Les Blancs ne savent pas sauter : Test du Bluray
Terminator Dark Fate : Test du Bluray 4K
Le Crocodile de la mort : Test du Bluray
Rejoignez-nous sur :
Image de « Never Grow Old : Test du DVD »

Cela fait maintenant quelques décennies que le western se fait rare. Mais c'est pour mieux revenir, plus féroce que jamais, dans des pellicules de la trempe du traumatisant Hostiles de Scott Cooper, dans des drames crépusculaires hantés par le fantômes de Ford et Peckinpah (Comancheria) ou encore dans des tentatives européennes, certes moins argentées mais tout aussi intéressantes, tel ce Never Grow Old.

Image de « Halloween III : Test du Bluray »

Vilain petit canard d'une série qui n'est pourtant plus à une plume prêt aujourd'hui, Halloween III fut une amère déception pour les fans qui attendaient docilement le retour de Michael Myers. Rejeté collégialement, l'idée saugrenue de John Carpenter était pourtant loin d'être mauvaise.

Image de « Sacramento : Test du Bluray »

Tourné en 1941 (le tournage se terminera même quelques jours avant l'attaque de Pearl Harbor qui fera entrer les Etats-Unis dans la seconde guerre mondiale) et sortie en 1942, Sacramento ( In old California dans la langue de John Wayne) fait partie de ces (très) nombreux westerns tournés à la chaine par la boîte de production Republic Picture.

Image de « Halloween II : Test du Bluray »

Film culte ayant transformé le visage du cinéma d'horreur américain, Halloween et sa rentabilité financière étourdissante (un investissement de 300 000 $ pour des recettes avoisinant les 60 M$) était voué à connaître une longue franchise. Première suite d'une trop longue série, Halloween II raisonne pourtant déjà comme le dernier moment de gloire de Michael Myers.

Image de « Ça chapitre 2  : Test Bluray 4K  »

L'idée d'une suite était présente avant même la sortie du premier volet. Son succès faramineux au box-office a permis de la concrétiser. Mais en lieu et place d'une prolongation timide ou au rabais, le réalisateur argentin Andy Muschietti a eu les coudées franches : une liberté de ton absolue, un budget multiplié par deux, une durée de près de trois heures et un casting incluant des stars très convoitées.

Image de « Evil Dead : Test du Bluray 4K »

Nous y sommes presque. En 2021, Evil Dead aura 40 ans. Heureusement, l'Atelier d'Images, déjà à l'origine d'une fort belle édition de Darkman il y a deux ans, n'a pas choisi d'attendre cette date anniversaire pour nous ressortir le chef d'œuvre originel de Sam Raimi dans une copie 4K de toute beauté.

Image de « La Chute du président : Test du Bluray »

Encouragés par les bons scores du pourtant nullissime La Chute de Londres (si vous y comprenez quelque chose, faîtes-nous signe), les margoulins de Millenium et Lionsgate persistent et signent avec un troisième volet des aventures de l'agent secret Mike Banning, fils caché de Jack Bauer et John McLane. Aussi savoureux qu'un pack de bières que l'on aurait oublié de mettre au frigo et qu'une moitié de pizza surgelée.

Image de « Waxwork : Test du Bluray »

Petit trésor fauché des années vidéoclub tout de même auréolé d'un amusant Grand Prix de la peur Avoriaz 89, Waxwork a fait le bonheur des amateurs de séries B, grâce à son amour immodéré pour une certaine culture de l'horreur. Un joyeux délire geek avant l'heure.

Image de « Doom Annihilation : Test du Bluray »

Refroidi par le bide d'une première adaptation à gros budget sortie en 2005, Universal aura donc attendu pas loin de 15 ans avant de remettre les pieds dans l'univers bourrin créé par Id Software. Un retour qui suit la mode des reboots mais à minima, avec un tout petit budget et une exploitation limitée au marché de la vidéo et de la VOD. Avec un résultat tout bonnement catastrophique.

Image de « Scary Stories : Test du Bluray »

Porté par un Guillermo Del Toro omniprésent, ce Scary Stories, adaption de trois recueils presque inconnus chez nous, a rapidement été rangé dans le revival 80's et ces films popcorns pour gamins qui aiment se faire peur. Un peu trop rapidement sans doute, car le nouveau film d'André Øvredal est bien plus sincère que cela.

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020