Les Week-ends maléfiques du Comte Zaroff : Test du Bluray 4K
Le Jour des morts-vivants : Test du Bluray
La Trilogie de la vie de Pier Paolo Pasolini : Test du coffret Bluray
Rejoignez-nous sur :
Image de « Bravados : Test du Bluray »

Dès que la silhouette de Gregory Peck chevauchant dans les dernières heures de la nuit envahit l'écran sur la partition martiale et sentencieuse de Lionel Newman, alors que le générique en grandes lettres rouges vient se superposer comme une déchirure, on sent déjà qu'un souffle brutal et tourmenté va traverser tout le film, qu'une fatalité glaçante est à l'œuvre, avant même l'amorce d'un embryon de récit.

Image de « Les Hordes : Test du double Bluray »

Apparue brièvement, et partiellement, en prime-time sur une chaine La Cinq en fin de vie, la mini-série d'anticipation Les Hordes est depuis devenue un programme culte. Aujourd'hui toujours aussi détonnant dans le PAF, elle serait même devenue plus pertinente que jamais.

Image de « Les Révoltés de l’an 2000 : Test du Bluray »

Que ce soit par le prisme de la science-fiction avec Le Village des Damnés ou de la religion avec La Malédiction, les histoires mettant en scène de charmants bambins provocants, volontairement, la mort des adultes autour d'eux, ont toujours marqué l'imaginaire collectif. Mais peut-on oser traiter le sujet comme l'a fait Narciso Ibáñez Serrador de manière aussi frontal et naturaliste, pour accoucher d'un film devenu instantanément culte.

Image de « Le Trou : Test du Bluray »

Pour fêter les deux ans de sa collection Make My Day !, Jean-Baptiste Thoret a récemment annoncé que, désormais, deux « hors-séries » paraîtraient chaque année. Des films plus connus, moins obscurs et oubliés que la plupart de ceux qu'ils nous proposent habituellement mais, évidemment, essentiels. Et c'est Le Trou, de Jacques Becker, qui ouvre donc la marche.

Image de « I See You : Test du Bluray »

Figure récurrente des festivals de cinéma de genre depuis quelques mois (le PIFFF, Gérardmer...) et passé essentiellement par les plateformes VOD, I See You est une petite production indépendante louée par certains pour sa construction retors, boudé par d'autres pour ses faux airs de petits malins.

Image de « Une Femme disparait : Test du Bluray »

L'Amérique se rapproche et boosté par le succès de Jeune et innocent Alfred Hitchcock propose pour son dernier film personnel sur le sol britannique un étalage de talent, de maitrise, de drôlerie et de suspens à la limite de l'indécence. Et tout ça dans un train lancé à pleine vapeur.

Image de « Inugaki : Test du Bluray »

Grand champion de la J-Horror du début des années 2000, Takashi Shimizu revient à ses amours scabreux avec Inunaki film somme, ou pot-pourri selon les sensibilités, qui s'imprègnent d'une authentique légende contemporaine et l'entraine vers des chemins inattendus.

Image de « Quelqu'un derrière la porte : Test du Bluray »

Après Cold Sweat (De la part des copains), sorti l'année dernière dans sa collection Make My Day, Jean-Baptiste Thoret revient encore à Charles Bronson à l'occasion de son 25ème numéro. En bon chercheur d'or, il nous propose cette fois une pépite où ce bon vieux Charlie écope d'un rôle pour le moins inhabituel dans sa prestigieuse carrière. Et face à lui, Anthony Perkins, plus retors que jamais.

Image de « Maigret par Jean Gabin : Test des 3 Blurays »

Grand patron du box office du cinéma hexagonal pendant des lustres, le monolithe Jean Gabin aura même fait plier sous son poids le monument Simenon et sa création la plus célèbre : Le Commissaire Maigret. Trois opus inégaux mais frappé du sceau « savoir-faire français » dont la star était le meilleur des ambassadeurs.

Image de « Macbeth par Polanski : Test du Bluray »

Peut-on séparer l'œuvre de l'artiste ? Cette question, somme toute saugrenue, s'est pourtant invitée dans la polémique entourant les agressions sexuelles dont Roman Polanski est accusé. L'artiste et son oeuvre marche bien évidemment main dans la main et, ironie du sort, Polanski lui-même le confirme avec son adaptation troublante du Macbeth de Shakespeare, un puit de désespoir et de violence produit par ... Hugh Heffner, feu le patron de Playboy.

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020