LOOKERS & EMBERS
Lookers : Ember #1-11 - Etats-Unis - 2017/2018
Image de « Lookers & Embers »
Scenariste : Pat Shand
Nombre de pages : 160 pages
Distributeur : Tabou BD
Date de sortie : 13 octobre 2020
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Lookers & Embers »
portoflio
LE PITCH
Tanya, Michelle et Shona sont les détectives privées de l’agence Lookers recrutées par Ember pour retrouver le commanditaire d’un vol qui menace son avenir. Prises dans une véritable guerre de gangs politico-mafieux, elles vont être entraînées dans un panier de crabes dont elles n’imaginaient pas la perversité…
Partagez sur :
Gros zoom

Après Webwitch, War Godess, Hellina & Scythe ou les multiples Jungle Fantasy, Tabou pénètre plus profondément dans le catalogue moite de Boundless avec un nouveau blockbuster tout en couleur : Lookers & Ember. Un petit polar où ça tire dans tous les coins.

Spécialiste des comics pour adultes, Boundless a désormais bien rodé son dispositif, ramenant sur le devant de la scène quelques licences cul oubliées par une campagne kickstarter boostant ses ventes grâce à un jeu abusif autours des couvertures variant. Ces dernières reposant systématiquement sur l'attrait de la clientèle pour des illustrations passant graduellement de la simple pin-up à une alternative érotique, porno voir carrément trash. Là il y en a pour tous les goûts. Sauf qu'à force de les mettre en avant comme le porte étendard d'un certain lectorat de gros bourrins avide de donzelles faciles et de porno gratuit, l'éditeur américain en ferait presque oublier qu'il se montre des plus soignés dans le genre. Ce qui est certainement le cas avec l'inattendu Lookers & Ember, croisement entre les aventures d'une super-héroïne / actrice libertine et une agence de détectives spécialisés dans la protection contre le revenge porn et dont les demoiselles arrondissent leur fin de mois en jouant les cam-girls. Pas franchement de quoi donner naissance à un chef d'œuvre de la littérature, et pourtant le productif scénariste Pat Shand (Hellina, Grimm Fairy Tales, Robyn Hood) ne se contente pas faire le passe-plats entre deux scènes de fesses.

 

sexe, mensonges et vidéos


Présentés sans détour, dans toute leur pornographie excessives, ces scènes partagées entre étreintes lesbiennes et pirouettes hétéro et quelques triolismes de vigueurs, sont certes assez revigorantes, mais elles sont loin de constituer l'essentiel du titre. Shand construit ainsi un véritable polar pop, mêlant vidéo compromettantes, chantages, trafics divers et grand banditisme (avec une pointe là aussi de fantastique) qui se déroule sans temps mort jusqu'aux dernières pages. De fausses pistes en quiproquos, les héroïnes s'embarquent dans une affaire qui les dépasse et vont devoir donner de leur personne. Ne se prenant jamais au sérieux, Lookers & Ember est une fantaisie pour adulte qui arrive entre deux gunfights, poursuites en motos et strip-teases intégraux, à faire exister son trio (Lookers) plus un (Ember) autant investies dans leurs missions vengeresses de féministes libertaires, que dans leurs petites mésaventures sentimentales. Fun et sans prétention, cul mais pas que, l'album est aussi une nouvelle consécration de l'artiste Gabriel Andrade (Hellina, Alan's Moore Cinema Purgatorio) qui délaisse les grands tableaux apocalyptiques mais pas son découpage dynamique et ses formes semi-réalistes et précises, et surtout pas son talent pour donner des expressions irrésistibles à ses héroïnes, adorables et tentatrices. Le défilé d'artistes invités pour une introduction de quelques pages, pour un bonus final et surtout pour une pelleté de couvertures bonus en fin d'album ne lui arrive clairement pas à la cheville.

Nathanaël Bouton-Drouard


Partagez sur :

 

Crédits & mentions légales - Publicité - Nous contacter
Copyright Regard Critique 2009-2020