l'essentiel de ses séquences reposera sur des passages, principalement limitée dans le temps, où l'on devra louvoyer entre différents pouvoir politique pour faciliter l'avancée de Rowena. Des décisions qui amèneront forcément à des choix qui modifieront en bien ou en mal toute l'aventure (lors de choix de chemins alternatifs par exemple). L'autre intérêt de l'aventure de Lucien sera aussi la conception de potions que l'on pourra donner à l'équipe de Rowena et qui permettront d'augmenter force, défense ou magie.

 

Night of the living bugs


Sur le papier donc, les points forts des précédents opus sont gardés : une aventure dynamique avec le principe de deux points de vue différents, cette fois-ci pas opposés mais complémentaires, une réalisation simple mais pas dénué de charme surtout si on est sensible à l'esthétique des Castlevania, mais comme dit un peu plus haut, les points faibles sont toujours présents. Notamment la répétitivité du gameplay, avec Rowena chaque niveau se compose d'un enchainement de 3-4 affrontements contre des mobs de base puis contre un boss. Et jamais les combats n'évolueront, se contentant de faire appuyer sur la touche défense au moment de l'attaque ennemie et sur la touche attaque quand c'est notre tour... Et les quelques sorts de zones accessibles ne font pas vraiment de grosses différences comparés aux combats au corps à corps.
L'autre souci que vous rencontrerez assez vite lors des combats, sera l'énorme difficulté (voir parfois l'impossibilité) de voir les actions des adversaires quand ils se trouvent en groupe, sur la même ligne et par la même, de pouvoir éviter leurs coups. La frustration que cela entraine risque de vous faire vous acharner sur les boutons de la manette mais si vous faites, vous pourrez aussi remarquer qu'il est tout à fait possible de battre ennemis et boss, en bourrant les touches comme dans un bon vieux Track and Field ! Un genre de gameplay émergeant donc.. Pas vraiment fair-play mais très défoulant.
Pour la partie de Lucien, si elle permet de respirer entre deux combats, le temps limité de ses actions peut se trouver très vite frustrant (surtout si vous n'êtes pas anglophone), les mauvais choix peuvent être très punitifs et si cette frustration devrait être un moteur pour recommencer le jeu et expirer d'autre voies, il est peu probable que les joueurs aient envie de se relancer dans l'aventure une fois-celle-ci finie.

Dernier point mais des moindres, le souffre de nombreux bugs d'affichage. Sur la version PS4 ici testée, il a été constaté plusieurs fois des disparitions de personnages pendant les cinématiques de dialogues mais surtout leurs non-réapparition pour les phases de combats, ce qui entraine carrément un soft-lock du jeu. Même qualités mais encore plus défauts, il va falloir que YummyYummyTummy fasse de bien plus gros efforts dans le developpement de leurs prochains jeux car comme leur gameplay, la patience des joueurs est limitée, et ce n'est pas avec Fallen Legion Revenant qu'elle sera contentée, ni prise au sérieux.

Benoit Llamazares














Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021