THE HUNT (2019)
Etats-Unis - 2019
Image plateforme « Blu-Ray »
Image de « The Hunt (2019) »
Genre : Thriller
Réalisateur : Craig Zobel
Musique : Nathan Barr
Image : 2.35 16/9
Son : DTS DTS HD Master Audio 7.1 Anglais, DTS 5,1 Français, russe, thaïlandais
Sous-titre : Français, Cantonais, Russe, Suédois…
Durée : 90 minutes
Distributeur : Universal
Date de sortie : 30 septembre 2020
Artistique : note
Technique : note
Interactivité : note
Jaquette de « The Hunt (2019) »
portoflio
LE PITCH
Sur fond d’obscure théorie du complot sur internet, un groupe de dirigeants se rassemble pour la première fois dans un manoir retiré, afin de se divertir en chassant de simples citoyens américains. Mais leurs sombres desseins vont être mis en péril par Crystal, une de leurs proies, capable de les battre à leur propre jeu. La jeune femme renverse les règles, et abat un par un les chasseurs qui la séparent de la mystérieuse femme qui tire les ficelles de ce passe-temps macabre.
Partagez sur :
Pamphlet et contre tous

Le voilà donc le fameux film polémique ! Objet de toutes les foudres. Jugé néfaste pour la nation, « inapproprié » d'après le Times. Le film qui a provoqué le quatorze millième tweet du rigolo malgré-lui milliardaire américain Donald Trump qui semble-il serait devenu président.

Effectivement, si le film était si attendu sur les écrans, c'était bien par ce coté sulfureux qui le précédait et non pour ces qualités; l'emmenant automatiquement vers les contrées des films cultes dont tout le monde parle sans jamais l'avoir vu. Un peu comme durant cette époque bénie de la VHS où un Massacre à la tronçonneuse s'échangeait sous le manteau avec son interdiction à faire rêver tout ado en manque de sensations fortes. The Hunt tapa si fort dans le cœur républicain de Trump que ce dernier, piqué dans sa conscience en a zappé la face off du film. Comme une pièce à double face, celui-ci s'amuse tout autant à bastonner la fibre démocrate US, même si on en a moins parlé il est vrai. C'est dans ce climat de tension que le 13 Mars 2020, plus de 3.000 écrans américains sont enfin prêts à recevoir l'uppercut tant attendu. Et boum, voilà que la Covid déferle sur le monde en même temps que le film dans les salles de cinéma accentuant son visionnage légal encore plus fantasmé (car oui, rien ne remplacera jamais une belle collection de Blu-ray, pas même un fichier virtuel). Mais à ce jour, rassurez-vous, l'objet filmique déchaînant tant les passions est à présent disponible chez Universal Vidéo. Il est grand temps de juger sur pièce ce film si controversé.

 

La Chasse est ouverte


Partant du principe des Chasses du compte Zaroff où l'humain remplace le gibier en guise de proie, The Hunt règle ses comptes sur le système américain actuel. Souvent, le cinéma fantastique a pris l'excuse de l'horreur pour transformer ses propos en pamphlet politique. Car si toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire, l'humour souvent noir du cinéma de genre à tout de l'exutoire en bonne et due forme.
Le moins que l'on puisse dire c'est que la dernière production Jason Blum tire à boulets rouges sur l'hypocrisie évidente de son pays en jouant sur les faux-semblants et les semi-vérités comme n'importe quel politicard se respectant un minimum. Dans ce jeu du chat et de la souris, la droite républicaine s'improvise chasseur pour exterminer les nuisibles malmenant le gouvernement actuel par un irrespect de leurs idéologies. Ça dézingue à tout va, et tout le monde en prend pour son grade, les gauchistes démocrates en guise de proies sont autant d'antagonistes bas de plafond adeptes des théories du complot qui ont les idées tout aussi arrêtées que leurs tortionnaires. Tout y passe, les migrants, les fachos, racistes, féministes, chacun s'y fait exploser la cervelle dans des morts aussi caricaturales que rigolotes. Au milieu de tout ce bordel, les actrices Betty Gilpin et Hillary Swank se font face avec l'annihilation de l'une d'elles comme ultime issue. Comme en politique, le chasseur devient chassé au nom de la liberté et dans le jeu des chaises musicales, les extrêmes finissent par se ressembler.

Au final, si The Hunt a bien cette odeur de souffre, son arôme n'en a pas fait exploser son volcan. Il se contente d'être ce qu'il est, une agréable série B bien plaisante et sans temps morts. Le reste n'étant que politique et fausses promesses.

Cédric Lemaire






Partagez sur :
 

Image :
Dynamique et lumineuse, la définition est comme on peut s'attendre à la hauteur de ce qui se fait aujourd'hui avec un piqué impeccables et des contrastes très maîtrisés qui accentuent les effets gores du film. Ce qui n'est pas désagréable.

 


Son :
Là aussi, rien à redire. La VO s'offre le 7.1 que la VF n'a pas. Pas grave, tant le transfert sait jouer avec nos enceintes, coups de feu, os qui craquent, poursuites... Un festival de bonnes choses comme on aime !

 


Interactivité :

Un peu chiche question bonus, 3 petits modules torchés en dix minutes vantant la convivialité sur le tournage et le côté transgressif du film. Mouais...

Liste des bonus : L'univers de the Hunt 5', Dans les coulisses des meurtres 2', Athena vs Crystal 2'.

 
Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020