PRêTE à TOUT
To Die For - Etats-Unis - 1995
Image plateforme « Blu-Ray »
Image de « Prête à tout »
Réalisateur : Gus Van Sant
Musique : Danny Elfman
Image : 2.35 16/9
Son : Anglais DTS-HD Master Audio 2.0 et 5.1, Français DTS HD Master Audio 2.0
Sous-titre : Français
Durée : 106 minutes
Distributeur : Elephant Films
Date de sortie : 15 septembre 2020
Artistique : note
Technique : note
Interactivité : note
Jaquette de « Prête à tout »
portoflio
LE PITCH
La jeune et séduisante Suzanne Stone est prête à tout pour réaliser son rêve : devenir une présentatrice vedette à la télévision. Elle a épousé Larry, qui l'aime sincèrement, avant tout pour pouvoir vivre confortablement grâce à la fortune de sa belle-famille. Quand ce dernier émet l'envie d'avoir des enfants, Suzanne décide de se débarrasser de lui. Pour arriver à ses fins, elle séduit un jeune garçon dérangé, Jimmy, et le charge de tuer son époux avec l'aide de deux de s...
Partagez sur :
Touche pas à mon poste

La ressortie de Prête à tout par Elephant films est une très bonne occasion de se replonger dans ce petit classique des années 90, qui est, certes, tombé un peu dans l'oubli au fil des années mais tient pourtant une place importante dans la carrière de ceux qui y ont participé.

Sortie de l'échec critique et public de Même les cow-girls ont du vagues à l'âme, Gus Van Sant n'arrive pas à monter son projet de Biopic d'Harvey Milk et accepte alors, de tourner un film de commande pour la Columbia. Tiré du récent best-seller To Die For (Prête à tout) de Joyce Menard, l'histoire transpose le fait divers réel ayant vu le meurtre d'un homme, organisé par son épouse, Pamela Smart, avec la complicité d'un groupe d'adolescent dont faisait partie l'amant de celle-ci, qu'elle a manipulé pour arriver à ses fins.  Cette sordide affaire eu un très gros impact en Amérique notamment parce le procès qui suivit fut le tout premier à être retransmis entièrement à la télévision. Télévision qui va jouer un un rôle central dans le film de Gus Van Sant.
Pour les besoins du film, Pamela Smart devient Suzanne Stone, une sociopathe narcissique obsédée par son image et l'envie de devenir une star de la télé. Une obsession qui l'amènera à épouser le garçon le plus populaire du lycée puis le faire tuer quand celui-ci voudra qu'elle ne soit qu'une femme (et mère) au foyer. Et qui de mieux pour incarner ce personnage rêvant d'émancipation (à sa manière) que Nicole Kidman ? Elle qui n'était, à l'époque, réduite qu'à être la femme de Tom Cruise. Un choix pertinent tant l'actrice se révèle excellente dans le rôle malgré le gros casting qui l'entoure, que ce soit les stars confirmées de l'époque, Matt Dillon, Kurtwood Smith ou de petits nouveaux qui n'allait pas tarder à se faire connaitre, Joachim Phoenix et Casey Affleck.

 

À Mort, gloire et beauté


Prête à tout était le premier film de studio de Gus Van Sant et son premier film tiré d'un évènement réel. Il ne va pourtant pas le traiter dans un style naturaliste, comme il le fera plus tard pour la tuerie de Columbine avec Elephant, mais va faire plutôt faire du film un conte macabre, une sorte de relecture moderne de Hansel et Gretel (et beaucoup aidé par la BO très « Burtonnienne » de Danny Elfman). Suzanne Stone va ainsi prendre trois adolescents dans ses griffes, Lydia, Jimmy et Russel, pour nourrir son ambition (en faisant d'eux des sujets de reportage) et son égo (Lydia la voit comme un modèle et Jimmy est amoureux d'elle). La maison de Suzanne deviendra même, comme dans le conte, le lieu où elle va les attirer, les séduire et les corrompre. C'est d'ailleurs dans ce trio que l'on peut retrouver la patte du réalisateur. Les traitant avec douceur et bienveillance, les adolescents du film sont, comme pour ses autres films, des personnages tragiques, abandonnés par leur entourage et bercés d'illusions par une société qui s'intéresse à eux uniquement par profit. Car c'est bien le pouvoir de l'image qui est au centre du film et l'attraction qu'il peut exercer sur les besoins de reconnaissance, qu'ils soient narcissiques ou émotionnelles, est un sujet hélas toujours d'actualité.

Prête à tout n'est peut être pas le film le plus reconnu de Gus Van Sant, Nicole Kidman ou Joachim Phoenix mais il a indéniablement été une étape très importante dans leurs carrières respectives et aussi la preuve qu'un film de studio peu néanmoins porter la marque d'un auteur.

Benoit Llamazares






Partagez sur :
 

Image :
Malgré un master qui commence à dater un peu (sortie en 2011) l'image reste tout à fait correcte. Le blu-ray possède un jolie piqué qui permet de profiter du jeu sur les contrastes entre les couleurs hivernales et les robes aux couleurs flashy de Nicole Kidman.

 


Son :
La piste V.O est mixée en 5.1 qui permet d'avoir un bon équilibre entre les voix et la musique de Danny Elfman. La piste VF, elle, est uniquement en 2.0, qui étouffe un peu plus les sons et la B.0 à la faveur des dialogues.

 


Interactivité :
Elephant Films a enregistré pour l'occasion un entretien d'une vingtaine de minutes avec David Mikanowski (Le point Pop), le journaliste nous raconte la carrière de Gus Van Sant avant son arrivée sur Prête à Tout. Ses premiers films, l'impossibilité de monter son projet (pour l'instant) de Biopic sur Harvey Milk qui le redirigea sur l'adaptation du livre de Joyce Maynard. Il revient aussi sur les différentes fratries qui ont influencé ses films, Joachim Phoenix qu'il connaissait par l'entremise de son frère River, Casey Affleck qui lui présenta son frère Ben, ce qui enclencha la mise en projet de son film suivant, Will Hunting. 20 minutes passionnantes qui offre un très bon panorama du film et de son réalisateur. Le second bonus est un B-roll (montage d'image brut) du tournage du film. Les bonus se concluent avec la bonde annonce d'époque du film et celles des autres titres qui composent la collection.

Liste des bonus : Le film vu par David Mikanowski (19'), Sur le tournage (4'), Bande annonce (2'17)

 
Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020