Les Week-ends maléfiques du Comte Zaroff : Test du Bluray 4K
Le Jour des morts-vivants : Test du Bluray
La Trilogie de la vie de Pier Paolo Pasolini : Test du coffret Bluray
Rejoignez-nous sur :
Image de « Justice League Dark - Apokolips War : Test du Bluray »

Point terminal de sept années de long métrages animés pour la première fois entièrement conçus dans une même logique (ou presque), Justice League Dark Apokolips War a tout du final en apothéose. Spectaculaire, démesuré, sombre, sanglant même... Un cocktail explosif.

Image de « La Belle de San Francisco : Test du Bluray »

Drôle de western que La Belle de San Francisco. Un western qui n'en est d'ailleurs pas tout à fait un, le film de Joseph Kane mêlant comédie romantique, film de gangsters et ... film catastrophe. Une curiosité pour laquelle John Wayne, le Duke en personne, tente de se la jouer amoureux transi courtisant la belle Ann Dvorak et tapant le carton avec un sourire malicieux.

Image de « Death Warmed Up : Test du Bluray »

Auréolé d'une Licorne d'Or au festival du film fantastique du Rex en 1984, et largement connu pour sa distribution fructueuse en VHS sous les bons soins de René Château Vidéo, Death Warmed Up fait partie de ces fleurons de la belle époque des délires trash & gore qu'on se refilait sous le manteau.

Image de « Vendredi 13 (1940) : Test du Bluray »

Boris Karloff, Bela Lugosi et Universal. Le trio gagnant d'un nombre incalculable de films fantastiques passés plus ou moins à la postérité. Dans le lot, entre les incontournables Dracula et Frankenstein, certains moins connus mais probablement tout aussi intéressants à découvrir. Dont ce Vendredi 13 qui n'a rien à voir avec le célèbre tueur au masque de hockey, mais qui a par contre toute sa place dans la collection Masterclass d'Eléphant Films.

Image de « The Lodge : Test du Bluray »

Chaudement remarqué par le premier long métrage Goodnight Mommy ! le duo de réalisateurs autrichiens Severin Fiala et Veronika Franz répondent aux sirènes de la production internationale pour un second essai toujours aussi troublé et écrasant. Mais avec ce petit effet de déjà vu en plus.

Image de « Vice Squad : Test du Bluray »

A l'amorce des années 80, l'Amérique qui va devenir le paradis du fric, de la frime et de la gagne (merci Reagan) a encore largement les pieds dans la fange. Jusqu'aux genoux. Abel Ferrara en a déjà entamé la biopsie sèche et glauque avec Driller Killer et L'Ange de la vengeance, mais Descente aux enfers, titre bien pêchu qui fit son effet dans les vidéoclubs, lui emboite généreusement le pas.

Image de « Lectures diaboliques : Test du Bluray »

Primé à la surprise générale au Festival d'Avoriaz en 1990, Lectures Diaboliques de Tibor Takács n'a pas fait l'unanimité à l'époque de sa sortie. Loin de là. Trente après, le film peut-il bénéficier d'une révision à la hausse comme d'autres titres réévaluées avec le temps... ?

Image de « Manhattan Lockdown : Test du Bluray »

Lorsqu'ils ne jouent pas les bons petits soldats pour Marvel en récoltant des milliards, les frères Joe et Anthony Russo produisent de sympathiques actionners du samedi soir où les vedettes des Avengers tentent de faire oublier leurs exploits costumés. Avant Extraction et son Chris Hemsworth en mercenaire au bout du rouleau, il y eut donc Manhattan Lockdown et son Chadwick Boseman en flic tenace.

Image de « Halloween 4 & Halloween 5 : Test des Blurays »

Déçu par les maigres recettes d'Halloween III en 1982, Moustapha Akkad, producteur historique de la franchise, mit toute son énergie à s'assurer du retour du croquemitaine masqué. Le résultat fut la sortie, presque coup sur coup, d'Halloween 4 et 5, entre 1988 et 1989. Après un collector maousse consacré au premier film, ESC déroule le tapis rouge à un diptyque malade mais décisif pour l'avenir de la saga.

Image de « Pelle le Conquérant : Test du Bluray »

Avant... Bien avant toute la folie dont le monde s'est épris autour des thrillers scandinaves (Millenium en tête), la littérature nordique existait déjà. Si, si ! L'un de ses représentants les plus célèbres est l'auteur danois Martin Andersen Nexø qui sévit dans la première partie de XXème siècle. A moins d'être amateur de harengs fumés et de doudoune, il n'y a pas de mal à être passé à côté.

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020