UNDISCOVERED COUNTRY T1
Undiscovered Country #1-6 - Etats-Unis - 2020
Image de « Undiscovered Country T1 »
Dessinateur : Giuseppe Camuncoli
Nombre de pages : 192 pages
Distributeur : Delcourt
Date de sortie : 6 janvier 2020
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Undiscovered Country T1 »
portoflio
LE PITCH
Les USA sont devenues une terre mystérieuse et surtout dangereuse après s'être armée puis fermée au reste du monde, sans aucune explication, il y a plus de trente ans. Lorsqu'une équipe à la recherche d'un remède contre une pandémie mondiale franchit les frontières américaines, elle se retrouve rapidement acculée afin de lutter pour sa survie sur ce continent dorénavant perdu, étrange et mortel !
Partagez sur :
Azure et va

Les pointures Scott Snyder (Batman La Cour des hiboux, The Wake) et Charles Soule (Letter 44, Superman Doomed) s'allient pour nous conter la redécouverte d'un continent américain ayant passé 30 ans en autarcie la plus totale. Entre le post-apo psychédélique et l'aventure civilisationnelle, Undiscovered Country c'est le blockbuster Image / Delcourt de ce début 2021.

Dans un futur proche, naturellement dystopique, le monde est partagé entre deux nouveau empires qui se tirent inlassablement la bourre depuis que les USA ont, sans sommation, fermé leurs frontières derrière un mur gigantesque et impénétrable. Déstabilisé, marqué par les guerres et les crises économiques successives, le monde atteint ses limites, frappés plus que durement par un virus planétaire, l'Azure. Heureusement un message d'espoir vient de derrière les frontières : les américains auraient un vaccin et accepterait une mission diplomatique exceptionnelle. Qu'est devenu cette grande civilisation durant toutes ces années ? Quels grands bouleversement a connu le phare idéologique, le guide planétaire, le symbole de la liberté et de la démocratie tout au long de ces années ?
On ne veut pas être méchant, mais le contexte mondial dépeint par les deux scénaristes, les déclarations de certains personnages et plus largement la teneur hautement symbolique des découvertes à venir, plus largement le patriotisme béat d'Undiscovered Country peut s'avérer aussi embarrassant que franchement lourdingue.

 

L'ultime frontière


On n'est pas ici dans l'auto-analyse, les valeurs imagées portées par une figure comme ce cher Captain America par exemple, mais bien dans une affirmation d'une certaine vision du monde que ne va cesser de creuser les épisodes de la série, rebondissant sur les grandes figures historiques et propagandistes Made in America (L'Oncle Sam, le clou en or du chemin de fer...) sans jamais montrer le moindre signe d'auto-dérision ou prise de distance salvatrice. Pourtant, au-delà de ce carcan idéologique, Undisovered Country est un voyage totalement décalé dans un pays entièrement remodelé en spirale où chaque états serait mu par des imaginaires et des logiques différents, avec en point d'orgue une vérité absolue (à priori une expérience scientifique qui aurait mal tourné) en son centre. Si les quelques visiteurs peinent à s'imposer dans l'esprit des lecteurs malgré les maladroites révélations réservées à un duo frère / sœur et les multiples flashbacks façon Lost, les planches déjantées livrées par Giuseppe Camuncoli (Green Valley) et l'extraordinaire coloriste Matt Wilson (Wonder Woman avec Cliff Chiang, The Wicked + The Divine, Paper Girls) permettent clairement à la série d'exister. Fury Road est certainement passé par là, mais le film de George Miller ne couplait pas les charges motorisées avec des poissons mutants géants nageant sur le sable. L'album contient pas mal de belles trouvailles de cet acabit, sortes d'excroissances d'authentiques recherches scientifiques actuelles devenues totalement folles, décadentes et déviées de leur but, mais hésite trop entre le divertissement musclé fort et direct, et la démonstration doctrinale, pour son propre bien.

Nathanaël Bouton-Drouard




Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021