FROM DUST
France - 2011
Image plateforme « Xbox Live Arcade »
Image de « From Dust »
Genre : Gestion
Musique : Tom Salta
Développeur : Ubisoft Montpellier
Durée : faible
Langue : Français
Distributeur : Ubisoft
Date de sortie : 27 juillet 2011
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « From Dust »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Plongez dans un monde exotique aussi sublime que dangereux. Vous contrôlez le destin d’une tribu primitive avec, en toile de fond, un monde en évolution constante, un univers dans lequel la Nature toute-puissante réclame ce qui lui appartient. Votre maîtrise des éléments est la seule chance de survie pour votre peuple...
Partagez sur :
Les Mondes engloutis

Seul créateur de l'inoubliable Another World, Eric Chahi sort enfin de sa retraite pour venir libérer le monde du jeu vidéo (on en fait peut-être un peu trop là). En tout cas, comme à l'époque de Heart of Darkness, l'artiste se moque manifestement des modes et des canons du moment, préférant proposer une expérience unique et réflective.


Au cours de sa retraite anticipée, sûrement pas tout à fait volontaire, suite au gouffre financier que représenta l'échec d'Heart of Darkness (6 ans de développement tout de même), Eric Chahi a semble-t-il occupé son temps à étudier la géologie et plus précisément la nature des volcans. Ses recherches servent de base à son tout nouveau jeu, uniquement disponible en téléchargement sur le Xbox Live Arcade : From Dust. Un titre qui porte bien son nom puisque de la poussière à la poussière, chaque niveau est un éternel recommencement, voyant quelques hommes d'une tribu s'extraire d'un tunnel dans le sol pour découvrir un monde nouveau. Là, aidé par leur dieu tout puissant (le joueur), ils doivent dompter les lieux, apprendre à vivre avec les forces de la nature (marées puissantes, tsunamis, tremblements de terre, mouvements cycliques, incendies...) pour y installer leur village et ainsi permettre à la vie de reprendre sa place sous la forme d'une végétation luxuriante et d'une étrange faune. Une fois la mission accomplie, cinq indigènes traversent une nouvelle porte vers l'inconnu. Une métaphore brillante et poétique de la condition humaine, de sa fragilité face aux réalités de la planète et une mise en garde écologique qui se découvre peu à peu, au travers de quelques poèmes tribaux faisant état d' « anciens » depuis longtemps disparus.

 

Les enfants de la pluie

 

Pour un soft conçu pour le téléchargement, l'exigence thématique est impressionnante, tout comme la richesse visuelle (comment ne pas penser à La Planète sauvage de René Laloux ?), reposant sur un moteur physique d'un réalisme bluffant, capable de gérer les mouvements de l'eau et l'éruption d'un volcan avec toujours la même subtilité, à tel point que la contemplation passive devient un réel danger. C'est que même en étant l'esprit protecteur de ses chères ouailles, vos pouvoirs sont forcément limités et reposent tout d'abord sur les antiques totems autour desquels se construisent les villages : fixer l'eau un instant, l'obliger à contourner les habitations, transporter de la matière première (sédiment ou liquide) pour la déposer ailleurs... Des actions qui donnent, à l'instar du classique Populous, la sensation grisante de contrôler la destinée d'un monde. Ce qui, en l'occurrence, est totalement faux puisque le moindre déplacement volontaire, ou non, de la géographie peut provoquer l'apparition d'une source qui va inonder la zone ou révéler des arbres explosifs, ou encore rediriger la vague de lave à un endroit inopportun. Les défis ne sont pas forcément évidents à relever, d'autant que les manipulations sont parfois un peu hasardeuses (le pad manque de pèche) et surtout de précision. Exceptés quelques petits soucis techniques de cet acabit (problème de pathfinding...), From Dust est une excellente surprise et permet de se confronter aux difficultés de l'omnipotence pendant une dizaine de niveaux, auxquels il faut bien entendu ajouter une trentaine de défis plus courts (et aux directives plutôt drôles) et la recherche périphérique de « pierres de souvenirs » contenant des récits d'autrefois. Un univers étrange et unique pour un soft réellement prenant, auquel il ne manque qu'un soupçon de variété pour s'imposer pleinement. Mais From Dust est un jeu d'auteur, véhiculant une véritable identité. Et c'est tellement rare...

Nathanaël Bouton-Drouard










Partagez sur :
 

Pour un titre vendu la bagatelle de 1200 MS Points (à peine quinze euros), il faut reconnaître que From Dust assure une richesse visuelle imposante, d'autant qu'il profite d'un moteur physique riche et solide. Ajouté à une ambiance sonore tout aussi dépaysante (musique planante, bruitages complexes et percussions lointaines), le petit soft a de quoi séduire. Dommage qu'il montre aussi rapidement ses faiblesses avec un gameplay trop simpliste et surtout quelques défauts de programmation qui peuvent se révéler fatals ingame : personnages qui restent bloqués sans aucune raison, bug d'affichage et / ou sonores, ou encore action type (valider en appuyant sur A par exemple) qui refuse magiquement de s'exécuter. Une petite mise à jour viendra sans doute remettre tout ça en ordre.

 
Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020