WALKING DEAD : L’ÉTRANGER
The Walking Dead : The Alien / Walking Dead : Negan Lives ! - Etats-Unis - 2016, 2020
Image de « Walking Dead : L’Étranger  »
Nombre de pages : 72 pages
Distributeur : Delcourt
Date de sortie : 25 novembre 2020
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Walking Dead : L’Étranger  »
portoflio
LE PITCH
Alors que l'épidémie explose aux Etats-Unis, et que Rick Grimes tente de retrouver sa famille et de se construire un avenir, son frère - Jeffrey - se trouve en Europe, à Barcelone, plus exactement. Il va devoir tenter de survivre, aidé de Claudia, une jeune catalane qui a très vite pris la mesure des événements dramatiques auxquels ils sont confrontés.
Partagez sur :
Quelquechose de nouveau, Quelquechose d'ancien

« Il m'en reste encore un peu. Je vous le met quand même ? » Même si la fin de The Walking Dead s'est révélée plus que satisfaisante, on est forcément pas contre un peu de rhab. Quelques pages inédites en l'occurrence concoctées par l'habituel duo Kirman / Adlard, mais aussi par Brian K. Vaughan et Marcos Martin. Une première.

Cet opus c'est The Walking Dead : The Alien un projet véritablement à part dans la petite histoire de ce très long feuilleton dessiné puisque c'est à ce jour la seule et unique fois où les deux créateurs de la série laissèrent la main à une autre équipe. Une petite histoire de copinage pour sûr, mais aussi une manière de créer un lien entre Image Comics et la compagnie d'édition en ligne de Brian K. Vaughan et Marcos Martin, Panel Syndicate, où on avait déjà vu naître l'excellent The Private Eye. Un épisode en forme d'à-coté qui même s'il essaye de tisser un petit lien avec la trame principal (le coup du frère n'est pas vraiment la meilleure idée de l'album), prend clairement ses distances. Ne se serait-ce que géographiques puis que la petite trentaine de pages se déroule non pas aux USA mais sur l'ancien continent, à Barcelone pour exact, alors que l'épidémie a déjà durement frappé la capitale catalane. Un jeune américain, Jeffray, rencontre Claudia, curatrice du musée se protégeant derrière un armure médiévale, et tout deux vont tenter de rejoindre Ibiza où potentiellement un avion les attends.

 

de la survie et sa méthode


Simple, directe, sans temps mort, la lecture ne faiblit jamais, emportée par le découpage énergique de Marcos et sa manière toute naturelle de rapprocher la finesse de son trait avec le noir et blanc tranchant de The Walking Dead. Laissant apparaître quelques belles traces de rouge bien placées, L'Étranger réussit cependant, malgré l'urgence, à créer une véritable et éphémère relation entre les deux personnages, rendant leur séparation déjà cruelle. Pas de grandes informations ou révélations au programme, pas de tournant dans ce monde encore les pieds dans l'apocalypse, mais un simple récit, anecdotique soit, mais maîtrisé qui va agréablement étonner les fans. Proposé dans un album en couverture solide, celui-ci est accompagné d'une poignées de croquis et essais de couverture, mais aussi d'un fascicule supplémentaire en couverture souple glissé sous plastique.

Un autre inédit que voilà, imaginé par Kirkman durant le premier confinement aux USA, alors que les librairies spécialisées commençaient à tirer la sonnette d'alarme sur leur situation économique. Produit sans bénéfice pour le scénariste et son illustrateur, Charlie Adlard, venu soutenir lui aussi les boutiques indépendantes, ces quelques 26 pages ne dévoilent absolument rien d'essentiel (ce n'est pas le but), mais permettent de passer quelques moments supplémentaires avec le bourrin et torturé Negan après son ultime départ dans le No Man's Land. Toujours hanté par la mort de sa femme, ou de sa batte de baseball on ne sait plus, il se retrouve nez à nez avec un petit groupe de survivants mal intentionnés mais clairement pas à la hauteur. Kirkman aime Negan et cela se sent, et ces petites réflexions supplémentaires sont loin d'être désagréables, donnant la sensation que rien n'est jamais vraiment mort... euh...

Nathanaël Bouton-Drouard




Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2021