Le Pays de la violence : Test du Bluray
La Haine : Test du Bluray 4K
L’Emmurée vivante : Test du Bluray
Rejoignez-nous sur :
Image de « Le Pays de la violence : Test du Bluray »

Dans la droite ligne de la très belle édition consacrée en mai dernier à La Poursuite impitoyable d'Arthur Penn, Sidonis Calysta déroule cette fois le tapis rouge à une authentique rareté : I Walk The Line de John Frankenheimer, drame rural poignant qui nous plonge dans le Sud profond des Etats-Unis, sa pauvreté et ses rêves brisés.

Image de « La Haine : Test du Bluray 4K »

La Haine a 25 ans. Un quart de siècle, déjà. Un anniv' célébré en grande pompe avec cette solide restauration 4K. Le meilleur moyen de se replonger dans un film phénomène qui fit l'effet déflagrateur d'une grenade de désencerclement. Une œuvre polémique, parfois clivante et mal perçue. Mais dont la maestria cinématographique demeure intacte.

Image de « L’Emmurée vivante : Test du Bluray »

Plus lumineux, plus sobre, plus calme et clairement moins gore, L'Emmurée vivante, quatrième et dernier vrai giallo de Luci Fulci, reste pour beaucoup et pour lui, l'une de ses plus éclatantes réussites. Un thriller fantasmatique dans lequel quelques notes de musiques viennent remplacer les fulgurances morbides.

Image de « The Vigil : Test du Bluray »

Pour son premier long-métrage, Keith Thomas tente de faire le lien entre superstitions d'un autre temps et traumatismes contemporains. Maladresses de débutant mises à part, il en ressort une métaphore passionnante sur le judaïsme, ses souffrances et ses contradictions.

Image de « Lucky Strike : Test du DVD »

Si la Corée du Sud continue d'asséner à intervalle régulier de bons gros morceaux de cinéma bien trippants, il faut avouer que, le dernier Bong Joon Ho mis à part, la plupart d'entre eux sortent dans nos salles en catimini et dans l'indifférence quasi générale. Un comble qu'une sortie en vidéo est à même de combler et ce, même si celle ci ne se fait malheureusement qu'en DVD. En quoi ???

Image de « Ariane : Test du coffret collector Bluray »

Pas forcément le Billy Wilder immédiatement évoqué dans les salons enfumés, écrasé par la présence du Boulevard du crépuscule ou du dévergondé Certains l'aiment chaud, Ariane est pourtant l'un des sommets de son auteur. Un film en retenu, en élégance, hommage déluré d'un artiste à un autre, Ernest Lubitsch et donc évocation d'une romance qui bouscule les conventions.

Image de « Uniformes et jupon court : Test du Bluray »

Première vraie réalisation solo pour Billy Wilder alors considéré comme un génie du scénario de comédie mais aussi comme un sacré casse-pied, Uniformes et jupon court va être contre tous les pronostics un joli succès qui va propulser la carrière du futur metteur en scène de Sabrina, Boulevard du crépuscule, Certains l'aiment chaud... Ah tiens, il est déjà question de tromperie sur l'identité ici...

Image de « Lorenzo : Test du Bluray »

Souvent oublié lorsque l'on évoque la carrière du papa de Mad Max, Lorenzo est pourtant l'une des pièces maîtresses de l'œuvre de l'australien George Miller. Sa sortie inespérée dans un combo blu-ray/DVD nous donne l'occasion de remettre les pendules à l'heure.

Image de « Milos Forman 4 Films de jeunesse : Test du coffret Bluray »

Aborder ce coffret, c'est rentrer de facto dans la radioscopie d'une jeunesse sacrifiée. Perdue entre l'oppression communiste et le rideau de fer, cette génération n'inspirait qu'à s'exprimer. Leurs mots n'ayant que peu d'écho, c'est par l'image qu'elle se dévergondera et plus particulièrement par celle de la pellicule imprimée par un petit nouveau du nom de Milos Forman.

Image de « L'Homme du président : Test du Bluray »

Déjà raconté en 2005 par Im Sang-soo au travers du très caustique The President's Last Bang, l'assassinat du président Park Chung-hee après 18 ans d'un règne sans partage sur la Corée du Sud fait à nouveau l'objet d'un long-métrage d'envergure. Thriller politique sous influence, L'Homme du président plonge avec froideur et sophistication dans les coulisses de ce drame d'état.

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020