Spirits of the Air, Gremlins of the Clouds : Test du Bluray
L’étreinte du destin : Test du Bluray
Dans la souricière : Test du Bluray
Rejoignez-nous sur :
Image de « Cyborg : Test du coffret Bluray »

Même au bord de la faillite, la Cannon n'aura donc jamais cessé d'approvisionner son public en péloches musclées et bien barrées. La preuve avec Cyborg, série B née des cendres de deux blockbusters qui ne virent jamais le jour ou presque (Spider-Man et Les Maîtres de l'univers 2, tous deux confiés à Albert Pyun) et l'un des films les plus « singuliers » de la première partie de carrière de Jean-Claude Van Damme.

Image de « Le Chat : Test du Bluray »

Jean Gabin n'aimait pas les films sentimentaux. Du moins il ne s'y sentait pas à l'aise. Pour l'entraîner dans cette tragique histoire de la fin d'un couple, Pierre Granier-Deferre aura dû filouter, pousser gentiment l'acteur dans ses retranchements et lui opposer Simone Signoret. Comme il a bien fait.

Image de « L’Homme qui voulut être roi : Test du coffret Bluray »

Wild Side l'avait promis, Wild Side l'a fait. Dix-huit ans après la sortie décevante d'un DVD nu comme un ver et balancé à la sauvette comme un fond de catalogue, la plus grande histoire jamais contée par l'insaisissable John Huston nous revient en blu-ray dans une édition enfin à la hauteur. L'occasion de rendre une nouvelle fois hommage au talent de feu Sir Sean Connery, l'acteur écossais nous offrant là l'une de ses plus belles compositions.

Image de « Ma Barker et son Gang : Test du DVD »

Si il y a bien quelqu'un dont l'image publique a éclipsé la vie réelle, c'est bien Arizona Baker, surnommée Ma Baker par la presse et les autorités de l'époque. Avec ses fils elle aurait organisé et participé à plusieurs braquages et enlèvements aux Etats-Unis dans les années 30 et à trouvé la mort lors d'une fusillade avec le FBI en 1935.

Image de « Le Peuple de l'enfer : Test du Bluray »

Avec ses innombrables séries B fauchés et pittoresques, le catalogue 50's de la Universal est une véritable mine d'or pour éditeurs courageux en quête de pépites oubliés. Confiants, les aventuriers d'Elephant Films se sont permis de déterrer Le Peuple de l'enfer (aka The Mole People) pour nous le proposer en haute-définition. Pas sûr qu'ils aient touché le jackpot.

Image de « Le Monstre des abîmes : Test du Bluray »

Desservi par son titre original un peu ringard annonçant un teen horror kitsch et léger, Monster On The Campus fait partie des films oubliés de la longue filmographie de Jack Arnold. Même avec un budget (très) réduit, le réalisateur de L'Homme qui rétrécit démontre une fois de plus le sérieux et le professionnalisme de son approche.

Image de « Assiégés : Test du Bluray »

La guerre. Chaque génération y a malheureusement droit. Son flot de violences s'exprime inlassablement par le biais du cinéma une décennie plus tard, histoire d'exorciser les traumatismes subis. Après les films sur la seconde guerre mondiale, ceux du Vietnam, c'est au tour du conflit en Afghanistan de passer « timidement » sur le devant de la scène.

Image de « La Malédiction du Loup-garou : Test du coffret DVD »

Devenue éminemment culte au sens fort du terme par chez nous, à force de ne survivre que dans le souvenir des spectateurs chanceux de l'époque (après une poignée de diffusions étalées de 1988 à 1996), abandonnée au bout d'une seule saison et donc définitivement inachevée, La Malédiction du Loup-Garou a de quoi exercer aujourd'hui la même fascination qu'au premier jour en dépit de son look démodé et de ses moyens réduits.

Image de « Claude Chabrol, Suspense au féminin : Test du coffret Bluray »

Centré sur la dernière partie de son œuvre, cette rétrospective de cinq films des plus « chabroliens » explore une fois encore le rapport troublants et uniques du cinéaste avec son sujet privilégié... Non pas la bourgeoisie (même s'il en est largement question ici) mais les femmes, figures mystérieuses, séduisantes, inquiétantes et insaisissables qui d'une manière ou d'une autre prennent, ici, irrémédiablement le pouvoir.

Image de « The Wretched : Test du Bluray »

Plus que jamais à la mode, le cinéma d'horreur, privé de victimes dans les salles pendants plusieurs mois cette année, continue de proposer à intervalles réguliers de nouveaux frissons à ses amateurs. The Wretched, un des derniers en date, arrive donc sur galette bleue. S'il plaira vraisemblablement aux plus jeunes d'entre eux, faut-il pour autant que les spectateurs les plus aguerris fasse l'impasse sur sa créature forestière ? Pas sûr...

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021