EFOOTBALL PRO EVOLUTION SOCCER 2021 SEASON UPDATE
World Soccer Winning Eleven 2021 - Japon - 2020
Image plateforme « PC »Image plateforme « Playstation 4 »Image plateforme « Xbox One »
Image de « eFootball Pro Evolution Soccer 2021 Season Update »
Genre : Sport
Musique : Divers
Développeur : Konami
Durée : élevée
Langue : Français
Distributeur : Konami
Date de sortie : 15 septembre 2020
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « eFootball Pro Evolution Soccer 2021 Season Update »
portoflio
LE PITCH
Entre le changement de génération de consoles et le contexte global particulièrement complexe, Konami propose un PES 2021 de transition avant de se lancer dans un projet plus ambitieux.
Partagez sur :
Passe de transition

En 2020, Konami se retrouve dans une situation similaire à celle de 2013 : l'éditeur s'apprête à vivre l'arrivée des consoles de nouvelle génération en tant que challenger. C'est pourquoi il se laisse un an pour se préparer comme il se doit, tout en occupant le terrain avec une mise à jour pour les supports du moment.

Quoiqu'on en pense, Konami a au moins le mérite de faire preuve de transparence : comme le titre l'indique, les développeurs ont repris la base de l'édition 2020 en y apportant quelques ajustements. Il est donc inutile d'attendre une refonte complète du système de jeu ou de l'interface cette année. Mais les joueurs les plus assidus devraient ressentir les nouveaux réglages apportés à la maniabilité. L'inertie est en effet moins prononcée que dans les volets 2019 et 2020, mais toujours plus que dans les épisodes précédents (les premiers de l'ère PS4 / Xbox One). Le résultat a ses partisans, mais les joueurs à l'ancienne risquent de regretter à nouveau le poids moins marqué des joueurs comme du ballon, ce qui a tendance à rendre la gestion des contacts relativement délicate, notamment en phase défensive. C'est d'autant plus notable que l'arbitrage manque toujours autant de cohérence, surtout lorsque l'on affronte l'intelligence artificielle. Il est donc toujours aussi fréquent de se faire envoyer dans le décor à l'entrée de la surface adverse sans que le maître du jeu ne s'émeuve le moins du monde ; puis de se prendre un carton jaune quelques minutes plus tard suite à un coup d'épaule que l'on pourrait à peine qualifier de virile. Après tout ce temps, ça ne peut pas être que de la mauvaise foi... (Si ?)

 

La régularité avant tout


En dehors du terrain, les choses ont peu évolué, avec une liste de modes de jeu identique. Les développeurs se sont tout de même autorisés quelques correctifs, comme celle des clauses libératoires excessivement basses pour des stars sur le déclin dans le mode Ligue des Masters. On note par ailleurs que le contenu lieu au Championnat d'Europe des Nations, ajouté dans PES 2020 via une mise à jour est ici disponible d'office ; logique puisque l'évènement a lui-même été repoussé d'un an à cause du contexte sanitaire mondial. Du côté des licences de clubs, la plupart des championnats et équipes concernés dans l'épisode précédent apparaissent à nouveau sous leurs véritables couleurs, avec quelques ajouts, comme une partie de la Série B italienne et la seconde division brésilienne ; cela dit, si la Juve est de retour chez Konami, ce sont les deux clubs de Milan qui sont cette fois allé signer un contrat d'exclusivité avec le concurrent. Heureusement, il suffit à nouveau de faire un tour dans l'éditeur après avoir télécharger les kits disponibles sur le Net pour combler ce manque, comme celui des championnats anglais, espagnol, aux apparences fictives, et allemand presque totalement absent.

 

célébrations contrariées


Alors que Pro Evolution Soccer, ou plutôt Winning Eleven, célèbre en 2020 ses 25 ans d'existence, les fans auraient sans doute espérer une grande fête pour l'occasion, avec un opus à la hauteur de l'évènement. Ainsi il est plutôt difficile de justifier l'acquisition de ce Season Update auprès des joueurs occasionnels et même auprès des mordus qui commencent déjà à économiser pour s'offrir les consoles de la prochaine génération. En revanche, ceux qui ne comptent pas changer de console dès cette année peuvent se procurer une simu de foot bon marché : Konami a en effet eu le bon goût de le proposer à un pris peu élevé, sachant qu'il s'agit d'un jeu complet que l'on peu lancer sans posséder le précédent. En outre, il suffit de repenser aux débuts de l'époque PS3 / Xbox 360 et ses premiers volets décevants pour comprendre le choix de Konami. Cette stratégie s'était d'ailleurs montrée payante puisque la série a su rebondir par la suite pour revenir à un niveau convainquant. Il ne reste plus qu'à espérer que ce soit encore le cas avec PES 2022.

Benoit Barny










Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020