Les Blancs ne savent pas sauter : Test du Bluray
Terminator Dark Fate : Test du Bluray 4K
Le Crocodile de la mort : Test du Bluray
Rejoignez-nous sur :
Image de « Jet Pilot : Test du Bluray »

Dans le sillage de la très belle réédition des Anges de l'Enfer orchestrée par Elephant Films, BQHL nous offre, en catimini, une autre folie aérienne signée par le magnat excentrique Howard Hughes. Car, bien que le réalisateur « officiel » soit Josef Von Sternberg, ce Jet Pilot retitrée en France Les Espions s'amusent porte bien le sceau de l'avionneur controversé.

Image de « Winter Kills : Test du Bluray »

Exégète du cinéma des 70's, réalisateur de We Blew It, qui retrace la chute lente mais certaine d'un pays en quête d'identité depuis, en gros, l'assassinat de J.F.K., c'est en toute logique que Jean-Baptiste Thoret nous propose aujourd'hui, dans le cadre de sa collection Make My Day, un véritable condensé de ses thèmes de prédilection. Doublé d'une rareté qu'il est enfin temps de découvrir.

Image de « Tous les dieux du ciel : Test du Bluray »

Alors que les spécialistes (autoproclamés) annoncent encore et toujours la disparition du support physique un nouvel éditeur fait son entrée dans l'arène : Extralucid Films. Et, comme un acte militant, leur premier titre est un film de genre français Tous les dieux du ciel, projet étrange et atypique s'il en est.

Image de « Willie Boy : Test du Bluray »

Classique du cinéma noir, L'Enfer de la corruption, fit grande impression en 1948. Le second film d'Abraham Polonsky, Willie Boy ne sortira qu'en 1969. 20 ans de silence. 20 années frappées du sceau du Maccarthysme qui ne pouvaient que s'achever par un triste duel au soleil.

Image de « Harlequin : Test du Bluray »

Symbole des plus belles heures de l'Ozploitation, Harlequin est aussi le chaînon manquant entre la plus honorable Nouvelle Vague australienne (dont Peter Weir est le plus généralement connu) et son versant moins sage du cinéma d'exploitation. Des origines modestes et une fabrication artisanale certes, mais des ambitions et des thèmes beaucoup plus nobles.

Image de « Ad Astra : Test du Bluray »

Sept longs métrages en l'espace de vingt-cinq ans. On ne peut pas dire que James Gray soit un metteur en scène prolifique. Mais à qui la faute ? Certainement pas au talent du bonhomme mais le doigt est plutôt à pointer vers ses producteurs avec lesquels il a des relations compliquées depuis les scores frileux de ses films au box-office.

Image de « 5000$ Mort ou Vif : Test du Bluray »

Tourné en 1964, 5000$ Mort ou Vif (Taggart en V.O) est une anomalie anachronique dans la situation cinématographique de l'époque et particulièrement dans celle du western.

Image de « Flic ou voyou : Test du Bluray »

Alors déjà bien installé à sa place de trésor national, de fierté du cinoche bien de chez nous, Belmondo va battre tous ses records avec Flic ou Voyou et ses 4 millions de spectateurs et une fière place de 4ème au box office sur l'année 1979. Après rien d'étonnant. Lautner / Audiard / Bebel c'est même plus du divertissement : c'est une machine à gagne.

Image de « Rambo Last Blood : Test du Bluray »

Pour quiconque a pu jeter un œil sur les critiques assassines qui ont accompagnées la sortie de ce cinquième opus, se rendre dans une salle obscure et payer son ticket d'entrée relève quasiment d'un acte de foi. Ou de folie pure. Ou de résistance. Sans doute un peu des trois d'ailleurs.

Image de « American Graffiti de George Lucas : Test du Blu-ray »

Lorsqu'il entame la réalisation de son second film, George Lucas n'est pas encore l'homme le plus connu de la galaxie. Son premier essai, THX 1138 vient d'être présenté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes, et le jeune homme, sur l'impulsion de Francis Ford Coppola, décide de s'atteler  à la confection d'un succès populaire.

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020