BRAZIL
Etats-Unis - 1985
Image plateforme « Blu-Ray »
Image de « Brazil »
Genre : Science-fiction
Réalisateur : Terry Gilliam
Musique : Michael Kamen
Image : 1.85 16/9
Son : Anglais en DTS-HD Master Audio 5.1, Français en DTS
Sous-titre : Français, Anglais et divers
Durée : 135 minutes
Distributeur : Fox Pathé Europa Home Entertainment
Date de sortie : 1 février 2012
Artistique : note
Technique : note
Interactivité : note
Jaquette de « Brazil »
portoflio
LE PITCH
Sam Lowry, fonctionnaire modèle d'une mégapole étrange, à la fois d'hier, beaucoup d'aujourd'hui et tout à fait de demain, a des problèmes avec sa maman et avec l'Etat, tout puissant. Pour couronner le tout, des songes bizarres l'entraînent chaque nuit sur les ailes d'Icare, à la recherche d'une jeune femme blonde, évanescente, inaccessible. Chaque fois qu'il est sur le point de l'atteindre, leurs trajectoires se séparent et le songe s'interrompt cruellement...
Partagez sur :
The Brazilian Job

Après des années de conflit avec la production, Terry Gilliam était parvenu au cours des années 1990 à restaurer son Director's Cut de Brazil, une version autrement plus aboutie que celle découverte en salles, il y a près de trente ans. Ce montage nous revient aujourd'hui en Blu-ray, l'occasion de se pencher à nouveau sur ce qui restera sans doute comme le chef-d'oeuvre de son auteur.

 

Revoir Brazil, c'est l'aimer encore plus. En racontant la recherche de l'amour d'un homme seul dans une société bureaucratisée et verrouillée à l'extrême, Terry Gilliam dépeignait (et dépeint encore aujourd'hui avec une pertinence intacte) notre vie de tous les jours sous son vrai visage : une quête de liberté et du rêve accompli vouée à l'échec au sein d'un environnement aliéné, dans lequel le contrôle de l'information et des pensées est la clé du pouvoir. Le héros de Brazil devra subir des épreuves totalement kafkaïennes pour trouver la femme de ses rêves. Initialement inséré dans la société, il s'en désincarcérera progressivement en prenant conscience que la quête de l'amour implique une libération des entraves bureaucratiques et idéologiques.

 

In dreams

 

Ce parcours, ce combat, Gilliam les traduit de la plus belle façon qui soit. En matérialisant un monde cubique rongé de l'intérieur par l'uniformisation et la grisaille et en l'opposant aux splendides rêves de gloire du héros (il s'imagine en chevalier ailé luttant contre un samouraï géant - rapport à la société japonaise, l'une des plus strictes et hiérarchisées qui soit ?), le cinéaste accouche de visions dantesques et sublimes, d'une fulgurance visuelle rarement égalée. L'imagination et le talent pictural de Gilliam fonctionnent ici à plein régime, parsemés de gags hilarants rappelant immanquablement les Monthy Pythons. Et pourtant, l'humour ne saurait cacher la noirceur du film : dans un final tétanisant de cruauté mentale, Gilliam nous rappelle qu'il est impossible d'échapper à la toute puissante Machine, et que le seul refuge où la victoire demeure possible n'est autre que notre imaginaire. D'où la nécessité vitale d'un film comme Brazil

Laurent Duroche



Partagez sur :
 

Image :

Le Blu-ray reprend le master vieillissant du DVD, qu'il n'entend guère sublimer par une quelconque restauration. Certes, le gain en termes de détail est impressionnant, le spectateur pouvant désormais scruter au plus près les dizaines d'accessoires rétro-futuristes du film ou lire de bout en bout les écrits disséminés aux quatre coins de l'écran. Les textures rejaillissent également ; les taches, grains de poussière, cheveux et rayures également, certaines scènes de rêve présentant une qualité granuleuse et abimée carrément embarrassante. C'est mieux qu'avant, en somme, mais il faudrait bien qu'un Criterion passe par là pour que le fan puisse enfin crier victoire.

 

Son :

Le DTS-HD Master audio anglais conserve la frontalité du mixage d'origine, ce qui est une bonne nouvelle pour les cinéphiles. Dans l'ensemble, c'est surtout la musique de Michael Kamen qui gagne au change, avec une restitution aussi puissante que les orchestrations du regretté compositeur sont ingénieuses.

 

Interactivité :

Le contenu de l'édition collector légendaire de Criterion répond toujours absent ; une grande perte pour ceux qui voulaient en savoir un peu plus sur les batailles qui opposèrent Terry Gilliam et ses producteurs au sujet du Final Cut du film. Ce Blu-ray reprend uniquement le célèbre documentaire What is Brazil, déjà disponible en DVD Zone 2. Ce making of d'époque alterne images du tournage et interviews de l'équipe. Une constante : tous ont du mal à définir le film (sauf Michael Palin, qui fait le pitre, comme toujours). Le co-scénariste Charles McKeown aura cette définition : "c'est un peu comme un film pour apprendre à traverser la route. Le sujet est : faites attention où vous allez".

 

Liste des Bonus : Making of, bandes-annonces.

 
Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020