ALIENATED
Alienated #1-6 - Etats-Unis - 2020
Image de « Alienated »
Dessinateur : Chris Wildgoose
Scenariste : Simon Spurrier
Nombre de pages : 180 pages
Distributeur : HI Comics
Date de sortie : 20 janvier 2021
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Alienated »
portoflio
LE PITCH
Samuel, Samantha et Samir, tous trois un peu à la marge, chacun à sa façon, voient leur destin basculer quand ils découvrent une entité extraterrestre s’éveillant à la vie. Liés par le secret et connectés par les pouvoirs incroyables de cette créature, plus rien ne leur semble hors de portée pour la première fois.  Mais ils ne tardent pas à comprendre que leur nouveau compagnon – si attachant au premier abord – est un futur prédateur en quête de proies... 
Partagez sur :
"de grands pouvoirs..."

C'est certainement l'un des auteurs de comics les plus intéressants de ces dernières années. Après les fantasy Coda et Le Beffroi et le renouveau attendu de Hellblazer, Simon Spurrier délivre une chronique adolescente aussi brutale que lucide.

A force de lecture, on commence à déceler la « méthode » Spurrier, où en tout cas la manière dont sont imaginés ces différents récits. Une fois encore l'auteur s'empare de codes et d'atours on ne peut plus mainstream, ici le récit initiatique ayant un pas dans la SF et un autre dans les origines de super-héros nouvelle génération. Trois jeunes adolescents qui pour des raisons diverses n'ont pas pris le bus scolaire tombent nez à nez avec un œuf étrange, contenant une créatures extraterrestre capable d'exaucer tous les souhaits et transformer la réalité. Sauf qu'ici personne n'est uniquement emprunt de bons sentiments et mue par une mission salvatrice puisque les gosses ont eux même déjà bien à faire avec leurs propres démons. Des ados un peu en marge, blessés par la vie, en quête de reconnaissance ou d'oubli, qui vont involontairement transmettre leurs blessures et leurs espoirs à une créature qui ne demande qu'à grandir.

 

Teenage wildlife


Les planches joyeusement colorées, le designs adorables du compagnon E.T., le trait réaliste cool de Chris Wildgoose (Porcelaine) cache lui aussi une noirceur et une cruauté qui ne demande qu'à éclore. Une violence qui n'est finalement que le reflets de la réalité, l'album traitant frontalement directement de la difficulté d'affirmer son identité (sexuelle, religieuse), de grandir avec les menaces contemporaines (écologique, terroriste) et la célébration d'une image faussée (réseaux sociaux, vidéos youtube...) tout en faisant face à la dureté de la vie lycéenne obligeant chacun à dissimuler son véritable « soi » pour disparaître dans le moule. L'écriture est comme à chaque fois brillante, amenant une véritable montée en puissance au fur et à mesure que le lecteur découvre le visage des trois héros, mêlant le pur drame psychologique, vibrant et tragique, avec la structure plus spectaculaire (et donc métaphorique) du récit purement fantastique, voir apocalyptique. Au-delà de la réussite évidente du découpage et de la narration, de cette manière de plier la trame et les pages aux fantasmes vengeurs des gosses, Alienated est surtout passionnant par sa faculté à rendre ses personnages constamment faillible, fragile et touchant, même lorsqu'ils commettent l'impardonnable. Un petit quelque-chose du film Chronicles, mais en plus maîtrisé, en plus esthétique, en moins schématique, où l'accès à des pouvoirs sidérants offerts avec la plus naïve des sincérité, s'avère révélateur d'une humanité qui peine parfois à éclore ou à retrouver sa voie.

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021