Dune de Denis Villeneuve
L'étang du démon de Masahiro Shinoda
Hong Kong Action : Le sabre, le poing et le fusil
Rejoignez-nous sur :
Image de « Dune de Denis Villeneuve »

Inadaptable, trop intense, compliqué, trop touffu, l'œuvre de Frank Herbert a fait fantasmer nombre de lecteurs et épuisé nombre de scénaristes. Si cette version n'est pas la première à voir le jour, elle est certainement celle faite avec le plus d'ambition et d'amour.

Image de « L'étang du démon de Masahiro Shinoda »

En 1979, le film le plus singulier du réalisateur Masahiro Shinoda sortait sur les écrans de l'archipel. Comme nous le savons, Shinoda est une des grands représentants de la Nouvelle Vague, et ce film est particulièrement singulier pour une raison : c'est l'adaptation cinématographique d'une célèbre pièce du théâtre kabuki.

Image de « Hong Kong Action : Le sabre, le poing et le fusil »

La Shaw Brothers, Bruce Lee, Jackie Chan, Tsui Hark, John Woo, Donnie Yen, et tant d'autres. Un seul ouvrage ne suffirait pas à résumer la richesse, la virtuosité, le rayonnement et l'influence du cinéma hongkongais. C'est pourtant là toute l'ambition de Marvin Montes, co-animateur de l'émission Hkast, épaulé pour l'occasion de six autres camarades partageant ses goûts et son érudition. Passionnant sur le fond, le résultat risque pourtant de décevoir sur la forme.

Image de « Banishing de Christopher Smith »

Surfant sur la vague The Conjuring, le Royaume Uni s'offre une production mêlant drame familial, et fantastique. Vous vous attendiez à une maison hantée et, à de l'exorcisme inspiré ? Fuyez mortels, vous en sortirez épuisés !

Image de « BAC Nord de Cédric Jimenez »

Après avoir raconté la criminalité marseillaise des années 70 dans La French, Cédric Jimenez avance de 40 ans dans le futur, en 2012, pour raconter cette fois l'histoire de la Bac Nord de Marseille, là aussi inspiré d'une histoire vraie.

Image de « Falcon et le Soldat de l’hiver du Marvel Studio »

Encadré par les beaucoup plus fantasques WandaVision et Loki, Falcon et le Soldat de l'hiver est presque passé inaperçu, se contentant plus modestement de personnages moins haut en couleur et d'une filiation affirmée avec la saga Captain America sur grand écran. Mais la modestie doit toujours être perçue comme une qualité.

Image de « The Naked Director Saisons 1&2 »

Apparu pour sa première saison sur Netflix en aout 2019, The Naked Director est le biopic du réalisateur porno le plus audacieux de l'archipel nippon, celui qui cumulera suffisamment de scandales à lui seul pour ériger le visage actuel de la pornographie mondiale.

Image de « Mario Bava : Le Magicien des couleurs »

Avant de s'illustrer par leur brillante contribution aux suppléments vidéo de la récente édition blu-ray 4K des Trois Visages de la peur chez Le Chat qui fume, les duettistes Gérald Duchaussoy et Romain Vandestichele prouvaient déjà leur connaissance encyclopédique du maestro de l'épouvante dans cet essai austère et parfois complexe mais néanmoins passionnant.

Image de « Benedetta de Paul Verhoeven »

Le plus génial et insoumis des cinéastes hollandais, une histoire de nonne blasphématrice qui parvient à retourner comme un gant toute l'institution religieuse, une formidable comédienne issue de la télévision sur qui personne n'aurait parié d'avance : Benedetta est un miracle en équilibre qui ramène aux plus belles heures du début de carrière de son réalisateur !

Image de « L'Échine du Diable de Guillermo del Toro »

Malgré la présence de cinéastes comme Jaume Balagueró ou encore Álex de la Iglesia, le cinéma d'horreur espagnol de la fin des années 1990 était quelque peu moribond. C'était sans compter sur un vent venu du lointain Mexique. Ce vent se nomme L'échine du diable réalisé par le jeune Guillermo Del Toro. Conjonction des sphères aidant, il fut même financé par Pedro Almodovar, rien que ça...

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021